touch the stars go to hell

Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Te rendre la monnaie de ta pièceMin Jae feat Na Yeong

Remonté. Min Jae était tout simplement remonté alors que les talons de ses godasses neuves résonnaient dans les couloirs à mesure qu'il s'avançait dangereusement vers le lieu désiré. Son allure était rouge, ou peut-être noir vu le regard d'obsidienne dont des éclairs pouvaient déjà se faire visibles. Elle avait recommencé. Cette foutue infirmière à la con avait osé recommencer à ignorer les ordonnances qu'il avait prescrites pour ses cobayes. A croire qu'elle prenait leurs recherches pour des expériences à la docteur maboule. Il fulminait. Et ce n'était pas peu dire. C'était déjà la quatrième fois que son intervention lui coutait plus qu'elle voulait bien l'admettre. La petite conne. L'écervelée qui se croyait mère Thérèsa.

Sans même prendre la peine de s'annoncer ou d'accepter que la douceur ne reprenne le contrôle sur ses gestes, Park ouvrit la porte de l'infirmerie, l'envoyant valser contre l'autre battant et s'avança vers le bureau de la jeune femme. Sans vergogne, il balança un calepin muni de diverses listes contenant tout ce qu'elle leur avait prescrit, en trop évidement. Certains de ses petits dossiers personnels avaient retrouvé le sol sous la violence de l'action et des petits papiers volèrent ici et là sur la surface plane. Deux secondes, et Min Jae avait réussi à foutre le bordel sur son espace de travail. Et encore. Il se contenait. Le dossier n'avait fait que rencontrer son bureau.

Dans l'action, les autres employés présents dans l'infirmerie avaient sursauté, tout comme la demoiselle. Oh oui qu'elle sursauta. Elle faisait bien mieux de sursauter de toute manière. Son visage dur se présenta face au sien alors que Min Jae s'abaissait à sa hauteur, les deux mains de part et d'autre du bureau, posées à chaque extrémité.

- Mademoiselle Ja. J'espère pour vous que tout ceci n'est qu'un vulgaire malentendu, je présume?



:copyright:️ DABEILLE
Ja Na Yeong
Ja Na Yeong
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : Te rendre la monnaie de ta pièce [Na Yeong] T7yfetI Avatar : Park Min-Young Crédits : Rainbow panda Pseudo : keiko113 Messages : 94 It's me again ! : Te rendre la monnaie de ta pièce [Na Yeong] NYgjFsp Statut : Célibataire à la suite de la disparition de son petit ami Quartier : Gangnam Aile : Aile est Date d'inscription : 14/09/2019 DC : Kang Woong InRain alias PuppyBlack In NaCho Jae Min
Te rendre la monnaie de ta pièce
Park Min Jae & Ja Na Yeong
Tenue ••• Habituellement, impossible de me trouver dans l’infirmerie commune, mais cette fois-ci avait fait exception à la règle. L’un de mes collègues avait absolument besoin d’une salle privé pour l’une de ses consultations, et comme je suis munie d’une infirmerie qui m’est attribuée tout personnellement, j’ai fini par la lui céder pour quelques heures. Bien sûr, d’autres personnes auraient pu en faire de même, mais j’ai assez rapidement compris, dans son regard, qu’il comptait sur moi et personne d’autre. Me voilà donc, assise à un bureau qui n’est pas vraiment le mien, le regard plongé dans bons nombres de mes dossiers à essayer de comprendre ce qui peut bien passer par la tête des scientifiques. Autant vous dire, que parfois, ce n’est vraiment pas chose aisée. D’accord, ils sont là pour la recherche et je n’approuve pas les tests sur des êtres humains dépourvu de mémoire, mais parfois, cela va complètement au-delà de l’entendement. Certains sont même spécialisés pour faire tout sauf de la recherche à proprement parler. Vengeance ou simple envie de souffrance, je n’arriverai jamais à cerner ce qui passe par leur petite tête de psychopathe.

Un soupire s’échappe de mes lèvres, alors que soudainement, la porte vient s’ouvrir non sans une certaine violence. Celle-ci vient d’ailleurs atterrir violemment contre le mur alors qu’après un sursaut, mon cœur tambourine dans ma poitrine sous ce bruit soudain. Cette personne ne sait-elle pas que nous avons besoin de calme ici ? Je redresse mon regard pour m’apercevoir alors qu’il s’agit de ce fichu scientifique. Évidemment. Qui d’autre cela aurait pu être ? Mon regard neutre reste accroché sur sa silhouette qui s’avance dangereusement vers moi. Aucun regard méprisant ou agressif de ma part, alors qu’il déverse sa rage en envoyant voler son calepin sur mon bureau. Des feuilles s’envolent, d’autre termine par terre et moi, je reste toujours parfaitement neutre et calme, malgré le bref tressaillement qui s’est emparé de mon corps pendant une brève seconde.

Mon regard reste fermement accroché au sien alors qu’il se penche vers moi. Je connais parfaitement ce genre d’attitude menaçante, je la vis presque quotidiennement dans la demeure des Kang. Je dirige finalement pendant une fraction de seconde mon regard sur son calepin alors qu’il s’adresse à moi. Faible soupire et voilà déjà que mon regard plein de détermination à ne pas me laisser impressionner, se raccroche au sien.

-« Un malentendu ? En quoi est-ce un malentendu monsieur Park ? Je ne vois écrit là que des soins en bonne et due forme, pour garder vos patients dans le meilleur état qu’il soit. »

Bien évidemment, je ne suis pas stupide. Je sais pertinemment que je n’ai pas suivi ses indications, mais que pensait-il ? Ce n’est pas parce qu’il est un scientifique et moi une infirmière que je vais lui obéir au doigt et à l’œil. Ma seule mission ici, est d’éviter qu’un patient ne meurt. Rien de plus. Rien de moins. Et si pour cela, je dois contourner des prescriptions d’un taré, je ne me gênerais pas pour cela.

-« Vos patients sont opérationnels pour vos autres recherches non ? Le questionnais-je tout en m’emparant de son calepin pour le lui tendre. Alors, qu’elle est le problème ? »
code by FRIMELDA

_________________
True Love Will Find You In The End
Pour celui qui n'a côtoyé toute la journée que des visages fermés, un sourire est un rayon de soleil. Offre donc un sourire à un inconnu, l'inconnu te sourira.



©️ FRIMELDA

Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Te rendre la monnaie de ta pièceMin Jae feat Na Yeong

NaYeong restait une belle femme. Tendre et bonne dans son travail qui plus est. Et s'ils ne s'étaient retrouvés tout deux ici, mais plutôt à bosser ensemble dans un hôpital aux agissements légaux, certainement qu'il aurait aimé son travail, et peut-être sa compagnie, en tant que collègue. Seulement, ici, ils étaient loin du pays des bisounours, loin de ces lieux à l'esprit altruiste. Ce qu'elle faisait là, c'était tout bonnement foutre en l'air ses expériences, et ce n'était pas peu dire. L'un de ses anciens cobayes en était même mort, à force de recevoir inlassablement la même expérience qui, inlassablement également se faisait démonter par la gentillesse mal placée de cette écervelée.

- Ne vous foutez pas de moi, Mademoiselle Ja. Il y a ici des dizaines de soins n'ayant aucunement apparu sur les prescriptions que je vous avais fournies. Dois-je vous rappeler votre place peut-être?

Infirmière. Elle n'était QUE infirmière. Et si la jeune femme avait souhaité avoir un poste plus influent, elle n'avait qu'à mieux réussir ses concours et ses études, être plus ambitieuse. Auquel cas en attendant, elle n'en restait pas moins inférieur, et au service des scientifiques, pas à celui des cobayes, comme elle semblait le croire.

- Le problème Mademoiselle Ja, c'est que vous prenez vos rêves pour la réalité. Si vous souhaitiez travailler pour aider les faibles, ce n'était pas ici qu'il fallait finir, mais dans un cabinet en Afrique peut-être? Je n'ai pas l'impression que vous soyez très bien au courant de ce que nous cherchons à faire ici, je me trompe? A moins que vous pensiez que nous les rendre opérationnels était votre mission?

Min Jae ne démordait pas, son visage toujours aussi dur et la colère dans son regard toujours penché vers le sien.

- Vous rendez mes expériences vaines, puisque vous ne leur laissez même pas le temps d'agir. Mais combien de temps pensez-vous que cela puisse continuer et que le corps humain accepte ces allers et retours sans discontinuité? Arrêtez d'être naïve et de penser être leur grande sauveuse. Vous aussi vous avez du sang sur les mains.



:copyright:️ DABEILLE
Ja Na Yeong
Ja Na Yeong
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : Te rendre la monnaie de ta pièce [Na Yeong] T7yfetI Avatar : Park Min-Young Crédits : Rainbow panda Pseudo : keiko113 Messages : 94 It's me again ! : Te rendre la monnaie de ta pièce [Na Yeong] NYgjFsp Statut : Célibataire à la suite de la disparition de son petit ami Quartier : Gangnam Aile : Aile est Date d'inscription : 14/09/2019 DC : Kang Woong InRain alias PuppyBlack In NaCho Jae Min
Te rendre la monnaie de ta pièce
Park Min Jae & Ja Na Yeong
Tenue ••• Je ne porte pas spécialement les scientifiques dans mon cœur, mais je dois dire que celui-ci est particulièrement énervant. Il en faut beaucoup pour m’énerver, même cette sorcière Kang ni est pas encore arrivé, mais lui …. Je dois faire un effort surhumain pour rester polie et courtoise avec lui. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui m’en manque de lui balancer ses quatre vérités en face. Je prends une grande inspiration, alors qu’il s’énerve contre moi, parlant de chose qu’il ne comprend même pas. Les gens qui parlent sans savoir, je ne supporte pas ça, mais je tiens ma langue. Encaisse, sans montrer à aucun instant mon énervement pourtant bien présent. J’attends qu’il termine. Enregistre le moindre de ses propos dans mon cerveau pour pourvoir y répondre, me doutant cependant parfaitement, que mes paroles ne feront que traverse l’espace vide destiné normalement à son cerveau. Dommage pour lui, je suis peut-être une femme qui reste toujours très respectueuse et à l’écoute, mais ce n’est pas pour autant que je ne suis pas courageuse. Maintenir tête à des gens comme lui, cela ne me fait pas peur.

-« Monsieur Park, bien que vous semblez sincèrement le penser, je tiens à vous dire qu’en aucune façon, je me fous de vous. Je suis infirmière et vous êtes un scientifique, mais ne pensez pas que cela veut pour autant dire que je suis à votre service. Si mes soins ne vous conviennent pas, vous pouvez toujours faire une demande pour avoir l’un de mes collègues à votre entière disposition. »

Reposant le calepin sur mon bureau, puisqu’il ne l’a pas pris, je le pousse dans sa direction avant de poursuivre.

-« Ensuite, je vous prie de ne pas exprimer des choses sur lequel vous n’avez aucune donnée. Si je suis ici, c’est uniquement sous la demande de Mr. Kang en personne. Je suis parfaitement au courant de ce que vous cherchez à faire ici, je vous prie de croire que Mr. Kang m’a longuement briffé sur le sujet. Inutile cependant de lui dire que je bosse et vis chez lui depuis mon enfance. Je vous le redis, je ne suis pas à ses ordres, mais au sien et il m’a explicitement demandé de faire survivre les cobayes le plus longtemps possible. »

Si cela ne tenait qu’à moi, il y aurait bien longtemps que j’aurais apporté d’avantage de soin à certaines de ses pauvres malheureux. Je poursuis ensuite, ne flanchant nullement sous la colère que le visage de Min Jae peut aborder.

-« Je ne fais donc, que mon travail. Vous ne pouvez pas me rendre responsable de ce qui se produit ensuite dans votre laboratoire. Je ne fais que soigner les cobayes qui viennent toquer à ma porte. Je ne sabote pas volontairement vos projets. Je ne vais de moi-même pas soigner vos patients, c’est eux qui viennent à moi. De plus, vous recevez toujours mes rapports de soin, vous savez ce qui a été fait, je vous invite donc la prochaine fois à laisser votre patient se remettre de votre traitement avec de réitérer votre opération. Si vous n’en fait qu’à votre guise, ne venez cependant pas me reprocher la mort de l’un deux. »

Après tout, ce n’est pas ma faute s’il est assez stupide que pour recommencer son fichu traitement directement après et ce n’est pas non plus ma faute, s’il est assez bête que pour ne pas changer sa formule. Ce n’est pas non plus, comme si je ne lui transmettais pas les symptômes observé avant mes soins.

-« Maintenant que ceci a été expliqué, je vous invite à retourner à votre travail pour nous permettre à mes collègues et à moi d’en faire de même. »
code by FRIMELDA

_________________
True Love Will Find You In The End
Pour celui qui n'a côtoyé toute la journée que des visages fermés, un sourire est un rayon de soleil. Offre donc un sourire à un inconnu, l'inconnu te sourira.



©️ FRIMELDA

Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Te rendre la monnaie de ta pièceMin Jae feat Na Yeong

Bouchée. La demoiselle semblait l'être, tellement, au point qu'elle n'en voyait que le bout de ses soins. Sauf qu'il y avait beaucoup d'autres choses à voir et à comprendre. Au delà de juste "faire survire au mieux un cobaye". Comme elle, il attendit en personne civilisée, chose rare ici ces derniers temps il fallait croire, qu'elle ait fini de parler. En colère, il avait beau l'être, il n'en oubliait point certaines manières. S'étant relevé au cours de ses paroles, Min Jae était à présent le dos droit devant son bureau, les mains fermement maintenues sur ses hanches, un pied se soulevant par intermittence au sol, signe supplémentaire trahissant la colère qui ne le quittait point.

- Mademoiselle Ja. Je ne vous ai jamais demandé de venir rapporter votre petite histoire personnelle, alors redescendez de votre escabeaux. Ainsi ramener Monsieur Kang auprès de votre petite personne commence à me faire croire que vous ne faites que vous cacher derrière une autorité qui est loin d'être à votre disposition.

Il ne savait pas ce qu'elle essayait de faire. Franchement. Ils étaient à peu près tous entrés comme ça au laboratoire. Ou du moins, lui aussi. Et en quoi cela apportait une importance quelconque? Enfin, bref, ils dérivaient du sujet et c'était loin de lui plaire.

- Je suis conscient que vous tentez de faire de votre mieux pour faire survivre nos sujets. Bien. Beau travail. Chapeau.

Il laissa un instant le silence reprendre ses droits alors que pas une seule fois il détournait les yeux de la jeune femme. Il était ferme. Sarcastique.

- Vous rendez leur système immunitaire feignant.

Et là était un gros point que la jeune femme n'avait pas l'air de bien saisir. Si comme elle le disait, leur employeur l'avait bien briefée sur la situation, elle devait savoir que leurs expériences passaient avant le bon confort de ce très cher système immunitaire.

- Vos prescriptions vont à l'encontre même de mes expériences. Je tente de réveiller les cellules pour les obliger à devenir autonome mais vous ne leur laissez même pas le temps de faire leur travail.

Si lui observait les retours faits par l'infirmière sur les symptômes observés, elle, en revanche, n'avait pas l'air de porter une simple attention à leurs recherches, tout comme les indications qu'il donnait. L'égocentrisme pur d'une soit disant sainte. Il soupira.

- Vous qui êtes si bien informée. Dites-moi. Vous travaillez pour quoi? La vie éternelle? Ou la superfluité?



:copyright:️ DABEILLE
Contenu sponsorisé