touch the stars go to hell

Himura Shigure
Himura Shigure
http://theexperiment.forumactif.com/t274-himura-shigure-pour-l-a
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_onqz4jVh4S1sdyajjo1_400 Avatar : Sugizo - Luna Sea & X Japan Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 78 Age : 41 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 27/08/2019 DC : Yagami Ren, Angel, Sato Ayame, Kim Minsu
If we were destined x Shigure et YinC’est un jour un peu spécial pour moi et on peut même dire que je l’ai attendu avec une certaine impatience. J’ai d’ailleurs pris un jour de repos spécialement pour l’occasion. C’est assez rare quand on sait que je suis plutôt adepte des heures supplémentaires et des longues nuits de travail interminables. Il faut dire que mon métier me passionne. La recherche, c’est toute ma vie et ce laboratoire est une aubaine pour moi. Cependant pour rien au monde je n’aurais manqué ce rendez-vous si spécial à mes yeux.

Je me suis levé tôt et j’ai pris le temps de me préparer soigneusement, comme pour un rendez-vous galant et d’une certaine manière, c’est le cas.

Nous n’avons pas rendez-vous dans un grand restaurant, ni dans une galerie d’art et encore moins dans un parc. C’est à l’aéroport que nous nous retrouverons après tant de temps de séparation. D’ailleurs je n’ai pas vraiment envie d’y penser. Entre nous ça a toujours été ainsi : simple et naturel. Elle voyage beaucoup et de mon côté j’ai également pas mal bougé. On peut dire que nos activités professionnelles sont particulièrement prenantes et pourtant, nous avons toujours su garder contacte et nous retrouver. Un peu comme aujourd’hui et je dois dire que son message m’a fait très plaisir. Et encore le mot est trop faible pour décrire les sentiments qui m’ont alors envahi…

J’arrive avec un peu d’avance à l’aéroport et en profite pour m’installer dans un café. Je lis distraitement le journal tout en réfléchissant à ce que nous pourrions faire lorsqu’elle se sera reposée, sauf si elle a déjà dormi dans l’avion auquel cas nous pourrons en profiter pour rattraper le temps perdu.

Entre deux articles lus en diagonale, je lui envoie un message qu’elle ne verra sans doute qu’à son arrivée. Je l’avertis que je suis déjà là et que je prends un café en attendant que son avion atterrisse. Entre les lignes, cela veut simplement dire que je pense à elle.

Mon journal et mon café terminés, je me lève et vais l’attendre à la sortie du terminal, achetant au passage un bouquet de fleur dans le stand situé dans le hall de l’aéroport. Je n’ai plus qu’à l’attendre, avec impatience, comme un adolescent amoureux.

:copyright:️  DABEILLE
Qin Kuan Yin
Qin Kuan Yin
http://theexperiment.forumactif.com/t402-qin-kuan-yin-come-to-ma
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_op6zqzOcx01qcyraio2_500 Avatar : Nana aka Im Jinah Crédits : Saya Pseudo : Mawii Messages : 25 It's me again ! : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_o4t1z1FWmk1r77cy1o1_540 Age : 28 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 07/10/2019 DC : Stella | Kyo Ri | Ji woong | Jinwoo
If we were destined
Shigure x Yin

Tenue - Une éternité que je suis partie de chez moi. Je commence à avoir le mal de pays malgré que je ne l’ai pas habituellement. Parfois, j’aime mettre le pied à terre, faire mes affaires avant de repartir vers de nouveaux horizons. Ce client, je ne pouvais pas. Il a fallu que je le rejoigne pendant un temps indéterminé. Ce fut difficile. Habituellement, je n’ai pas d’attache et je peux m’en aller quand que je veux sans me soucier des autres. Mon cœur a souffert quand j’ai annoncé cela à un ami qui m’est très cher. Nous, deux passionnés du travail, avons beaucoup discuté et pourtant, il a été compréhensif. Je le sentais néanmoins triste et moi aussi. Dans mon subconscient, j’aurais voulu rester à ses côtés pour ne pas qu’il se souci de quoique ce soit, mais il le fallait. Cela a été dur jusqu’à l’aéroport. Rendu en Amérique, je lui donnais des nouvelles à tous les jours même si nous avons un énorme décalage. Lui donnant des nouvelles sur le beau temps, l’ampleur du travail, mais pas plus, pas moins. Une éternité que j’ai resté là-bas. À me casser la tête, à corriger les petites erreurs des autres plans, mais aussi à faire des modifications de dernières minutes. Un client important qui m’a cassé énormément les pieds. Je mentirai si je dis que j’aime l’Amérique. La rage, la vulgarité, comme s’il n’avait jamais été réellement éduqué pour bien se tenir. J’ai vécu dans une famille riche, mais tout de même, il faut garder une certaine droiture et respect. En tout cas, cela empestait l’irrespect.

Dès que le travail terminé, ça ne m’a pas pris longtemps avant que je puisse acheter mon billet sans escale et le plus tôt possible. La date et l’heure m’étant dévoiler, j’envoie un dernier message à Shigure : « Shen, j’ai une bonne nouvelle, je reviens ce jeudi. Garde moi ton lit bien au chaud ~ » Le message envoyé, je me suis dépêchée de tout terminer les préparatifs dont ma valise et lui acheter un petit présent pour ainsi dire que je pense toujours à lui. Comme dans les moments de solitudes la nuit tout comme quand je vois des personnes se lécher littéralement les amygdales.

Cette fameuse journée est arrivée. Dans l’avion, confortablement dans la high class, j’écris mes notes ainsi que quelques petites affaires sur mon travail sur mon ordinateur portable. Cela m’occupe au moins une bonne partie du trajet, le reste ; j’ai bouffé, mais j’ai surtout dormi. Treize heures de vol, c’était très, mais très long. Assez pour me faire réveiller par l’hôtesse de l’air et me dise qu’on atterrit dans l’immédiat. Est-ce que j’ai bien dormi ? Plus ou moins. J’ai rangé tous mes affaires dans mon sac de voyage afin d’être prête à partir. J’ai si hâte de retourner chez moi et de prendre une bonne douche et faire une sieste le temps que Shigure finisse son ouvrage. Je pourrais bien lui inviter à un restaurant. D’ailleurs, j’ai faim. L’atterrissage est un succès. On peut enfin débarquer. Je suis l’une des premières pour ensuite me diriger vers le coin à bagage pour prendre le mien. Dès que je l’ai réceptionné, je me dirige vers le terminal. Cependant, en ouvrant mon portable, je reçois un sms de mon ami tant attendu, me disant qu’il prend un café et qu’il est là. Je me lève la tête pour le chercher du regard. L'apercevant aussi séduisant que dans mes souvenirs, j’empresse le pas à sa direction. Plaçant mes cheveux en bataille dû à ma sieste dans l’avion. Près de lui, je lâche mes affaires pour ensuite l’enlacer tout en faisant attention aux fleurs. Je me suis terriblement ennuyée de lui autant que son odeur, ses bras ou son corps, je m’ennuie de tout.  

« Tu m’as manqué. » fis-je en mettant mon visage dans son cou pour humer son parfum. «  Avoir su que tu as manqué une journée de travail pour me voir, J’aurais pu m’habiller autrement et être moins la fille qui vient tout juste de se réveiller.» murmurais-je en rigolant tout en continuant de l’enlacer de toutes mes forces. Mon cœur n’a un seul désir ; déguerpir de ma poitrine pour le rejoindre. Je suis réellement touchée qui puisse être présent à mon arrivée. J’ai quasiment les larmes aux yeux – et la fatigue n’aide pas – tellement que je suis émue. Quel homme.

:copyright:️  DABEILLE
Himura Shigure
Himura Shigure
http://theexperiment.forumactif.com/t274-himura-shigure-pour-l-a
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_onqz4jVh4S1sdyajjo1_400 Avatar : Sugizo - Luna Sea & X Japan Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 78 Age : 41 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 27/08/2019 DC : Yagami Ren, Angel, Sato Ayame, Kim Minsu
If we were destined x Shigure et YinElle est là. Dès l’instant où mon regard se pose sur elle, je sens une étrange sensation m’envahir. Je la connais et j’y suis habitué. C’est celle qu’elle inspire chaque fois que je la regarde. C’est peut-être pour ça que j’aime autant être avec elle. J’ai toujours la sensation de rajeunir de dix ans. Elle me donne également envie de ne pas être raisonnable et c’est présentement le cas puisque j’ai délaissé le temps d’une journée mon travail, rien que pour elle. C’est Ivy qui doit râler sous la tonne de paperasse que je lui ai laissé en partant mais tant pis, quand je vois Yin, je sais et je sens que ça vaut le coup.

Dès qu’elle me voit, son visage s’éclaire et à cet instant je la trouve si belle. J’ouvre les bras et l’accueille contre moi, respirant par la même occasion son doux parfum qui m’avait manqué. Elle m’avait manqué et je ne m’en rends à quel point que maintenant.

Je souris à sa remarque et lui murmure dans le creux de l’oreille :
« Ne t’en fait pas, tu es magnifique à mes yeux et tu n’as pas besoin d’artifice pour l’être. »

Je glisse une main dans ses cheveux et les caresses doucement avant d’y déposer un tendre baiser. Je l’écarte ensuite légèrement de moi et lui prends la main :
« Viens je vais te ramener chez toi. Je crois que tu auras besoin d’une bonne douche. »

Je me penche à nouveau vers elle et lui glisse dans le creux de l’oreille :
« Et si tu en as envie, je te frotterais même le dos. »
Je glisse alors mon index sous son menton et lui vole un doux baiser. Court et éphémère il n’en est pas moins délicieux. Et puis mieux vaut ne pas nous éterniser ici. Nous serons bien mieux chez elle.



:copyright:️  DABEILLE
Qin Kuan Yin
Qin Kuan Yin
http://theexperiment.forumactif.com/t402-qin-kuan-yin-come-to-ma
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_op6zqzOcx01qcyraio2_500 Avatar : Nana aka Im Jinah Crédits : Saya Pseudo : Mawii Messages : 25 It's me again ! : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_o4t1z1FWmk1r77cy1o1_540 Age : 28 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 07/10/2019 DC : Stella | Kyo Ri | Ji woong | Jinwoo
If we were destined
Shigure x Yin

Tenue -Ce parfum si viril ; je ne me lasse jamais de le respirer. J’en rêve la nuit, j’en rêve lors de mes nuits agitées. Je ne pense qu’à son odeur, son toucher, ses lèvres, son corps, sa voix. Je ne pense qu’à lui. Suis-je amoureuse de lui ? Depuis le tout début. Depuis qu’on s’est rencontré au Japon et qu’il m’a aidé avec sa langue maternelle. Je l’ai dans la peau et peu importe si je vais voir ailleurs – lui c’est le cas également - je préfère nettement mieux ses doigts habiles et cette bouche coquine. Je le serre très fort entre mes bras avant de sourire à son compliment. Toujours et autant de compliments. Je ne sais pas quoi dire à part que je rougis légèrement. Je préfère être coquette au lieu de paraître négligé comme en ce moment. Au moins, me maquiller de façon naturelle pour cacher les quelques défauts de mon visage. Non. Il préfère me voir moi et non le maquillage. Je ne m’habituerai jamais, mais c’est comme ça que je l’apprécie énormément ; peu importe ce qu’il dit ou ce qu’il fait, je ne m’habituerai jamais. Ça garde davantage la flamme allumée, mais aussi ça me stimule à revenir auprès de lui. En plus d’être beau et expérimenté, il est également intelligent et séduisant. Un bel homme qui se retrouve contre moi, caressant mes cheveux.

Nous s’écartant, il me prend la main. Je lui prends les fleurs d’une main en allant les sentir en jetant un regard de défi lorsqu’il mentionne que j’ai sûrement besoin d’une douche. Bien plus qu’une douche que j’ai de besoin, mais une bonne nuit de sommeil que je refuserai volontiers pour pouvoir être auprès de lui et d’abuser sa compagnie. Et encore, il manque une présence virile auprès de moi qui pourrait largement combler en étant avec moi, mais également pour d’autres situations. Je me mords la lèvre inférieure en le voyant s’approcher vers mon oreille. Un sourire espiègle se joint à ses murmures. Son index qui touche mon menton pour aller voler un doux baiser. Goûtant, appréciant. Mes yeux sont clos essayant de faire perdurer le moment. Ne me séparant pas de son visage car l’envie de l’embrasser est bien présente. « Uniquement me frotter le dos ? » soufflais-je en japonais d’un air taquin. « Je crois que je t’ai pas assez manqué si tu veux juste me frotter le dos. » continuais-je en japonais en allant mordiller sa lèvre en rigolant avant de reprendre le baiser qui m’a été volé.

M’écartant de lui, je relâche sa main pour reculer et prendre mes affaires que j’avais abandonné pour enlacer Shigure. Mettant mon sac de voyage sur mon épaule, ensuite je prends ma valise de ma main libre - j’ai toujours les fleurs dans l’autre main - je me dirige vers lui en souriant tout en sentant les fleurs. Je le suis car logiquement c’est mon chauffeur désigné pour aller chez moi. Je constate entretemps que quelques-uns ont suivi la scène de nos retrouvailles, un peu surpris de la tournure de la situation. C’est normal. Nous avons treize ans d’écart et ça ne passe pas inaperçu ce genre d’événement. Il pourrait facilement être mon géniteur, mais heureusement pour moi, ce n’est pas le cas. C’est un homme si exceptionnel que j’ai rencontré. Même si je n’ai pas l’impression de tout connaître de lui, je le trouve aucun défaut. L’amour rend aveugle dit-on, non ? Une personne est parfaite aux yeux de l’amoureux, non ? C’est peut-être le cas avec moi. De toute façon, comment peut-on résister à sa bouille et son corps de dieu ? Ce n’est pas pour rien que je le surnomme Shen. Arrivant vers la sortie, je le suis de près pour pouvoir embarquer dans sa voiture. M’installant confortablement, je m’attache la ceinture de sécurité en faisant attention de ne pas abimer mon présent. Lors du démarrage je contemple de plus en plus chaque fleur qu’il m’a offert un peu plus tôt. « Shen, tu n’es pas trop débordé par ton travail ? Tu me disais dernièrement que tu faisais beaucoup de temps supplémentaire. » je m’informe sur sa vie, je veux entendre sa voix et qu’il me parle, mais surtout pour enlever le silence dans la voiture.

:copyright:️  DABEILLE
Himura Shigure
Himura Shigure
http://theexperiment.forumactif.com/t274-himura-shigure-pour-l-a
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_onqz4jVh4S1sdyajjo1_400 Avatar : Sugizo - Luna Sea & X Japan Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 78 Age : 41 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 27/08/2019 DC : Yagami Ren, Angel, Sato Ayame, Kim Minsu
If we were destined x Shigure et YinJe souris à sa remarque. On dirait que ma déesse est d’une humeur joueuse aujourd’hui. Elle sait pourtant que je ne suis pas un garçon très sage lorsque nous sommes seuls tous les deux et plus encore nus sous une douche. Elle le sait et s’amuse avec moi en me mordant doucement la lèvre avant de me rendre mon baiser. À nous voir ainsi, on nous prendrait facilement pour un couple qui se retrouve après une longue séparation. D’une certaine manière, c’est un peu ça sans que rien ne soit officiel.

Lorsque l’air vient à manquer, elle s’écarte pour récupérer ses affaires qu’elle ne portera pas longtemps. Il est hors question pour un gentleman comme moi de tolérer qu’elle porte autre chose que le bouquet de fleur que je viens de lui offrir. Et tout naturellement je vais lui servir de chauffeur pour être certain d’être le seul à pouvoir profiter de sa beauté mais surtout de sa compagnie.

Nous montons en voiture et j’esquisse un sourire quand elle s’inquiète pour mon travail. Tout en démarrant, je veille à dissiper le malentendu. Après tout, je veux quelle profiter de chaque instant que je peux lui offrir :
« Pourquoi crois-tu que je travaille autant quand tu n’es pas ? »
Nous arrivons à un feu rouge et j’en profite pour me pencher vers elle. J’écarte une mèche qui a glissé sur son visage puis lui murmure dans le creux de l’oreille :
« Parce que quand tu es loin de moi, le temps me parait si long alors il faut bien que je m'occupe. »
J’en profite pour respirer son parfum, là au creux de son cou avant de reprendre ma place initiale alors que le feu passe au vert. Je démarre et roule en direction de son domicile. Je roule vite mais prudemment. Il me tarde d’y arriver pour pouvoir l’étreindre avec force mais surtout la déshabiller avant de lui faire l’amour sous la douche.



:copyright:️  DABEILLE
Qin Kuan Yin
Qin Kuan Yin
http://theexperiment.forumactif.com/t402-qin-kuan-yin-come-to-ma
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_op6zqzOcx01qcyraio2_500 Avatar : Nana aka Im Jinah Crédits : Saya Pseudo : Mawii Messages : 25 It's me again ! : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_o4t1z1FWmk1r77cy1o1_540 Age : 28 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 07/10/2019 DC : Stella | Kyo Ri | Ji woong | Jinwoo
If we were destined
Shigure x Yin

Tenue -Un vrai gentleman, mais un gentleman qui reste néanmoins avec des défauts, même si pour moi c’en n’ai pas. Cet homme près de moi, reste avant tout un homme avec des besoins beaucoup plus fréquents de charnel, ce qui ne me dérange pas en soi. Des obsessions, un coquin qui mérite toute l’attention du monde. Comment refuser quoique ce soit à ce beau mâle près de moi ? Comment dire non à ce sourire, à son contact, à ses lèvres, puis à sa présence ? Je le connais depuis un moment déjà et cela a toujours été ainsi. Taquinerie par-dessus taquinerie, des ébats après ébats. Nous sommes toujours partis chacun de notre côté, mais par après on se joint de nouveau ensemble sans pour autant reprocher quelque chose de l’autre. Un partenaire qui fonctionne parfaitement bien avec mes envies. Je n’ai pas besoin d’une personne qui veut systématiquement que je reste auprès d’elle. Je dois partir en voyage d’affaire plusieurs fois dans la même année et parfois pendant de longs mois... M’abstenir est douloureux, un tue inspiration. Shigure doit penser à la même chose. Chacun est libre de faire comme on veut de leur vie puisque nous sommes tous les deux célibataires. Bon, nous ressemblons beaucoup à un couple, mais ce comportement s’est naturellement incrusté entre nous et depuis nous faisons avec cela. Ça ne nous dérange pas, enfin, pas pour mon cas.

Me retrouvant dorénavant avec mon bouquet dans les mains, je suis Shigure vers la voiture. Lors du démarrage, il esquisse un sourire qui m’intrigue. J’ai dit quelque chose de drôle ? J’ai voulu ouvrir la bouche pour pourquoi lui poser la question, mais il a été plus rapide. Je fronce les sourcils à sa question en regardant désormais le feu rouge. Je l’ignore en fait, personnellement quand je travaille beaucoup c’est que je suis débordée. Qu’est-ce que je fais quand je suis à l’extérieur ? Évidemment que je pense à mon chauffeur privé. Je l’appelle de temps en temps quand le temps nous le permet. Je travaille avec acharnement pour justement finir mon contrat assez rapidement pour pouvoir retourner en Corée et profiter mes moments que j’ai auprès de cet homme. Quel homme. Toujours aux petits soins avec moi, comment demander mieux ? Chaque moment que nous passons ensemble c’est un trésor qu’il m’offre, car dans chaque trésor il y a des trouvailles qu’on ne retrouve pas n’importe où. À l’intérieur du corps humains nous trouvons en nous une pierre précieuse qu’on doit polir avec le temps. Et lui ? Il l’a déjà poli et, je ne comprends pas pourquoi ses précédentes femmes n’ont pas tenu le coup. Il est si formidable.

Son visage soudainement près de moi. Je souris à ce qu’il m’a dit. « Beau parleur, va. » fis-je en guise de réponse à ses mots flatteurs. Un dragueur qui n’arrête jamais. La séduction, de belles paroles sont toujours bien présentes à son quotidien. Même si j’ai beau lui dire de cesser, il n’arrêterait jamais. Du coup, je fais pareil. Allant le séduire, allant m’amuser avec lui. Tout comme en mordillant ses lèvres plus tôt à l’aéroport ou bien comme maintenant en glissant ma main sur sa cuisse. Lui caressant, l’empoignant. J’espère qu’il ne doute pas comme quoi qu’il m’attire et je ne veux que lui. Mon regard l’avait suivi, maintenant il se retrouve sur la route. Je regarde de temps en temps le paysage en tentant de remarquer quelques détails qui pourraient avoir été changés, mais non. Déception. Tant pis. Justement, en voyant les directions qu’il a pris, on se dirige carrément vers mon appartement. Je souris. Je pourrais voir comment que mon chat se porte et si la femme de ménage s’était bien occupée de lui durant mon absence. Pauvre Ziyou. Loin de son maître pendant plusieurs mois par année. Disons que trouver un maître pour mon petit chéri, c’est assez compliqué et je ne veux pas m’en défaire. « J’espère au moins que tu t’es bien amusé durant mon absence. » une phrase avec beaucoup de sous-entendu, mais c’est totalement voulu. À la vue, de mon appartement et dès rentrer dans le stationnement, je soupir de soulagement. Enfin rendue à la maison. Même si je suis occupée encore pour un moment, je vais pouvoir reprendre ma routine. « J’imagine que tu vas m’aider à me débarrasser dès arriver chez moi ? » une question que je lui tends alors que je m’approche de lui pour lui donner un baiser sur la joue en faisant exprès de glisser ma main vers l’endroit convoité avant de le retirer et de lui faire un clin d’oeil. Nous ne soyons pas pressés franchement.

:copyright:️  DABEILLE
Himura Shigure
Himura Shigure
http://theexperiment.forumactif.com/t274-himura-shigure-pour-l-a
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_onqz4jVh4S1sdyajjo1_400 Avatar : Sugizo - Luna Sea & X Japan Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 78 Age : 41 ans Statut : Célibataire Aile : Est Date d'inscription : 27/08/2019 DC : Yagami Ren, Angel, Sato Ayame, Kim Minsu
If we were destined x Shigure et YinJe souris lorsque sa main glisse sur ma cuisse mais je veille à rester concentré sur la route. L’heure de nous dévorer mutuellement n’est pas encore arrivé. Nous aurons bien assez de temps pour ça lorsque nous aurons passé le pas de sa porte et il me tarde d’y être.
« M’amuser ? Sans toi ? Je n’oserais jamais. »
Je laisse échapper un petit rire avant de lui adresser un sourire charmeur. Nous arrivons et je sens l’impatience me gagner. Cependant je saurais me tenir encore un peu même si ses provocations vont finir par avoir raison de ma patience… Elle le sait et s’en amuse, entre le baiser et la caresse… Si elle me cherche elle va me trouver. D’ailleurs je n’ai aucun scrupule à verrouiller les portières alors qu’elle s’apprête à descendre. Pourquoi être si pressée ? Nous sommes arrivés à destination, nous avons désormais tout notre temps.
« Tu comptes aller quelque part ? »
Je moteur est coupé et j’ai désormais les mains libres pour capturer son visage entre mes mains et lui donner ainsi ce qu’elle mérite : un long et langoureux baiser qui fini d’éveiller mon envie pour elle.
« Tu m’as tellement manqué. »
C’est ce que je lui murmure lorsque mes lèvres quittent les siennes. Peu après, je niche mon visage dans le creux de son cou pour en sentir son odeur. Elle aussi m’avait manqué et rien qu’en fermant les yeux je peux facilement l’imaginer nue. J’ai déjà envie d’elle. Elle le sait tout comme nous savons tout les deux que se laisser aller ici ne serait pas raisonnable.
« Ne bouge pas un instant, je reviens. »
Je mords doucement son lobe puis m’écarte pour sortir le premier, déverrouillant par la même occasion le véhicule. Une fois dehors, je contourne la voiture puis lui ouvre sa portière.
« Si ma Déesse veut bien se donner la peine. »
Je tends la main vers elle pour l’aider à s’extraire de son siège, avec dans l’idée de la soulever pour ensuite la porter jusqu’au lieu qui me paraitra le plus propice pour lui faire l’amour.





:copyright:️  DABEILLE
Qin Kuan Yin
Qin Kuan Yin
http://theexperiment.forumactif.com/t402-qin-kuan-yin-come-to-ma
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_op6zqzOcx01qcyraio2_500 Avatar : Nana aka Im Jinah Crédits : Saya Pseudo : Mawii Messages : 25 It's me again ! : If we were destined [-18 ans]  - Shigure feat Yin  Tumblr_o4t1z1FWmk1r77cy1o1_540 Age : 28 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 07/10/2019 DC : Stella | Kyo Ri | Ji woong | Jinwoo
If we were destined
Shigure x Yin

Tenue -.Cet homme... On pourrait dire que j’ai un problème. Comme quoi que je sois tombée littéralement éperdument amoureuse d’un mâle bien plus âgé que moi. Treize ans nous séparent et pourtant, je ne le sens pas comme tel. Cette cuisse que j’aime, cette personne que si charismatique et séduisant. Si on lit concrètement ce que ça veut dire une femme comme moi désirant comme celui-ci à mes côtés ; cela peut sembler que je convoite son argent. Ce qui n’est pas du tout le cas puisque je suis moi-même aisée financièrement. Ou bien que j’ai eu un problème avec mon paternel ce qui est le cas. Est-ce que cela me dérange notre différence d’âge ? Aucunement. Je le préfère comme cela. J’aime sa forte personnalité. J’aime son côté contrôlant et en plus ses particularités qui font de lui un individu unique. Nous avons naturellement connecté l’un à l’autre depuis notre première rencontre. En soi, je ne veux que rien au monde puisse déranger notre relation. À la fois libre, à la fois casé, à mon avis. Cela me plaît. Nous pouvons aller voir ailleurs autant que nous le voulons, mais nous finissons toujours dans les bras de l’autre. Nus, dans un lit en s’amouracher après un moment torride. D’ailleurs en pensant à ce moment, cela me donne encore plus envie d’arriver le plus rapidement possible chez moi. Détacher ses vilains boutons pour retirer cette coquine chemise. Mordre le torse tout en lui jetant des regards qui ne pourra résister. Aaaah Shigure... Ce prénom me donne énormément d’envie. Comment que j’ai fait pour ne pas succomber aux plaisirs charnels pendant mon voyage ? Me contentant de moi uniquement en pensant à lui. L’appelant le plus possible pour entendre sa voix si excitante. Mon corps l’appelle, mes sens l’interpellent. Il le sait sans doute déjà. Seul Shen a le total contrôle sur moi.

« Mensonge...» fis-je doucement en rigolant. J’ai certes, secoué la tête négativement. Je refuse qu’il puisse se contenir. Un charmeur d’expérience, qui pourrait réellement lui dire non ? Il a de bons arguments qui nous font céder très rapidement. Un doigté qui est fascinant, des lèvres et une langue chacune aussi habile les unes que les autres. Un vrai Dieu. Un dieu japonais que je ne céderais à personne rien au monde. Il peut faire du voilage sans problème, mais égoïstement, il doit rester auprès de moi pour assouvir ma soif de luxure toujours aussi pesant dès que je me retrouve à quelques jours d’abstinence ou bien dès qu’il se retrouve près de moi. Continuant de caresser la cuisse de l’homme que j’aime lors du trajet. Dès la fin, je me détache pour pouvoir prendre le mécanisme pour ouvrir la portière du véhicule. Soudain, les portes se verrouillent. Je fronce les sourcils et ma tête fit volte-face en direction du chauffeur. « Chez..! » J’ai voulu répondre à sa question où que je m’en allais. Cependant, je n’ai pas eu mon mot à dire que ses mains qui s’emparent de mon visage pour ensuite prendre contact de ses lippes. Nos langues qui dansent à l’unisson. Fermant les yeux pour me délecter et laisser l’excitation m’envahir. La chaleur de mon corps qui monte dangereusement. Ma main libre se dépose sur sa mâchoire avant de glisser le long de sa jugulaire et descendre sous sa chemise là où est sa clavicule. Nous rompons notre danse pour entendre un murmure qui me fait horriblement plaisir. Souriant amoureusement sur ses mots, même en lui volant un petit baiser avant de le laisser se cacher au creux de mon cou. Le frisson qui parcoure tout mon corps en sentant son souffle. Je me mords la lèvre inférieure en glissant mes doigts dans sa chevelure. Il m’a tellement manqué, je me rends uniquement compte que maintenant.

Je voudrais laisser aller mes pulsions. Si on le faisait réellement, on se dévorait en ce moment même. Toutefois, ce n’est pas raisonnable. Est-ce qu’il faut absolument l’être ? Un sourire espiègle se glisse sur mes lippes avant qu’il se sépare de moi. J’avais des coquineries qui s’entassaient dans ma tête et il se sépare de moi. Quel vilain homme. Pourtant non, il mord le lobe d’oreille qui m’a fait glisser un soupire de bonheur. Ah, le méchant. Il me quitte officiellement. Sortant hors du véhicule, me laissant à l’intérieur, je le suis du regard. Gentleman jusqu’à la moelle, Shen ouvre la portière et me tend la main que je la saisie sans hésiter. Qu’est-ce qu’il mijote, hein ? Je souris toujours ayant son bouquet dans mon autre main, je me lève. Dès debout je m’approche du dominant, me collant à lui. « Shen, vile séducteur, qu’est-ce que tu projettes de me faire, hein ? » murmurais-je en frôlant nos lippes ensemble. « Je crois pas que je mérite tout cela... hmm... une punition dois-je avoir ? » fis-je en déposant baiser sur sa mâchoire avant d’aller dans son cou et de lui mordiller gentiment sa peau. J’adore nos retrouvailles. Un délice à chaque fois.

:copyright:️  DABEILLE
Contenu sponsorisé