touch the stars go to hell

Sagong Lan
Sagong Lan
http://theexperiment.forumactif.com/t434-sagong-lan-paradise-los
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : Regrets on the rocks 1FB8qJa Avatar : Son Ga In Crédits : Avatar : Saku's // Signa : bat'phanie Pseudo : Sonata Messages : 94 Age : 34 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 14/10/2019 DC : Choi Seong-Hun
Regrets on the rocks
le Jeu 17 Oct - 10:33 #
Regrets on the rocks

Dak-Ho & Lan

La belle Séoul ne dort jamais et ce n'est pas le quartier survitaminé de Gangnam qui va faire mentir cet adage. Accoudée au comptoir tel un pilier de bar, la brune noyait ses désillusions au fond d'un verre ambré. Une nouvelle lampée brûlante plus tard et la gorge réchauffée par le breuvage de caractère, un soupir contrit franchi les lèvres fardées de rouge carmin. La vie était une belle chienne et elle n'avait plus cœur à se battre, on disait que boire faisait oublier, mais tout ce qu'elle sentait, c'était le mal de tête se poindre.C'est alors que les prunelles de la neurochirurgienne croisèrent une silhouette connue : Yoon Dak-Ho. Un jeune homme qui lui arrivait assez régulièrement de croiser au rayon polar et policier, les deux amateurs malgré leur différence d'âge pouvant rester un certains temps à débattre du mode opératoire d'un crime ou de la résolution d'une enquête comptant un peut trop sur un Deus  ex machina  salvateur. Connaisseurs fin gourmets et juges impitoyables, c'est de leurs débats qu'une certaine entente s'était créée bien qu'ils  ne savaient au final guère de l'autre.

Elle fit un petit signe à son cadet pour l'inviter à le rejoindre, ce qu'il fit. De loin et sans connaissance du lien qu'avaient ces deux personnes la scène pourrait avoir quelque chose de dérangeant bien que rien d'inhabituel selon les mœurs contemporaines. Un jeune homme dans sa vingtaine rejoignant une Noona à la trentaine bien conservée et aux jambes dévoilées juste ce qu'il faut. Fallait-il faire un dessin pour expliciter les pensées qui pouvaient animer les spectateurs ? Sûrement pas, de plus,  ces derniers risquaient d'être déçu, la conversation risquant comme à l'habitude de tourner autour du sujet de prédilection de Lan et de Dak-Ho. Le barman croisant son regard, Lan désigna son verre presque vide et lui signifia de lui en remettre 2 pour elle et le jeune homme à côté d'elle.

Verre servis, elle se tourna enfin vers Dak-Ho, levant son verre. « À cette rencontre impromptue ! » Les verres entrechoqués, elle put reprendre. « Je sais bien que je connais au final peu  de toi, mais je dois avouer que je ne m'attendais pas à te voir ici. Enfin, la surprise est bonne, je dois bien avouer que se soûler seule n'a rien de bien glorieux. » Un petit rire désabusé franchissant les lèvres de la belle qui étaient encore parfaitement laquées de rouge, merci les nouvelles technologies cosmétiques permettant pareille prouesse.  Ayant déjà un « petit coup dans le nez » pour vulgairement parler, la fleur n'ayant pas compté à la consommation, elle reprit sans laisser l'occasion à Dak-Ho de répondre, parant à une éventuelle question qui pourrait très bien n'être pas apparue. Mais Lan avait besoin de parler bien malgré elle, et l'alcool y aidant....

« Tu dois te demander ce que peut bien foutre une chirurgienne à pareille heure dans un bar avec un coup dans le nez ? Et bien laisse-moi te dire que pour le moment, je n'ai pas encore réussi à oublier malgré les verres. Ce que je cherche à oublier ? C'est bien trop compliqué à expliquer, et  sûrement trop moche. Puis bon on le sait, dans ce genre d'endroit les oreilles sont plus que jamais à l’affût du moindre ragots croustillant. Je m'attends même à recevoir un sms de mon ancien chef me demandant ce que je peux bien branler.... » Le verre fini, elle put attraper l'autre paresseusement.

« Merde... Je ne t'ai même pas laissé en placer une, pardonne-moi, l'alcool a au moins réussi à délier ma langue …. Mais alors que fais-tu ici ? Tu semblais n'attendre personne puisque tu es là avec une trentenaire qui commence à se défraîchir. » Un nouveau rire plus désabusé que le premier venant accompagner les paroles de la fleur qui jouait maintenant distraitement avec l'une des bagues qui ornaient ses doigts. Ses paroles avaient beau être légères, elle connaissait très bien l'issue de cette soirée du 14 octobre, le tube de comprimés de Secobarbital  l'attendant bien sagement sur le comptoir de sa cuisine.. Mais pour l'heure, elle voulait juste oublier …..
Made by Neon Demon

_________________
Paradise Lost
They’re talking about a fantasy. They’re making up another fantasy. They’re talking about a fantasy. They’re making up a story. So that they can control you and me▬ Ga In + Paradise Lost.
Yoon Dak-Ho
Yoon Dak-Ho
http://theexperiment.forumactif.com/t321-yoon-dak-ho-the-devil-i
U know nothing Jon Snow!
Avatar : Ten {NCT} Crédits : siRius Pseudo : Sajja Messages : 135 Age : 25 ans Statut : Marié à son job Date d'inscription : 10/09/2019 DC : Ares
Regrets on the rocks
le Lun 21 Oct - 12:44 #
Après toutes les péripéties avec sa voiture capricieuse qui avait terminé sa vie à la casse, le jeune policier s'était enfin destiné à investir dans un vélo. Il gardait sous le coude l'option transports en communs en cas de mauvais temps, il n'avait pas à se plaindre de ces derniers, jamais un retard et beaucoup d'horaires, le paradis comparé à certains pays. Néanmoins, c'était moins cool lorsqu'il revenait tard dans la nuit. N'ayant pas de toute manière les moyens de faire réparer sa voiture, ce fut tel un enfant qu'il se rendit il y a un mois de cela chez un marchand afin de choisir une nouvelle monture. Au moins celle-ci avait le mérite d'entretenir et d'être non-polluante. Quoi qu'il en soit, son destrier avait même reçu un nom, Tornado, et s'était vu embelli avec des autocollants histoire de le rendre plus racé. Bien entendu, il avait aussi dû s'acheter des protections et un casque, avec sa vaine, il valait mieux être prudent.

Néanmoins, en sortant du commissariat en début de soirée, un peu fatigué, il ne vérifia pas si ses pneus étaient bien gonflés et monta sur le vélo, plutôt décidé à rentrer vite chez lui. En parlant de malchance parfois, alors qu'il passait dans le centre du quartier, il entendit un bruit et son pneu se dégonfla… Il ne manquait plus que ça. Lui qui croyait avoir laissé sa poisse avec sa voiture capricieuse, à laquelle il imputait ce fait, il ne pouvait que constater qu'en réalité, c'était bien lui le chat noir. Quelle plaie, comme s'il avait besoin de ça. Le jeune homme n'eut donc pas trop le choix que de tenter de trouver un magasin ouvert en poussant son vélo alors qu'il marchait en le tenant. Seulement ce ne fut pas une grande réussite non plus, il dut en faire plusieurs, sans succès… Alors qu'il se décida à l'accrocher dans un parking prévu pour ce genre de véhicule, il remarqua une silhouette familière dans un bar., Lan, une autre passionnée de polars avec lequel il adorait discuter quand ils se croisaient par hasard à la librairie. Seule au comptoir, elle semblait bien triste.

Cette constatation le fit opter pour un changement de programme, il allait plutôt rentrer dans ce bar afin de s'assurer qu'elle se portait bien. Le jeune flic remarquait certains regards intéressés à la dérobée sur cette femme, et ils étaient justifiés car elle était très belle. Néanmoins, elle ne faisait ni chaud ni froid à Dak-Ho qui était gay comme un pinson. Mais il la mettait dans la catégorie des rares femmes avec lesquelles il pouvait s'entendre, même s'il ne savait pas grand-chose d'elle hormis sa passion pour ce genre de livres. Plutôt que de parler tout de suite, il s'installa sur un des autres sièges, sentant bien qu'elle n'allait pas vouloir qu'il reparte sans boire un verre à présent qu'elle avait remarqué sa présence. Puis c'était le mieux afin de se faire discret. Flic un jour, flic toujours, surtout pour les malfrats. Il se contenta de faire un petit signe de tête en remerciement à celui qui faisait le service et surtout à celle qui allait payer, se saisissant du contenant afin de trinquer. La chinoise paraissait avoir quelques verres d'avance à en juger par son état et son débit de mots, mais il ne tenta même pas de l'interrompre, se contentant de savourer la première gorgée du liquide chaud.

Alors qu'il l'écoutait avec une grand attention, il découvrit donc qu'elle était chirurgien, il comprenait mieux d'où venait sa vive intelligence. Sa tête fit à nouveau oui lentement lorsqu'elle évoqua le fait qu'il y avait toujours des oreilles pour traîner au mauvais endroit. Elle réalisa enfin qu'il n'avait au final pas pu répondre, il rit également. « Eh bien quand la tornade est lancée, il vaut mieux lui laisser de l'espace pour s'exprimer n'est-ce pas ? ». La taquina-t-il tout en faisant un petit clin d’œil. « Je pense que toutes les femmes reverrait d'être comme toi, tu n'as rien de défraîchi, tu es très belle. Même si, pour tout te dire, tes charmes ne marchent pas sur moi. Pas assez de muscles si tu vois ce que je veux dire. » Ajouta-t-il plus bas. « Tu sembles en tout cas bouleversée. Quant à ma présence ici, elle se justifie par le fait que je t'ai vu par la fenêtre. Tu m'as paru bien seule et avoir besoin de compagnie, donc je me suis permis de te rejoindre. » Voilà qui allait déjà répondre à quelques questions. « Il est vrai que nous nous connaissons encore peu, mais c'est aussi un avantage lorsqu'on veut exprimer ses ressentis sans avoir la crainte d'être jugé. » La rassura-t-il. Une autre gorgée plus tard, il put reprendre. « En sortant du travail, je n'ai pas remarqué que le pneu de mon vélo n'était pas en bon état. Avec ma vaine, il a fini par crever… J'ai cherché un magasin d'ouvert afin d'en acheter un neuf, mais ça s'est avéré peine perdue.. » Expliqua-t-il. « En tout cas, ça n'a pas l'air d'être facile à ton travail… Ton chef, de ce que tu m'en dis, n'a pas l'air d'être facile. »
Sagong Lan
Sagong Lan
http://theexperiment.forumactif.com/t434-sagong-lan-paradise-los
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : Regrets on the rocks 1FB8qJa Avatar : Son Ga In Crédits : Avatar : Saku's // Signa : bat'phanie Pseudo : Sonata Messages : 94 Age : 34 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 14/10/2019 DC : Choi Seong-Hun
Regrets on the rocks
le Jeu 24 Oct - 12:52 #
Regrets on the rocks

Dak-Ho & Lan

Il n'y a rien de plus pitoyable que de  se saouler seul, rajoutez un un « e » à la fin et vous obtenez dans  un pays à la misogynie décomplexée un presque outrage à la société. L'on a beau dire que l'on fait fi du quant dira-t-on, on préfère toujours se noyer dans son verre en paix, surtout si la personne nous accompagnant est connue. Toutefois, ce n'est pas pour cela que la brune déjà bien lancée en avait laissé placer une à son cadet. Il lui avait même fallu un petit temps avant de se rendre compte de son incivilité involontaire, l'alcool déliant toujours les langues.  Agréable et poli, comme à son habitude, le jeune homme l'avait laissé déblatérer avant de pouvoir enfin en placer une. Loin d'être vexé, tout portait à croire qu'il était amusé, son clin d’œil en attestant. On la complimenta par la suite, elle n'allait pas mentir, bien sûr que  comme pour beaucoup la chirurgienne appréciait entendre dire qu'elle était belle. Toutefois, c'était la fin de la phrase de son cadet qui avait attiré son attention... Alors ainsi Dak-Ho était homosexuel, Lan ne pouvant que le comprendre puisque elle même seulement attirée par les lignes masculines. Le jeune homme, bien que ne la connaissant que peu, devait tout de même l'estimer en personne de confiance avec cette révélation, la Corée du Sud et sa pensée sur l’homosexualité restant ce qu'elles sont.

Par la suite, Dak-Ho se montra particulièrement sage pour un jeune homme de son âge, le métier qu'il exerçait étant après tout une bonne école de vie. Quant à cette histoire de vélo, c'était fort fâcheux, surtout par le temps qui commençait peu à peu à se rafraîchir, d'ailleurs où était la voiture de son cadet ? Elle l'avait sûrement lâché au vu de comment il en parlait la dernière fois. Le regard perdu dans son verre   Lan préféra débuter par ce sujet plus léger. « C'est moche cette histoire de vélo, je suppose que ta voiture a fini par te lâcher, c'est toujours au mauvais moment qu'elles se décident à le faire …. » Ces mots sentant absolument le vécu.  Les souvenirs de sa première voiture l'ayant lâché avant un rendez-vous avec son référant de thèse étant encore intacts. Ce jour-là, elle était furax .. et trempée le tout étant tombé un jour de pluie diluvienne.« Je t'aurais bien proposé de te ramener après, mais... je n'ai pas pris ma voiture pour venir... C'est préférable au vu de l'état dans lequel je me suis déjà mise. » Un petit pouffement glissant entre les lèvres pleines de la plus vieille. « Peut-être pour une autre fois. » Autre fois qui n'existera pas, la brune partageant sa dernière soirée sur cette terre avec un presque inconnu.

Un inconnu qui avait toutefois senti son mal-être. Il faut dire que la fleur était depuis de nombreuses années passée maître dans l'art de dissimuler ses émotions, sans doute de la déformation professionnelle. Il fallait apprendre à se blinder avec le métier aussi éprouvant physiquement que moralement qu'elle avait eu l'honneur d'exercer avant de devenir l'un de ces scientifiques de l'horreur. Elle reprit une lampée brûlante avant d'enfin reposer ses prunelles sur son compagnon d'infortune. « On peut dire qu'on est tous les deux vernis ce soir... Moi avec mes problèmes de taf... toi avec ton vélo qui t'a aussi lâché. J'ose espérer que tu as plus de chance dans les amours avec cette veine. » Un nouveau rire accompagnant les dires de Lan qui commençait réellement à se sentir légère. Ah les pouvoirs de l'alcool.... Elle était bien contente de ne pas à avoir à subir les effets de son empoisonnement sur son corps en traînant toute la journée le célèbre « mal  de cheveux ».

« Enfin, je suppose que comme tout bon jeune travailleur Coréen tu as très certainement peu de temps pour toi et donc encore moins à consacrer à une autre personne.... Moi aussi c'est mon cas depuis... depuis un sacré bout de temps maintenant, il faut dire qu'en étant chirurgien, je passe plus de temps avec mes patients qu'avec toute autre personne.  D'ailleurs.... » Elle marqua un temps de pause en sondant du regard son cadet. « Tu ne m'as jamais dis quel métier tu exerces. J'avoue être curieuse maintenant que la question m'a traversé l'esprit...... Et puis, je suis d'une nullité sans nom pour deviner le métier d'une personne. » Un son étouffé ressemblant vaguement à un rire se glissa avec difficulté hors de ses lèvres. C'était officiel, elle était cuite …

Maintenant que le sujet travail avait été à nouveau abordé, la brune put songer à nouveau à ce qui la tracassait et allait la pousser quelques heures plus tard à en finir. « Mais …. pour revenir au sujet de mon boss... Ouais, c'est un connard fini. Je suis tenue au secret professionnel, mais crois-moi c'est une enflure comme on voit pas souvent. C'est simple, j'ai plus l'impression d'être médecin, mais d'être un boucher … Au mieux un savant fou . » Et encore, ce qualificatif était encore bien trop mélioratif pour décrire les rôles qu'ils occupaient tous là dessous. Elle ne torturait pas certes, mais détournait les yeux, étant ainsi complice de ce cirque macabre.  Une autre question arriva à sortir inopinément de la bouche carmine de la plus vieille. « Dis-moi Dak-Ho, as-tu peur d'un jour recouvrer ta mémoire ?.... »
Made by Neon Demon

_________________
Paradise Lost
They’re talking about a fantasy. They’re making up another fantasy. They’re talking about a fantasy. They’re making up a story. So that they can control you and me▬ Ga In + Paradise Lost.
Yoon Dak-Ho
Yoon Dak-Ho
http://theexperiment.forumactif.com/t321-yoon-dak-ho-the-devil-i
U know nothing Jon Snow!
Avatar : Ten {NCT} Crédits : siRius Pseudo : Sajja Messages : 135 Age : 25 ans Statut : Marié à son job Date d'inscription : 10/09/2019 DC : Ares
Regrets on the rocks
le Ven 8 Nov - 14:01 #
L'ambiance était plutôt tranquille dans l'établissement, ce dont il n'allait pas se plaindre. Son regard ne pouvait pas s'empêcher de jeter des coups d’œil discrets de temps à autre autour, simple déformation professionnelle. Le whisky s'avérait être délicieux, il réchauffait sa gorge pour commencer et montait jusqu'à l'intérieur de son corps, peut-être même avait-il atteint son esprit. Toutefois, l'ivresse ne demeurait pas moins une sensation à double tranchant, il ne fallait pas trop souvent se perdre entre ses bras au risque de se faire assassiner par eux lentement mais sûrement. Sa compagne de soirée préféra aborder le sujet de son vélo et de sa voiture. Sa première phrase sonnait clairement le vécu. « C'est exact, il y a un bon mois. Cette traîtresse m'a lâché à trois heures du matin alors que je rentrais du commissariat après plusieurs jours d'enquête… Dans un quartier mal réputé en plus. Ce soir-là, je me suis même fait mordre par un chien... » Puisque c'était   du passé, il pouvait déclaré ça sous le ton de la plaisanterie, même s'il ne brillait pas du tout dans le feu de l'action. « C'est déjà gentil de le proposer et c'est bien mieux de ne pas amener son véhicule lors d'une soirée grandement alcoolisée. » Répondit-il avec un sourire sur les lèvres. « Et toi, qu'était-il arrivé à cette voiture ? Le ton de ta voix sentait un peu trop le vécu. »

Une nouvelle gorgée plus tard, la chinoise reprit alors la direction de la conversation. Le jeune policier plus en service l'écouta encore une fois. Même si la fin le fit prendre une légère moue dégoûtée. « L'amour? De quoi s'agit-il ? Ça se mange ? » Plaisanta-t-il dans un premier temps.Il était vrai qu'ils n'étaient pas très chanceux tout les deux dans des domaines différents, au moins ils pouvaient se soutenir. Son attention se reporta à nouveau sur elle lorsqu'elle reprit la parole. Vu qu'elle continuait de faire les questions et les réponses à nouveau,  il se contenta encore une fois d'acquiescer puisqu'il était surtout marié à son travail. Au vu de son métier, cela ne l'étonnait pas qu'elle se soit donnée les moyens de réussir. C'était de longues études qui demandaient beaucoup d'investissement et de volonté, le brun en était même admiratif car il n'aurait pas été capable de rester à l'école aussi longtemps. Soutenant son regard, la question suivant lui parut légitime. Un nouveau petit regard autour, le jeune homme put à nouveau répondre. « C'est le genre de métier dont il faut faire attention à l'endroit où l'on se trouve et à qui ont le dit lorsqu'on aborde le sujet. » Petit clin d'oeil. Dak-Ho laissa ensuite le suspens s'installer, comme s'il n'allait pas être plus clair. Puis il finit par se pencher à son oreille, mettre sa main afin de cacher sa bouche pour annoncer bien plus bas. « Je suis policier. »

Puis il se recula ensuite. D'un geste de la main, il demanda deux nouveaux verres. Au pire, vu qu'il était moins attaqué par l'alcool qu'elle, il n'aurait aucune mal à la raccompagner en sécurité chez elle. Après tout, les pervers sexuels qui attendaient les femmes ivres à la sortie des bars et autres discothèques pour abuser d'elles, ce n'était hélas pas un mythe. Voilà pourquoi Dak-Ho raccompagnait toujours les gens saouls, même les hommes. On ne pouvait jamais savoir ce qu'il pourrait arriver et il n'aspirait pas du tout à découvrir un matin en allant sur une nouvelle affaire un visage familier. La description qu'elle fit ensuite de son patron et de son travail le laissa dubitatif. En général les personnes se lançant dans ce genre de métier le faisaient par vocation, non ? Il se demanda aussi qui pouvait bien être se fameux patron. « Rassure-toi, je ne comptais pas te demander de détails. La description que tu en fais n'est pas vraiment rassurante, je n'ai pas envie de faire sa connaissance… Toutefois, si cela te ronge autant, pourquoi ne pas en changer ? » Bien entendu,il se doutait que cela ne devait pas être aussi facile, comme toujours.

« Ne parle pas de malheur... » Avoua-t-il assez franchement, sûrement parce qu'il sentait qu'il pouvait lui faire confiance, ou alors était-ce le fait de l'alcool. Peut-être un peu des deux. « Tu sais, il m'a fallu me construire tout seul et ma vie me convient très bien ainsi. Les épreuves valaient le coup car tout ce que je possède est le fruit de ma volonté. C'est la preuve que j'existe, même si je ne sais ni qui je suis ni d'où je viens. Tout ce chemin me définit, le reste ne serait qu'optionnel. Peut-être que cela peut paraître égoïste, mais je sacrifie bien volontiers mon passé pour demeurer moi-même. » Puis, même s'il ne le disait pas, il y avait ses drôles de rêves, ses voix ces derniers temps. Rien de penser à retrouver ses souvenirs, quelque chose se tendait à l'intérieur de lui. Quelque chose qui l'alertait sur leur potentiel contenu. Non, il ne voulait clairement pas savoir. « Pourquoi ça t'intéresse ? Tu aspirais à m'étudier peut-être ? » Dit-il avec un sourire amusé. Ensuite, il se désaltéra à nouveau la gorge.
Sagong Lan
Sagong Lan
http://theexperiment.forumactif.com/t434-sagong-lan-paradise-los
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : Regrets on the rocks 1FB8qJa Avatar : Son Ga In Crédits : Avatar : Saku's // Signa : bat'phanie Pseudo : Sonata Messages : 94 Age : 34 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 14/10/2019 DC : Choi Seong-Hun
Regrets on the rocks
le Ven 8 Nov - 18:36 #
Regrets on the rocks

Dak-Ho & Lan

C'est fou parfois comment le sort pouvait s'acharner sur une seule personne. La voiture, puis le vélo, on peut appeler ceci la loi des séries. Ou alors de la non révision aussi... Lan connaissant que trop bien les rendez-vous au garage annulés à la sauvette car une garde se présentait inopinément ou alors un patient se décidait à défaillir alors qu'elle allait quitter ses fonctions et se retrouvait alors à opérer d'urgence. Mais cette vie, elle l'aimait, elle la regrette même aujourd’hui... Car au secret lab, les emplois du temps sont bien plus souples et à l'avantage de celui qui le veut. Enfin, Lan pourrait y passer une seule heure par jour que ce serait déjà trop. Enfin, la question ne se posera de toute manière bientôt plus... Elle avait grimacé à l'évocation de la morsure et presque demandé par automatisme inquiet « Tu es allé te faire examiner au moins ? Et tes vaccins ? ». Simple inquiétude de professionnel ou prémisse de celle de l'amitié. Allez savoir...

On voulu enfin savoir ce qui avait bien pu lui arriver pour avoir un ton aussi désabusé en évoquant les déboires mécaniques. Un petit sourire en coin étira les lèvres carmines de la neurochirurgienne. «  Nous allons dire que ce jour là faisait parti de ces jours où ta voiture devrait être dans l'incapacité de te mettre une panne sous le nez. Ce jour là, il pleuvait des cordes et j'avais un rendez-vous de la plus haute importance. Pour tout te dire, j'avais rendez-vous avec mon référant de thèse. Et autant te le dire, cet homme était du genre plutôt psychorigide.... Enfin plus rigide de quelque part plutôt que psycho si tu vois ce que je veux dire.... » La phrase laissée en suspend par Lan en disant long. En effet, peu gâté par la nature, son référent faisait partie de la catégorie des hommes oubliés par les femmes et qui assouvissaient leurs envies de domination dans d’autres domaines. En martyrisant les pauvres élèves qui avaient le malheur de devoir écrire sous ses directions tyranniques. Par chance, Lan le voyait assez peu en étant du genre autonome, heureusement.... Sinon, ce mufle aurait fini avec un des talons aiguilles de la belle planté en plein crâne.

« Enfin, pour reprendre, ma voiture m'a lâché alors que j'étais à peine à mi parcours. Bien évidemment je n'avais pas de réseau et la prochaine station était facilement à 10 kilomètres à pied. Dois-je préciser que comme à mon habitude j'étais en talons ? De fait, ce jour-là, j'ai donné de ma personne, j'ai raccourci autant que possible ma jupe et le premier pervers venu m'a prise en stop. » Un petit soupir satisfait apparut alors sur son visage mutin. « Je me suis même payé le luxe d'arriver en avance. » Quant à l'automobiliste éconduit, il avait maintenu Lan sous un flot soutenu d'insultes pendant 2 bonnes minutes tandis qu'il redémarrait. À la guerre, comme à la guerre ! « Enfin... je suppose qu'actuellement tu n'es pas assez à l'aise financièrement pour changer de bolide. Enfin tu me diras, en ville, on va bien souvent plus vite en transport en commun ou à pieds. » Et sans oublier les tarifs prohibitifs de stationnement outrageusement pratiqué par les villes.

La fleur apprit ensuite enfin, assez ironique lorsque l'on savait qu'elle se donnerai la mort d'ici quelques heures, que Dak-Ho était policier. Une question qui avait toujours taraudé la Coréano-Chinoise qui est d'une nature relativement curieuse.Que son cadet se rassure, elle l'emporterai dans la tombe. Il fut ensuite question de son « chef », si on pouvait appeler l'autre pourriture chef. Elle lâcha un soupir contrit, dans d'autres circonstances, elle aurait pu tout simplement fuir. Mais c'était aussi condamner Zhihao, tandis qu'avec sa mort, elle emportait avec elle tous ses secrets. Et de fait, sa famille ne serait nullement inquiétée par une éventuelle bavure quant à une fuite de données orchestrée par une scientifique un peu rebelle. « C'est … compliqué en effet. De sombres histoires de confidentialité, d'exclusivité et j'en passe.... Une chose est sûre, j'ai les pieds et poings liés dans cette affaire. Et plus je me débats, plus ces sables mouvants se referment sur moi et m'aspirent dans les abysses. » Ils avaient même gagné la guerre pour tout dire....

Par la suite, l'humeur de Lan s'était faite plus maussade encore et elle s'inquiétait pour son cadet qui semblait quelque peu agité ces derniers temps sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Voilà pourquoi elle lui avait posé la meilleur question qu'il soit, notez l'ironie de ces mots : le questionner sur ce qui lui faisait le plus peur. La fleur lui tapota l'épaule et lui offrit un sourire doux. « Tu es une bonne personne Dak-Ho. Parfois il faut savoir faire preuve d'un peu d'égoïsme pour ne pas se perdre. De plus, avec les souvenirs, c'est quitte ou double... Tu peux te découvrir hériter d'une multinationale gérée par des tiers et te laissant libre de jouir de tes millions, ou alors serial killer amnésique encore recherché. C'est peu-être considéré comme lâche, mais parfois, savoir c'est très bien aussi. Tu es tout à fait équilibré aujourd’hui sans tes souvenirs. Le tout est en effet de ne pas recouvrer la mémoire. »

Elle avala cul sec son verre avant de recommander. « De nos jours on a bien plus de mal à faire remonter les souvenirs à la surface qu'autre chose. Si ces derniers venaient à commencer à te tarauder et que tu me fasse suffisamment confiance, je pourrais t'aiguiller sur l'un de mes confrères qui a déjà réussi certaines expérimentations sur des états post-traumatique liés à la guerre. Ce serait plutôt lui qui t'étudierai. Tu veux peut-être son nom maintenant ? Peut-être que j'aurais oublié ce que je t'ai dis demain... » Peut-être qu'elle ne sera plus là....
Made by Neon Demon

_________________
Paradise Lost
They’re talking about a fantasy. They’re making up another fantasy. They’re talking about a fantasy. They’re making up a story. So that they can control you and me▬ Ga In + Paradise Lost.
Contenu sponsorisé