touch the stars go to hell

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 74 It's me again ! : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min


don't threaten me with a good time

ft. @ares


C’était connu; il aimait s’allier aux autres. Le jeune cobaye approchait souvent les gens, ceux qui semblaient être du même genre que lui. Ceux qui se battait et ceux qui se mettaient dans la merde. Il était proche de Adeul et c’était pas pour rien. Ils adoraient mettre le bordel et ennuyé le plus de personnel de ce laboratoire possible. Tant qu’à être coincé ici, après tout, valait mieux en profiter. Leurs vies était un enfer, alors ils allaient rendre celles des autres aussi terrible. Il fallait dire aussi que Zero prenait un grand plaisir à ennuyer tout le monde. In Na en particulier, mais pas seulement elle. À force, il avait parfois l’impression qu’il bâtissait sa propre petite famille. Voire même une petite armée. Ils étaient dans ce merdier tous ensembles. Et il ferait ce qu’il pouvait pour en sortir le plus de monde possible, même si pour lui ça signifiait se sacrifier. Ils étaient nombreux après tout. Il était persuadé que si tous les cobayes de cet enfer souterrain s'allient, ils prendraient le dessus. Mais ce n’était pas toujours simple de ramener tout le monde ensemble. Certains s’aimait, d’autre se détestait. Plusieurs avaient l’esprit détruit par les horreurs vécues ici. La tâche était donc plus difficile qu’elle n’y paraissait.

Et aujourd’hui, il se faufilait dans les couloirs, à la recherche d’un nouveau visage. Il avait entendu parler de lui et, curieux, il l’avait cherché. Il avait écouter des employés dire qu’il sortirait d’isolement bientôt, alors c’est vers là qu’il se dirigeait. Ares. Apparement, il avait un bon poing, et c’était le genre de truc qui intéressait Zero. Un allié de plus, selon lui. Ou du moins, il l’espérait. Quelques cobayes ne l'appréciait pas particulièrement, pour une raison ou une autre. Mais bon. Il voulait au moins voir l’autre avant de se faire une idée. Il reste donc près d’un coin de mur, jetant un regard dans le couloir menant aux salles d’isolement, attendant de voir le visage du cobaye apparaître.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Miller Ezra
Miller Ezra
I'm still fighting like a warrior!
Avatar : Matt Daddario Crédits : UC Pseudo : Sajja Messages : 41 Date d'inscription : 15/10/2019
Quelques jours s'étaient écoulés depuis mon premier rendez-vous avec le docteur Sagong. Les mêmes gardes m'avaient encore secoué et au final, le responsable de la sécurité avait décrété que je devais aller me calmer en isolement. Si les autres ne me cherchaient pas, mon corps n'aurait sûrement pas eu besoin de faire ça tout seul encore une fois… Je me demande ce que pouvait bien être ma vie avant. Assis dans un coin de la pièce,  je repense à cette situation complètement aberrante et à tout ce que j'ai retenu de l'entretien. Une entreprise du nom de Clover Corps m'a effacé la mémoire, comme à d'autres, afin de nous transformer en cobaye et mener des expériences sur nous. En tout cas, ça explique sûrement les cris qu'on peut entendre des fois.  Je ne sais pas de quoi il en retourne, mais je ne compte pas rester ici sans rien faire pour me barrer le plus vite possible.

Du bruit se fait entendre, des pas dans le couloir. La serrure grince et la porte s'ouvre. « Tu peux sortir. » déclare un des gardes. Sans me faire prier, je me redresse et m'avance vers la porte. « Il vaudrait mieux pour toi ne pas à voir à revenir ici, sinon tu vas passer un sale quart d'heure la prochaine fois. » Ce discours me fait alors ni chaud ni froid, mes yeux ne se posent même pas vers lui, même si mon corps devient un brin tendu en passant à côté, bien que j'ignore encore une fois pourquoi. De toute manière, c'est plus facile à dire qu'à faire vu que je n'avais aucun contrôle sur les réactions de mon corps... Alors que je m'éloigne et tourne à l'angle, il y a un type qui se trouve là. Sa tenue et l'absence de badge me laissent penser que ça doit aussi être un cobaye. Mes pas s'arrêtent alors devant l'autre, mon oreille vérifie qu'il n'y a plus de bruit de pas. « Qu''est-ce que tu veux ? » Demandai-je de ma voix calme et assez bas.
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 74 It's me again ! : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Ares

don't treathen me with a good time



Quand il le voit approcher, le jeune cobaye ne le quitte pas des yeux. Aucune subtilité. Aucun tact. Il ne doit pas avoir l’air rassurant et encore moins sain d’esprit, alors qu’il détail le garçon face à lui. Il suppose qu’ils doivent avoir approximativement le même âge – bien que lui-même ne connait pas son propre âge exact. Depuis son arrivée dans cet endroit infernal, Zero ne manquait jamais une opportunité de fixer les autres. Comme si il cherchait quelqu’un, inlassablement. Un visage qui serait familier, des traits qu’il reconnaîtrait, n’importe quoi qui pourrait le rapprocher de souvenirs passés. Malheureusement, en presque dix ans, il n’avait toujours pas trouvé ce qu’il cherchait, peu importe ce qu’il cherchait réellement. Lui-même l’ignorait, mais il ne lâchait pas le morceau. Il trouverait ce qu’il devrait trouver un jour.

À la question de l’autre, le jeune cobaye lève d’abord les yeux pour regarder derrière son interlocuteur, s’assurant simplement que personne ne le suivait. On ne pouvait jamais être réellement à l’abri des oreilles indiscrètes, et on n’était jamais trop prudents dans ces stupides couloirs. Une fois satisfait, il ramène ses yeux sur l’autre, l’ombre d’un sourire apparaissant sur son visage. « J’ai entendu dire que tu avais tout un crochet du droit. » Commente Zero sur un ton moqueur, tout en haussant les épaules. Comme si cette simple phrase expliquait clairement ce qu’il fichait là. « Ares, c’est ça? » rajoute-t-il comme sur le ton de la conversation. Il n’avait jamais eu le charisme nécessaire pour des présentations en bon et dû forme. L’autre allait donc devoir se contenter de ces maigres paroles qui ne semblaient vouloir rien dire. Mais en vérité, le jeune cobaye scrutait ses mouvements, tentant de discernés quel genre de mec il était.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Miller Ezra
Miller Ezra
I'm still fighting like a warrior!
Avatar : Matt Daddario Crédits : UC Pseudo : Sajja Messages : 41 Date d'inscription : 15/10/2019
Les gardes s'éloignent non sans bougonner, ce n'est pas moi qui vais les regretter. Ils sont tellement débiles à se comporter ainsi, comme s'ils avaient quelque chose à prouver. Leur prétendue pouvoir me laissait totalement indifférent. Alors que mes pas me rapprochent de l'autre cobaye, il me fixe, ne m'inspirant absolument rien de le faire. À la place Une question franchit mes lèvres. L'autre regarde par dessus mon épaule, sûrement dans le même but que je l'avais fait un peu plus tôt, s'assurer que personne n'était dans le coin. Sa réponse ne m'inspire qu'un hochement d'épaules. «  Ça se pourrait. » Répondis-je pour ma part d'un ton fort neutre. Après, ce n'était pas volontaire de ma part de cogner sur les gardes, mes membres bougeaient tout seuls. Mais mon vis-à-vis n'a pas besoin de le savoir. Tant que je n'ai pas  encore déterminé ce qu'il veut, son identité, il sera considéré comme un danger potentiel.

L'autre cobaye me parut étrange, est-ce qu'il essayait de faire la conversation ou quoi ? « C'est ce qui est écrit sur mon dossier paraît-il. » Répondis-je sur le même ton que depuis le début. « Et toi t'es qui ? » Après tout, ce n'était pas très correct de demander l'identité de l'autre sans donner la sienne d'abord. Enfin je crois… Mes certitudes en ont pris un sacré coup dans cet endroit. Alors que j'entends des pas se rapprocher de moi, je fais un léger signe de tête à l'autre, qu'il suive le mouvement. Pour ne pas attirer l'attention, il vaut mieux marcher. Ne pas paraître suspicieux, être naturel autant que possible. Mes jambes impriment donc un rythme régulier, calme, comme si elles avaient fait ça toute leur vie. Mais je ne pouvais pas en être certain. Trouvant un nouvel endroit désert,  je m'immobilise,  l'oreille en alerte malgré tout. « Qu'est-ce que tu veux ? Je ne crois pas que ce soit faire la conversation. »
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 74 It's me again ! : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Ares

don't treathen me with a good time



Un léger sourire s’imprime lentement sur les lèvres du jeune cobaye aux réponses de l’autre. C’est tout ce dont il a besoin comme réponse pour être fixer; l’autre était un petit combattant aussi. Tout comme lui. Tout comme ceux qu’il considérait comme sa famille jusqu’à maintenant. Ça valait donc la peine de se lier d’amitié avec lui. Un combattant, un allié Ce ne serait que bénéfique, du moins aux yeux du jeune homme. Lui qui était un fervent croyant que l’alliance entre les plus faibles pourrait renverser le pouvoir. Dans une autre vie, il aurait surement été un grand dirigeant de manifestants et à la tête d’une rébellion. Ici, il se contentait d’essayer de garder les gens unis et en vie jusqu’à ce qu’ils arrivent à filer.

Le cobaye ne répond pas tout de suite à sa question. Il hoche plutôt la tête au signe de tête et suit Ares, calquant son rythme sur le sien pour marcher à la vitesse et ainsi rester à sa hauteur. Il la jouait prudent et c’était loin de déplaire au jeune cobaye, au contraire. On était jamais trop prudent, selon lui, surtout lorsqu’on tentait de discuter loin des oreilles indiscrètes. Une fois l’autre s’immobilisant, il lui parle enfin.

« Ils m’ont appelés Zero. » finit-il par dire. Il penche la tête de côté à la seconde question. « Qu'est-ce qui te fais dire ça? On se connait pas, je suis curieux de te parler, après tout on est deux cobayes. » rajoute-t-il en essayant d’afficher un air amical. Il faisait des efforts quand même, le petit, tentant toujours de connaître les autres d’abord.  


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Miller Ezra
Miller Ezra
I'm still fighting like a warrior!
Avatar : Matt Daddario Crédits : UC Pseudo : Sajja Messages : 41 Date d'inscription : 15/10/2019
Un fin sourire apparut sur le visage de l'autre cobaye à ma réponse à propos des éventuels talents de  mes poings, m'offrant ainsi une première piste quant à la raison de sa présence. De toute manière, dans ce genre d'endroits, tout le monde n'était pas à l'abri de se faire avoir, moi y compris. Certes mon corps avait l'air de savoir se défendre, mais de là à m'en servir consciemment, c'était une toute autre histoire. D'un autre côté, si ça s'était su, c'était sans doute un moyen de ne pas me faire attaquer par n'importe qui. Bien que ma taille par rapport aux autres que j'avais apperçu n'était pas si différente, mais mon gabarit, peu d'entre eux le possédaient. Après, une attaque à plusieurs, même frêles, cela serait aussi risqué pour moi.

Après avoir répondu à toutes ses questions, c'est à mon tour de poser les miennes. Mais il me faudra attendre un peu avant d'en savoir plus, vu que des bruits de pas se firent entendre, m'obligeant. Le cobaye comprit la manœuvre et se calqua à mon rythme, cela ne nous faisait pas paraître suspect ainsi, même si personne ne nous avait encore jamais vu évoluer ensemble. Une fois plus loin, il consentit me donner son identifiant. Quelle choix douteux ce chiffre, comme si on était des animaux. « Quel humour douteux. » Commentais-je à son nom. Vous me direz, c'était dans la thématique. « Justement, tu viens de le dire. On ne se connaît pas. » Il était vrai que nous étions en effet des cobayes. « À ce propos,  pas grand-chose à dire que c'est le même scénario pour tout le monde. » J'ai tout oublié et on s'est tous réveillé dans cet endroit de fou. « Depuis quand es-tu enfermé ici ? »
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 74 It's me again ! : don't threaten me with a good time [FT Ares] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Ares

don't treathen me with a good time



Humour douteux, c’est peu dire. Lui-même n’a jamais su la raison de ce nom, qui n’avait rien de glorieux lorsqu’on s’arrêtait pour y réfléchir. Le jeune cobaye le détestait de toute façon. Il n’arrivait pas à se rappeler de son vrai prénom, et d’avoir reçu cette appellation ne l’aidait en rien. Comme si on s'était bien moqué de lui. Comme si il ne valait plus rien une fois qu’il avait mis les pieds ici - ce que les scientifiques pensaient sûrement, il fallait bien tristement se l’avouer. Quand on se faisait traîner en ces lieux, on était moins que rien. Des objets, des numéros, voire même des poupées de chiffons. On ne servait qu’à faire plaisir à des bourreaux sadiques qui pouvaient faire d’eux n’importe quoi. On les dépouillait de tout, leur intimité, leur secrets, leur identité. Et si quelque chose manquait cruellement au cobaye, c’était cette identité qu’on lui avait arraché de force de la tête, le laissant avec un vide complet et des questions qui resteraient sans réponses. Ignorer qui il était, n’avoir rien d’autre que ce numéro signifiant le néant était une défaite et une insulte qu’il n’avait toujours pas digéré et qu’il n’accepterait probablement jamais.  « À qui le dis-tu. » répondit simplement Zero, l’ombre de son sourire ayant disparu de son visage.

Il penche la tête de côté lorsque l’autre mentionne que, justement, ils ne se connaissent pas et le cobaye évite de répondre que c’était justement la raison de cette conversation, car il l’aurait surement dit sur un ton des plus agacés, écoutant plutôt la question suivante. Sa réponse n’est alors qu’un haussement d’épaules. « Trop longtemps. J’aimerais connaître le chiffre exacte, mais soyons réaliste, je ne le saurais jamais. » Il jette un regard vers le couloir d’ou ils venaient, par sécurité et habitude. Toujours regarder au-dessus de son épaule était le seul truc qu’il avait trouvé pour tenter de rester un minimum en sécurité. Ses yeux reviennent bien vite à son interlocuteur, par contre. « Tu es dans quelle aile? » demande-t-il, ayant visiblement décidé de continuer sur le ton de la conversation. Un peu déplacé en ces lieux, mais bon.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Miller Ezra
Miller Ezra
I'm still fighting like a warrior!
Avatar : Matt Daddario Crédits : UC Pseudo : Sajja Messages : 41 Date d'inscription : 15/10/2019
Il n'y avait pas à dire, les surnoms des cobayes étaient plus que douteux. Tout le système l'était, à bien y réfléchir. Ce scénario aurait sans doute fait sensation à la télévision ou bien au cinéma. Personne ne se douterait de l'existence de ce laboratoire où les humains n'étaient devenus que de simples choses à laquelle on avait arraché leur humanité pour expérimenter sur eux. Seth n'était pas croyant, mais il croyait au karma, même si Ares avait tout oublié à ce sujet. Notre conversation se voit avoir une pause imposée puisqu'il nous faut nous déplacer afin d'éviter d'attirer l'attention de la personne qui se rapprochait de notre position.

Une fois à nouveau seul, de nouvelles questions et réponses furent abordées. Ainsi, l'autre cobaye n'avait aucune idée du temps qu'il avait passé ici. Dans mon cas, cela avait été mon premier réflexe, consigner les jours. « Dommage que tu n'aies pas pensé à les inscrire sur ton mur, tu en aurais eu une meilleure idée. » La question ne me serait sûrement pas retournée vu que j'étais un des derniers arrivants dans le bunker. Mon regard se perd à nouveau autour, il valait mieux vérifier si l'endroit était encore sur, si on n'était pas en train de se faire épier. Après tout, certains cobayes seraient sans doute ravis de nous balancer contre un peu de confort ou bien un petit privilège.

Lorsque la question arriva jusqu'à mes oreilles, mon attention se reporta sur mon vis-à-vis. « L'aile est. » Commençais-je par indiquer. « C'est le docteur Sagong mon référent. Elle a l'air plutôt cool, même si je ne lui voue pas non plus une confiance aveugle. Elle me fait moins souffrir que d'autres. » Indiquais-je. « Et toi ? » Ainsi, je lui retournais la question, vu que ces informations seraient sans doute importantes quant à mon adaptation dans cet endroit. Cela aurait été bien mieux de n'avoir fait qu'un affreux cauchemar, mais cette réalité était bien trop réelle pour être remise en question.
Contenu sponsorisé