touch the stars go to hell

Angel
Angel
I'm done, do what u want!
Avatar : Hakuei - Penicillin Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 38 It's me again ! : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4pf6BH5R1thjktgo1_500 Age : 27 ans Aile : Sud Date d'inscription : 16/09/2019 DC : Yagami Ren - Himura Shigure
Selfish love
Angel & Adeul
Je déteste ce laboratoire. Il s’y passe des choses horribles et effrayantes. Je n’ai aucune envie de m’associer à ce genre de chose et si je pouvais je m’enfuirais en courant. Malheureusement je ne peux pas. Maintenant que je suis dans le secret, je suis condamné à être leur complice. Je préférais encore quand je devais soigner clandestinement des maffieux. Qu’est-ce qui m’a pris de leur dire que j’avais envie de gagner plus d’argent ? Mais les études ça coûte cher… et je ne parle même pas des dettes de mes parents…

Je déteste cet endroit et pourtant il m’arrive d’avoir hâte d’y venir. Un peu comme aujourd’hui parce que je sais que je vais le voir. Ce n’est pas bien. Ce n’est pas raisonnable et pourtant je ne fais rien pour empêcher ce sentiment qui grandit en moi et qui explose à chaque fois que je pose les yeux sur lui.  

J’ai le cœur qui bat la chamade et des papillons dans l’estomac alors que je me rapproche de la salle d’examen où il doit certainement m’attendre. Ce n’est pas un rendez-vous galant. Loin de là. Il sort d’une batterie de teste particulièrement douloureux et je suis chargé de l’examiner pour repérer les anomalies, les améliorations bref, je dois lui faire un bilan de santé complet et remonter mon rapport à celui qui le torture. Car c’est bien de ça qu’il s’agit. C’est de la torture. Ça n’a rien de scientifique et je sais qu’ils prennent beaucoup de plaisir dans ce qu’ils lui font subir. Et moi, je ne peux rien faire. Je ne suis qu’un petit assistant. Je ne suis même pas encore médecin et quand bien même, je ne pourrais rien pour lui. Sauf si… je leur fais mes preuves et que je réclame son exclusivité. Là… je pourrais peut-être le protéger ? Mais il faudra attendre et pourra-t-il supporter encore toutes ces années ce traitement ?

Je suis devant la porte d’examen. Je suis fatigué mais je meurs d’envie de le voir même si j’ai peur de l’état dans lequel il sera. Ça me brise à chaque fois le cœur même si j’essaie de ne pas le montrer. J’ai peur qu’on découvre mon secret et qu’on m’empêche de le voir… Je crois que je ne le supporterais pas et que je serais capable du pire...

Je pose ma main sur la poignée et pousse la porte.
« Bonsoir Adeul. »
Je lui adresse un sourire rempli de douceur sans oser le regarder dans les yeux. J’ai peur qu’il ne découvre lui aussi mon secret et qu’il prenne peur. Je crois que je ne supporterais pas qu’il me rejette pour ça. Alors pour le moment je ne dis rien même si je sais que tôt ou tard, je ne pourrais plus lui cacher mes sentiments pour lui.
« C’est encore moi qui vais m’occuper de toi. S’il te plait excuse-moi par avance si je me montre maladroit et que je te fais mal sans le faire exprès. »
Je m’incline poliment. Si les autres me voyaient, ils riraient ou me réprimanderaient. Je ne suis pas sensé me comporter comme ça avec ce qu’ils appellent un cobaye. Mais je ne peux pas faire autrement. Ce sont des êtres humains et puis lui… il est… enfin c’est Adeul…

:copyright: CRIMSON DAY

_________________
Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4of5sLee1thjktgo1_400
Adeul
Adeul
http://theexperiment.forumactif.com/t62-celui-qu-ils-appelerent-
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_nto77k3K3P1tdf1xoo1_500 Avatar : ZICO Crédits : Sashette Pseudo : Fat Messages : 89 It's me again ! : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Giphy Age : 26 ans Statut : Célibataire. Aile : I'm the king of the North Date d'inscription : 07/06/2019
Selfish love
Angel & Adeul
Il n'y avait jamais de raison. C'était ainsi, on venait le cherchait, où qu'il se trouvait, et il se retrouvait attaché à une chaise, une table ou d'autre truc encore. Adeul, il ne comprenait pas son monde. Il était ici, il vivait ainsi. Enfermé, il l'avait comprit jeune. A leur disposition, il avait du le comprendre vite aussi... Bien trop. Absent, c'était ainsi qu'il se sentait en ce moment, après chacun de ces moments cauchemardesque. Il était épuisé, vidé, il n'avait plus rien. Adeul, on l'avait déjà dépouiller de tout. On lui avait prit tellement, et donné trop peu depuis quelques trop longues années...

A la fin de l'enfance, c'est là que tout avait commencé. A l'époque, encore qu'un gamin levant trop haut la tête pour regarder le monde des adultes. Intelligent d'après son "père", intelligent, curieux, et pleins de ressources, qu'il lui disait en lui ébouriffant les cheveux. Il n'avait connu que de rares véritables sourires, au cour de sa vie. Et le seul qu'il retenait de son enfance était le sien, celui de cet homme qu'il appelait papa, le seul qui avait bien voulu le traiter comme un enfant presque normal, et qui l'avait alors bien trop bercé d'illusions... Il avait comprit dés qu'il remarqua sa soudaine absence un peu trop longue qu'il ne le reverrait jamais. Il l'avait comprit en regardant dans les yeux des autres grands, ceux qui ne le traitaient pas aussi bien...  Il avait voulu le protéger, et voilà ce qu'ils en avaient fait. Ils s'était débarrassé de lui. Ou alors, peut-être l'avait il abandonné à son triste sort. Mais Adeul préférait croire la première version. Il ne savait rien avant, il pleurait simplement... Mais les années lui apprirent de quoi était capable le laboratoire, maintenant, tout ce qu'il voulait, c'était quitter cet endroit.

Quitter cet endroit, mais pas seul. Il avait tout de même reçu un peu... Il avait trouvé sur son chemin des sœurs, des frères, des amis... Même si l'enfant brisé ne sera plus jamais comme les autres, il avait aussi envie de croire en toutes ces choses qui aidaient les siens à tenir. A sa façon. Il avait envie de survivre ici, pour vivre dehors. Il savait qu'un jour il s'en irait, ce n'était qu'une question de temps... Mais pour l'heure, c'était ainsi sa vie. Ouvrir les yeux dans une pièce fermé, bien aidé par la lumière de l'ampoule qui se déclenchait toujours à la même heure. Suivre le troupeau, réfectoire, salle commune, isoloir, ou le pire, les "expériences"... Les études, les recherches, les essaies, les tests... Elles avaient des tas de noms, ces séances. Pour lui, pour eux  tous, ce n'était que de la torture, en fin de compte. Et il finissait comme maintenant, détruit. Quand Adeul apprit le sens de ce mot, alors, la rage en lui dont il ne soupçonnait pas encore l'existence s'éveilla... Il avait été torturé depuis tout petit, et il ne savait toujours pas, à vingt-deux ans maintenant, pourquoi. Il n'y avait véritablement pas de raison. Où alors, si un jour une réponse lui fut donné, il l'avait oublié...

Les yeux dans le vide, la tête lâchement baissé sur le côté droit, il eu à peine la force de lever ses yeux froids et vides sur l'entrant. Lui... Encore un visage que Adeul avait stocké dans sa niche mentale nommé "Confusion". Parce que Adeul était trop souvent "absent", il ne réfléchissait plus comme avant. Il n'arrivait plus à prendre le temps de connaitre les gens réellement. Ces dernières années, Adeul était encore plus méfiant, plus distant encore. Son corps avait beaucoup changé, sa fureur plaisait trop, et le blessait trop. Pourquoi ces gens était si cruel...? Il ne savait pas à qui faire confiance, et inversement. Mais ce gars devant lui, si jeune, et pourtant ici, à s'occuper d'eux comme s'il n'avait rien de mieux à faire ailleurs... L'hostilité, elle avait durée un temps. Puis, vint la méfiance, et peu à peu, la confiance... Un grand mot. Mais Adeul, au bout de long mois, qui devinrent des années, était en mesure maintenant d'affirmer qu'il avait confiance en lui. "- Haru... Arrête de t'excuser... crétin..." puis il rebaissa la tête, la laissant tomber lourdement sous le coup de la fatigue, et le poid d'un millions de questions.

:copyright: CRIMSON DAY
Angel
Angel
I'm done, do what u want!
Avatar : Hakuei - Penicillin Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 38 It's me again ! : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4pf6BH5R1thjktgo1_500 Age : 27 ans Aile : Sud Date d'inscription : 16/09/2019 DC : Yagami Ren - Himura Shigure
Selfish love
Angel & Adeul
Je souris gêné. J’essaie toujours être poli et de faire attention aux gens blessés qu’on me confie. Et pour moi ce ne sont pas des cobayes mais des patients. Je suis comme ça avec tout le monde mais avec lui… je n’arrive même pas à mettre des mots sur ce que je ressens et ça ne va pas en s’arrangeant. C’est à chaque fois un peu plus fort, un peu plus intense et ça me fait si peur… ça me fait mal aussi parce que j’aimerais lui avouer ce que je ressens mais surtout l’étreindre et l’embrasser…
« Je m’excuse parce que je sais que je vais te faire mal et je n’aime pas ça. »
Je rassemble mes cheveux en queue de cheval et commence à préparer mon matériel avant de lui demander :
« Est-ce que tu veux quelque chose avant qu’on ne commence ? Un calmant pour te détendre ? Je te promets de bien le doser pour que tu ne sois pas trop dans les vapes. Ça t’aidera aussi pour la douleur. »
Je préfère qu’il choisisse. Je n’aime pas lui imposer quoi que ce soit. Ce qu’il ressent et pense… c’est important pour moi. J’ai eu beaucoup de mal à gagner sa confiance et je n’ai pas envie de la perdre. Je crois que je ne le supporterais pas.
« Ah ! Avant qu’on ne commence, j’ai un cadeau pour toi. »
Je sors de la poche intérieure de ma blouse un petit carnet dont j’arrache délicatement une page. J’aime dessiner. J’ai véritable talent à ce qu’il parait et bien que je ne pense pas en avoir le droit, il m’arrive de lui offrir certains dessins qui représentent mes paysages préférés. Des endroits où je rêverais de l’emmener si je pouvais le faire sortir d’ici.
« Fais attention à ne pas te le faire confisquer. J’ai aussi trouvé ça. Je me suis dit que ça pourrait te plaire. »
Il s’agit d’une toute petite plume grise, minuscule mais toute douce. Le genre de chose qu’il pourra facilement cacher. J’aimerais lui offrir tellement plus et tellement mieux mais c’est impossible. D’ailleurs je pourrais avoir des ennuies pour ça surtout pour les dessins… Après tout ils représentent le monde extérieur qu’il ne doit pas connaitre. Celui que j’aimerais lui faire découvrir.
« Bon, on commence ? »
Je lui souris et sors une sucette à l’orange dont je défais l’emballage avant de la glisser entre mes lèvres. Ça devrait m’empêcher de lui sourire comme un idiot. Et je ne peux pas m’en empêcher tellement il me plait.
« Tu en veux une ? »
J’ai toujours des tas de friandises et autres chocolats sur moi. C’est mon pécher mignon.

Le dessin qu'il lui offre

:copyright: CRIMSON DAY

_________________
Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4of5sLee1thjktgo1_400
Adeul
Adeul
http://theexperiment.forumactif.com/t62-celui-qu-ils-appelerent-
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_nto77k3K3P1tdf1xoo1_500 Avatar : ZICO Crédits : Sashette Pseudo : Fat Messages : 89 It's me again ! : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Giphy Age : 26 ans Statut : Célibataire. Aile : I'm the king of the North Date d'inscription : 07/06/2019
Selfish love
Angel & Adeul
Il secoua la tête. Négatif. Adeul, si il avait le choix et ce n'était pas souvent le cas, ne laissait jamais personne lui injecter quoi que ce soit.. Pas même Haru. Il glissa son regard sur lui, ce visage qui s'inquiétait de lui faire du mal, un haussement de sourcil, puis d'épaule, il le détourna bien vite. Il avait des plaie sur le dos, et sur les côtes. Il ne souvenait même pas avoir reconnu l'objet avec lequel il l'avait frappé, cette fois... "- J'espère que tu plaisante..." Il s'excusait parce qu'il savait qu'il allait lui faire mal...? C'était n'importe quoi. A chaque fois il faisait pareil, Adeul lui avait déjà répété des tas de fois que son traitement n'avait rien de douloureux, à côté de ce que lui faisait subir les démons du labo... Il n'avait plus envie de rassurer Haru, c'était assez, il fallait qu'il se taise. Ses excuses avaient tendance à n'avoir pour effet que de l'irriter un peu plus. Il n'avait pas envie qu'un mec comme lui, aussi doux, aussi bienveillant, s'excuse pour les crimes des autres...

Il avait glissé ses mains sur les bords de son haut pour le retirer en se forçant à ne pas trop grimacer de douleur, mais, Haru le coupa dans son geste, et il fini par tendre la mains. Les yeux fuyant, il n'osait pas le regarder dans les yeux. Les cadeaux... Il ne les aimait pas Adeul... Il y avait trop souvent des choses cachés derrières les cadeaux... Pourtant, depuis quelque temps, il acceptait toujours ceux de docteur Haru... Parce qu'il avait cette foutu envie de le croire, de croire en lui, il avait envie Adeul, de se laisser aller le temps de quelques minutes, parfois... Il avait envie de retrouver la sécurité qu'il ressentait petit, dans les bras de son père. Il avait été blessé, et déçu, trop de fois... Adeul, il était simplement un gamin qui n'avait jamais eu droit à sa propre vie. Il était un gamin a qui ont avait tout prit dés les premières secondes de son existence, et tout ce qu'il recherchait, au fond, c'était un peu d'amour... L'amour pure.... Il fit un mouvement de tête discret pour remercier son bienfaiteur alors que ses yeux rêveur brillaient un instant, rivés sur le magnifique dessin. Il ne pu même pas cacher un bref sourire en touchant la douceur de la plume d'oiseau... Waouh... Le coeur emballé, il n'en montrait pourtant rien, gardant une attitude encore trop détaché, comme à son habitude. Il glissa soigneusement la plume dans le papier, et les coinça précautionneusement dans l'élastique de son pantalon, sur sa hanche droite.

"- Merci doc..." Un merci qu'il espérait ne jamais avoir à regretter de l'avoir prononcé... Enfin, après cette parenthèse, trop lourde pour son cœur, Adeul souffla brièvement, clignant plusieurs fois des yeux, et agrippa cette fois franchement son haut pour le retirer en un seul geste, exhibant ainsi à la vue de son "ami" son corps meurtrie... Chaque fois qu'il devait tomber ses vêtement, Adeul se sentait encore plus vulnérable. Chaque fois, c'était comme une défaite... mais il savait qu'il n'avait pas le choix, pour son bien. Il s'était résigné, avec Haru. Ce n'était pas le cas des premier temps. Il se battait bec et ongle pour que personne ne soulève jamais ce tissus. Il était prêt à se battre, à frapper, et même à blesser gravement s'il le fallait, pour que personne ne pose ses yeux et encore moins ses mains sur son corps... "- On commence. Fais vite, je me fiche d'avoir mal."

Sa friandise coincé entre ses lèvres, il détourna le regard quand il lui en proposa une. Il connaissait bien une ou deux tête qui en aurait envie... Jamais pour lui, mais.. il disait toujours oui, Adeul... "- Je veux bien, ouais..."

:copyright: CRIMSON DAY
Angel
Angel
I'm done, do what u want!
Avatar : Hakuei - Penicillin Crédits : hiera Pseudo : hiera Messages : 38 It's me again ! : Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4pf6BH5R1thjktgo1_500 Age : 27 ans Aile : Sud Date d'inscription : 16/09/2019 DC : Yagami Ren - Himura Shigure
Selfish love
Angel & Adeul
Je lui en donne une puis le laisse retirer son haut, me laissant ainsi découvrir ce corps que je n’ai pas le droit de toucher en dehors des soins. Et encore, je dois faire attention et faire vite. Il ne supporte pas qu’on le touche et je peux le comprendre. Je dois d’ailleurs me faire violence pour ne pas le serrer dans mes bras alors que j’en meurs d’envie. C’est justement ce que j’aimerais faire, le prendre contre moi, respirer son odeur et lui dire que tout ira bien. Que je le protégerais et que je prendrais désormais soin de lui mais ça serait un mensonge. Je peux à peine m’occuper de moi mais surtout me protéger moi-même. Alors comment pourrais-je le protéger ?

J’enfile une paire de gant et rapproche mon tabouret de lui. Il me tourne le dos et je commence à désinfecter ses plaies avec douceur mais précision.
« On m’a proposé un poste à plein temps ici après mon internat. »
Mon ton est sérieux et mon visage fermé. J’ai l’estomac noué et les yeux qui me piquent. J’ai du mal à me retenir de pleurer. Je déteste tellement cet endroit et tous ces gens qui lui font du mal. D’ailleurs j’ai tellement peur qu’ils finissent par le tuer... Et que deviendrais-je sans lui ? Comment est-ce que j’arriverais à supporter cet endroit sans lui ?
« Il parait que les chefs de projet ont le droit de choisir qui feront parti de leur expérience. Ils peuvent demander l’exclusivité d’un cobaye… »
Je me mords douloureusement la lèvre inférieure tout en continuant de soigner son dos lacéré. Ils ne l’ont pas loupé.
« Si je deviens chef de projet, je demanderais ton exclusivité et je te promets que plus personne ne te fera du mal. »
Ma voix tremble légèrement à cette déclaration d’amour qui ne peut pas porter son nom. À quoi bon lui dire je t’aime si je ne peux pas le protéger ?
« Tu sais le fruit de mes recherches pourrait changer les choses ici. Ma thèse porte sur les stimulations positives du cerveau et les effets bénéfiques qu’elles produisent sur le corps et l’organisme. Ce n’est pas dans la douleur que le corps révèle tout son potentiel. Tout ce qui se passe ici, c’est une erreur, une hérésie. Mes recherches seront révolutionnaires. J’en suis certains. Le bien-être, le plaisir mais surtout le bonheur, voilà les clés qui nous permettrons de mener à bien nos recherches. J’en suis certain. »
Et jamais je ne deviendrais comme eux. Jamais je ne ferais à qui que ce soit ce qu’ils lui font subir… Je préférais mourir que de devenir comme tous ces monstres…

Le dessin qu'il lui offre

:copyright: CRIMSON DAY

_________________
Selfish love [Flash back] Angel (Kurosaki Hatsuharu) feat Adeul Tumblr_pl4of5sLee1thjktgo1_400
Contenu sponsorisé