touch the stars go to hell

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : i can't do it alone Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : i can't do it alone Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min
i can't do it alone
le Mer 18 Sep - 2:20 #


i can’t do it alone

ft. @Ja Na Yeong


Angoissé.
Voilà. Il se sentait angoissé. Il n'était pas arrivé à mettre le doigt sur le bon mot avant de se trouver devant l'infirmerie, et il y avait réfléchir pendant son sprint le long des couloirs. Il n'avait jamais été très proche de ses sentiments, après tout. Mettre des mots sur ce qu'il ressentait ne lui venait pas facilement, sauf lorsqu'il s'agissait de la colère ou la rage. Même la peur pour lui n'était pas quelque chose qu'il comprenait bien - pas qu'il n'avait jamais peur, loin de là, mais il s'agit d'une histoire pour une autre fois. De toute façon, mettre un mot sur comment il se sentait ne réglait en rien la situation et ne le calmait pas pour autant, au contraire. Il crut que son cœur allait franchir ses lèvres et que la chaleur qu'il ressentait allait l'étouffer. N'importe quel spécialiste de la santé- et moins spécialiste- lui auraient un coup d'œil en hochant la tête et criant à la crise d'anxiété avant de lui prescrire quelconque médicament et technique pour l'aider à se calmer. Et bien, tout d'abord, Zero ignorait que c'était quelque chose qui existait- du plus loin qu'il se souvienne, il ne s'était jamais senti ainsi et n’avait donc jamais eu le besoin d’y mettre un mot - et ensuite il n'allait pas à l'infirmerie pour se faire traiter lui.

Il atteignit la porte de l’infirmerie après ce qui semblait être un laps de temps trop et l’ouvrit à la volée, le souffle court. Lui qui pouvait courir pendant plusieurs minutes aisément – une habitude prise dans le labo et surement datant d’avant – n’avait jamais été aussi épuisé d’un sprint le long du couloir. Dès la porte ouverte, il se figea. Na Yeong, l’infirmière se trouvait bel et bien là, devant lui, surement surprise par le bruit de la porte. Haletant, aussi blanc qu’un drap, Zero se contenta de la fixer alors que ses pensées volaient en tout sens. Il ne voulait jamais avoir affaire à elle, tout comme n’importe qui d’autre dans ce stupide laboratoire qui n’était pas un cobaye. Il ne faisait pas confiance à quiconque pouvait tenter d’avoir de l’autorité sur eux ou risquer de les traiter comme des jouets, du bétail. La femme avait beau être un ange envoyé du ciel, le cobaye se refusait à accepter la main qu’elle lui avait tendu si souvent, le laissant partir avec différents pansements, bandages et toute sorte de truc de base. Et il entendait souvent parler des bonbons que lui se refusait à toucher. Mais pendant qu’il ressassait tout ça dans sa tête, il savait que son ami se tordait de douleur au loin et il savait qu’il était déjà parti depuis trop longtemps, horrifié de l’avoir laissé seul alors qu’il avait mal. Le cobaye ouvrit la bouche, aucuns mots ne quittant ses lèvres. La referma. La rouvrit à nouveau.

« M-mal… Douleur au v-ventre. Je sais pas ce qu-… ce qu’on lui a in-injecté. » réussit-il à bégayer.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Ja Na Yeong
Ja Na Yeong
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : i can't do it alone T7yfetI Avatar : Park Min-Young Crédits : Rainbow panda Pseudo : keiko113 Messages : 94 It's me again ! : i can't do it alone NYgjFsp Statut : Célibataire à la suite de la disparition de son petit ami Quartier : Gangnam Aile : Aile est Date d'inscription : 14/09/2019 DC : Kang Woong InRain alias PuppyBlack In NaCho Jae Min
i can't do it alone
le Jeu 19 Sep - 12:46 #
I CAN’T DO IT ALONE
Zero & Na Yeong
Tenue ••• Assise à mon bureau, le regard plongé dans un dossier, je relis encore et encore les lignes décrivant les symptômes d’un cobaye. Je me mords la lèvre, tapote à l’aide d’un bic sur le dossier à la recherche des différentes causes qui peuvent expliquer les différentes douleurs. Je me passe nerveusement la main dans mes cheveux, comme si cela pouvait faire bouger mes neurones afin qu’ils trouvent enfin une solution. Malheureusement, il est difficile de définir une origine exacte, quand on ne sait pas précisément ce que ces tarés de scientifique ont pu faire. Bien sûr, certaine écrivent leur différente expérience dans des rapports, mais je soupçonne toujours que certaines n’y indique pas tout. C’est même carrément certain en sachant le nombre d’humains qui sont mort dans cet endroit. N’étant arrivé que depuis quelques mois, j’ai toujours eu de la chance sur les cas qui était venu jusqu’à moi. Mes soins avaient toujours porté leurs fruits, mais pour le cas de ce dossier présent sous mes yeux, c’est malheureusement une toute autre histoire.

Je soupire d’agacement, et me lève finalement. Assise là, à ne rien faire, me rend folle. Nul besoin de prendre le dossier en main, je connais de toute façon ce qui est écrit par cœur. Je marche, fait les cent pas dans mon infirmerie tout en continuant de réfléchir. Au stade où il en est, je ne pourrais probablement que le soulager. Du moins, jusqu’à ce que j’arrive à faire cracher à ce scientifique les méthodes qu’il a employées. Qu’elle est son nom déjà ? Impossible de remettre la main dessus, il me faut à nouveau consulter le dossier. Je n’ai cependant pas le temps, de me rediriger à mon bureau, que la porte de l’infirmerie vient à s’ouvrir violemment. Je sursaute, mets la main sur mon cœur qui tambourine à toute allure dans ma poitrine sous la peur. Mon regard se dirige alors vers l’entrée pour y apercevoir un cobaye que je ne connais que très bien. Enfin pas du moins personnellement, car il n’a jamais voulu m’adresser la parole, mais suffisamment pour que je lise sur son visage que, cette fois, quelque chose ne va vraiment pas.

Affolée de le voir aussi blanc, je m’avance vers lui, mais me stoppe bien vite. Je sais qu’il ne m’aime pas, je ne voudrais donc pas le brusquer en m’approchant trop près de lui. Je l’examine donc du regard à la recherche d’une quelconque blessure apparente, lorsqu’il vient finalement par faire entendre sa voix. Je fronce les sourcils. On ? Cela veut donc dire qu’il parle d’un autre cobaye. Voilà donc pourquoi il a toujours mis autant d’énergie à partir avec mon matériel, cela a toujours été pour quelqu’un d’autre. Visiblement un cobaye qui n’aime pas ou ne peut pas venir à l’infirmerie.

-« D’accord, calme toi, reprend ta respiration. Lui indiquais-je doucement en faisant avancer ma chaise de bureau jusqu’à lui en la faisant glisser dans sa direction. J’ai besoin de plus de détail, mais pour ça il faut que tu te calmes. »

En même temps que je prononce ses paroles, je me dirige vers mes différentes armoires. Mon premier réflexe aurait été de lui donner des antidouleurs, mais il a clairement parlé d’injection. Je me mords à nouveau la lèvre en réfléchissant. Si je donne le mauvais produit, cela peut faire une très mauvaise combinaison avec ce qu’il peut avoir dans le corps, d’autant plus que je sais pertinemment que certains scientifiques sont amateurs de cocktails de différent produit.

-« Est-ce que tu sais s’il a mangé à midi ? C’est quel genre de douleur ? Il se tient où exactement le ventre ? Dis-moi tout ce que tu sais. Le moindre détail est indispensable pour que je t’indique les meilleurs soins. »


code by FRIMELDA

_________________
True Love Will Find You In The End
Pour celui qui n'a côtoyé toute la journée que des visages fermés, un sourire est un rayon de soleil. Offre donc un sourire à un inconnu, l'inconnu te sourira.



©️ FRIMELDA

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : i can't do it alone Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : i can't do it alone Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min
i can't do it alone
le Ven 27 Sep - 2:43 #

ft @Ja Na Yeong

i can't do it alone



Demander de l'aide n'avait jamais été son fort. S'expliquer, encore moins. Il avait toujours trouvé que demander de l'aide ne lui avait jamais rendu service et, de ce fait, avait appris à se débrouiller seul dans n'importe qu'elle situation. Mais cette fois-ci, c'était différent. Les conséquences ne seraient pas que les siennes si il se trompait. Il tentait de former des phrases compréhensibles dans sa tête pour expliquer la situation, mais c'est comme si un brouillard épais avait enveloppé son cerveau, l'empêchant de converser, de dire quoique ce soit. Remarquant le mouvement de l'infirmière pour aller vers lui, Zero recule vivement d'un pas, sans vraiment jeter un regard à l'autre. Un réflexe, tout simplement. Il se gratte nerveusement le bras, déjà rougit par son inquiétude qui date depuis un moment, ses yeux se posant sur chaque objets les entourant. Il y avait certainement de quoi soulager son ami, mais comme il n'y connaissait rien, de simplement choisir au hasard pour être seulement plus dangereux. Il n'a l'impression que de s'enfoncer dans une spirale infinie de questions et d'inquiétude quand la voix de l'infirmière le fait sursauter, comme si il avait oublié sa présence. « J’ai besoin de plus de détail, mais pour ça il faut que tu te calmes. »

Il essaye d'inspirer profondément, ce qui ne semble pas fonctionner. Il a cette drôle d'impression, comme si quelqu'un essayait de couper l'air qui entrait dans ses poumons. Il rapproche de la chaise que la jeune femme pousse vers lui, mais pour l'empoigner plutôt que de s'y asseoir, serrant le dossier entre ses doigt à s'en faire blanchir les jointures. Il devait se calmer, elle avait raison, mais n'ayant jamais vécu une telle crise, il ne semble pas savoir comment. Il serra les dents, ferme les yeux. Rain à besoin de soin maintenant. Et c'est cette pensé qui l'aide enfin à faire un minimum de sens dans ses idées. Il redresse la tête et fixe Na Yeong dans les yeux, chose qu'il ne fait jamais avec un scientifique.

«Je...Je crois pas qu'il a-...qu'il a mangé.» Marmonne-t-il.
« Il a l'air de... d'avoir mal surtout dans ce coin-là. Il a le s-souffle court. Il dit juste que ça fait mal... »

Alors qu'il parle, il fait un signe général au niveau des abdominaux, reprenant lentement le dessus sur lui-même à chaque phrase. Il essaye de donner le plus de détails possibles, jusqu'à décrire la teinte anormalement blanche de la peau et les sueurs froides, ne voulant absolument rien oublier. Mais de décrire ainsi son ami le rend aussi plus inquiet, alors qu'il ne cesse de bouger sur place, ses doigts tapotant le dossier de la chaise.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Ja Na Yeong
Ja Na Yeong
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : i can't do it alone T7yfetI Avatar : Park Min-Young Crédits : Rainbow panda Pseudo : keiko113 Messages : 94 It's me again ! : i can't do it alone NYgjFsp Statut : Célibataire à la suite de la disparition de son petit ami Quartier : Gangnam Aile : Aile est Date d'inscription : 14/09/2019 DC : Kang Woong InRain alias PuppyBlack In NaCho Jae Min
i can't do it alone
le Lun 30 Sep - 17:10 #
I CAN’T DO IT ALONE
Zero & Na Yeong
Tenue ••• Soignez un cobaye n’est pas facile. Cela n’a rien avoir avec des patients communs que l’on peut avoir dans l’hôpital au-dessus de notre tête. Il est toujours délicat de traiter les personnes qui viennent à nous où que l’on nous confie en nous ordonnant de les maintenir en vie, même quand on connaît exactement les traitements qu’ils ont subi, mais alors quand on ne sait rien … C’est presque mission impossible. Bons nombres de mes collègues auraient répondu au jeune homme devant moi, d’aller voir ailleurs ou tout simplement de ramener la personne en question jusqu’à lui. Quoi de plus facile après tout ? Ainsi, pas besoin de réfléchir ou d’avoir peur de diagnostiquer un mauvais traitement. J’aurais pu faire pareil c’est vrai, mais au vu des nombreuses fois où ce garçon est venu voler dans mes affaires, je peux sans aucun problème en conclure qu’il possède un ami qui n’aime pas venir à l’infirmerie ou qui, carrément, a reçu l’ordre de ne pas le faire. Après tout avec des scientifiques comme nous avons ici, tout est possible.

Cependant, malgré cela, ça n’arrange pas mes problèmes dans le cas présent. Ce n’est pas comme si le cobaye inconnu avait une blessure physique. Son mal est invisible, par conséquent, difficile à soigner quand on ne peut pas voir de ses propres yeux l’état du patient. Je sais que je ne peux pas demander à le voir, son ami présent devant moi ne me fait pas assez confiance pour cela. Je ne pourrais donc que compter sur sa coopération pour établir un diagnostic afin de lui indiquer les meilleurs soins à lui apporter ensuite. Chose plus que compliquée au vu de l’état de panique que je peux observer devant moi. Ses inspirations profondes et ses jointures blanches à force de serrer le dossier de la chaise que je lui ai tendu, ne me sont pas passées inaperçues. Malgré cela, je ne relève pas. Préférant, m’accrocher aux faibles paroles qui s’échappent à nouveau de ses lèvres, pour répondre, aussi bien que possible, aux questions que je lui ai lancées. Son regard se plonge dans le mien et comme à mon habitude, je lui souris tendrement

-« D’accord alors je vais déjà te donner à manger. Vous devrez être discret, mais ça l’aidera à avoir un peu plus de force. »

Me dirigeant vers mon bureau, j’en ouvre un tiroir fermé à clé pour y sortir de mon sac, des tartines emballé dans du papier aluminium que je dépose sur la surface plane. Suite à ça, j’en sors également une bouteille d’eau, que je pose plus en avant.

-« Bois, ça t’aidera à te calmer. Tu verras, je ne l’ai pas encore ouverte, tu n’as rien à craindre. »

Nouveau sourire alors que je vais ensuite fouiller dans mes tiroirs

-« Tu connais le nom du scientifique de ton ami ? Je te demande cela, car cela va peut-être m’aider à savoir le genre de produit qu’il a pu avoir. »

Non pas que je connaisse bien tous les scientifiques, surtout pas au vu du peu de temps que je suis ici, mais les rumeurs vont assez vite quant à leur habitude.

-« Vu qu’il souffre beaucoup, on va sûrement devoir lui faire une injection …. Mais je ne peux pas le faire sans le voir…. Il va donc falloir que tu me promettes, si je te montre comment faire, de me rapporter la seringue après ça. Je peux te faire confiance ?»


code by FRIMELDA

_________________
True Love Will Find You In The End
Pour celui qui n'a côtoyé toute la journée que des visages fermés, un sourire est un rayon de soleil. Offre donc un sourire à un inconnu, l'inconnu te sourira.



©️ FRIMELDA

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : i can't do it alone Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : i can't do it alone Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min
i can't do it alone
le Sam 12 Oct - 21:07 #

ft @Ja Na Yeong

i can't do it alone



Un animal sauvage. Voilà ce qu’il était. Il n’approchait pas facilement et restait toujours méfiant, sur ses gardes. Prêt à filer dès que le danger approchait. Ou prêt à attaquer en cas de besoin. Mais en ce moment, il ne savait pas quoi attaquer et il ne pouvait pas filer. Il devait trouver le moyen d’aider son ami comme il le pouvait. Et sa seule solution pour l’instant était d’essayer de suivre les directives que lui donnerait la femme face à lui. Et surtout essayer de se calmer. Il ne pouvait pas aider personne dans cet état. Le monde semblait déséquilibré, alors qu’en vérité c’est lui qui était probablement un peu étourdi par ses battements de cœur qui tentaient de battre un record de vitesse.

Malgré lui, Zero ne peut s’empêcher d’être en colère contre lui-même. Le sentiment d’impuissance qu’il a le rend furieux. Malgré son aide, il n’a pas encore le sentiment de pouvoir faire confiance à Na Yeong, alors de lui exposer ainsi les problèmes de son ami ne le rassure pas encore. Il est en colère de devoir faire affaire avec l’ennemi. De devoir s’appuyer sur quelqu’un en qui il n’avait aucune confiance pour aider Rain. Même si elle agissait gentiment. Mais si elle avait l’air de vouloir vraiment offrir son aide. Le cobaye donnait difficilement sa confiance aux gens, et encore moins facilement aux scientifiques de cet endroit infernal. Il lève quand même les yeux vers l’infirmière lorsqu’elle lui adresse la parole. Oui. Manger. Ça fera surement du bien à son ami. Il doit avoir l’estomac vide, le pauvre. Il suite les mouvements de la femme des yeux, l’air toujours aussi méfiant alors qu’elle pose la bouteille d’eau. Il ne lui rend pas son sourire, mais s’approche lentement, laissant la chaise derrière lui. Il tend une main encore tremblante vers la bouteille et prend bien le soin de l’examiner avant de l’ouvrir, entendant le sceau se briser.

Il prend une gorgée, prudent, puis regarde Na Yeong à nouveau lorsqu’elle lui demande le nom du scientifique. « Je le connais… » répond-t-il. Mais il n’allait pas lui dire. Des plans pour mettre son ami encore plus en danger. Il continue d’essayer de se calmer alors que l’infirmière lui donna une nouvelle raison d’être inquiet. « U-Une injection? » Il fixe Na Yeong avec de grands yeux. Visiblement, il craint un peu de le faire… Mais si c’est la seule façon… Il se reprend bien vite, puis hoche timidement la tête. Elle peut lui faire confiance… Du moins il espère. La confiance, ça va dans les deux sens, non? Il devrait lui faire confiance aussi… Pourquoi elle le laisserait partir avec une aiguille comme ça en balade?


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Ja Na Yeong
Ja Na Yeong
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : i can't do it alone T7yfetI Avatar : Park Min-Young Crédits : Rainbow panda Pseudo : keiko113 Messages : 94 It's me again ! : i can't do it alone NYgjFsp Statut : Célibataire à la suite de la disparition de son petit ami Quartier : Gangnam Aile : Aile est Date d'inscription : 14/09/2019 DC : Kang Woong InRain alias PuppyBlack In NaCho Jae Min
i can't do it alone
le Dim 13 Oct - 10:14 #
I CAN’T DO IT ALONE
Zero & Na Yeong
Tenue ••• En voyant ce cobaye devant moi, il n’est pas compliqué de se rendre compte qu’il sera difficile de lui soutirer des informations. C’est frustrant sert, surtout quand la vie d’une autre personne est potentiellement en danger, mais comment lui en vouloir ? Comment pourrais-je me fâcher en sachant ce que ses pauvres humains subissent quotidiennement ? Comment pourrais-je lui hurler dessus face à son mutisme alors que sa méfiance est totalement justifiée ? Je ne peux même pas me dire que ma gentillesse fait la différence, car je sais que bons nombres de leurs bourreaux aiment jouer la carte de la manipulation. Lorsque l’on m’a obligé à venir ici, je savais que cela serait difficile, mais je ne pouvais pas me douter d’à qu’elle point, il serrait compliqué d’exercer mon travail. Bon nombre de fois, j’ai caché mon envie de pleurer sous un tendre sourire alors qu’un cobaye hurlait à la mort tout en se débâtant pour m’empêcher de lui prodiguer des soins. Combien de fois, je ne me suis pas ramassé un coup en m’approchant un peu trop près ? Combien de fois ais-je fais face à des personnes comme celui devant moi ? Honnêtement, je ne compte plus et pourtant, cela ne fait pas bien longtemps que je suis ici.

Alors oui, c’est peut-être stupide, mais je considère cela comme une victoire de voir le jeune homme finalement accepter la bouteille d’eau que je lui aie proposée. C’est au moins cela de gagner, même si mon réjouïsement retombe bien vite, en me rendant compte qu’il ne me donnera pas le nom du scientifique de son ami. Voilà encore un élément qui ne me facilite pas la vie. Il allait donc falloir que je prenne un médicament plus générique afin de ne pas tuer le cobaye qui n’est pas sous mes yeux, mais que je dois quand même soigner. Cependant, le plus important est que je ne lui montre pas mon inquiétude à ce sujet, il semble déjà bien assez paniqué comme cela à l’idée de devoir piquer son ami, sans que je n’en rajoute une couche, en lui faisant prendre conscience des risques de son mutisme.

-« Une injection, oui. Dis-je tout en m’emparant d’une seringue que je ne remplis d’aucun produit pour le moment. Je vais te montrer sur mon bras. M’avançant alors vers lui, je m’installe de l’autre côté de la table, m’installant sur ma chaise, tout en étendant mon bras sur la surface plane, l’intérieure de mon bras vers le haut. Contrairement à moi, ton ami doit avoir beaucoup de traces sur le bras, tu peux me confirmer. »

Je le regard, attend une réponse qui n’arrivera peut-être jamais, avant de poursuivre.

-« La où il a des marques, c’est des endroits où se trouves des veines, c’est là que tu dois insérer le produit, dis-je tout en lui montrant du doigt les lignes bleutées se dessinant sous ma peau. C’est là que tu vas placer le bout de l’aiguille pour l’enfoncer dans sa peau. Plaçant alors l’aiguille à une zone appropriée pour la piqûre, je continue mon explication. Quand tu auras fait ça, tu devrais enfoncer l’aiguille. Attention cependant, ne tient pas la seringue verticalement. Pas comme cela. Je lui montre ce qu’il ne faut pas faire, avant de l’incliner dans la position parfaite. Mais comme cela. Une fois que l’aiguille est enfoncée, tu pourras pousser sur cette petite chose qui se trouve au-dessus de la seringue. »

Mon explication terminée, je sais cependant que je ne peux pas le laisser s’en aller avant un essai pratique. Je lui tends donc la seringue vide dans sa direction, en avançant au maximum mon bras vers lui.

-« Essaye sur moi. Il n’y a pas de produit donc cela ne risque rien. Je te guiderais dans tes gestes, pour que tu comprennes bien. »


code by FRIMELDA

_________________
True Love Will Find You In The End
Pour celui qui n'a côtoyé toute la journée que des visages fermés, un sourire est un rayon de soleil. Offre donc un sourire à un inconnu, l'inconnu te sourira.



©️ FRIMELDA

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : i can't do it alone Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : i can't do it alone Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min
i can't do it alone
le Mar 15 Oct - 2:34 #

ft @Ja Na Yeong

i can't do it alone



Bien sur, Zero aurait pu lui dire le nom du scientifique. Il lui brûlait les lèvres et il aimerait bien pouvoir mettre le blâme là ou il était du. Car il connaissait bien le fou qui faisait tant souffrir son ami si précieux. Cet homme infecte. Le jeune cobaye déteste beaucoup de monde, mais parfois il se disait qu’il y avait peu de haine comparable à celle qu’il portait à ce scientifique en particulier. Son existence même le remplissait de rage et dès qu’il le croisait, il voyait rouge. Il s’imaginait avec plaisir toute les horreurs qu’il lui ferait si la balance de pouvoir était renversé et il lui ferait payer tout ce qu’il avait pu faire subir à ce pauvre Rain. Sans s’en rendre vraiment compte, Zero serre la bouteille un peu trop fort que nécessaire, avant de secouer la tête pour sortir l’homme de ses pensées. Il était inutile de penser à une quelconque vengeance pour le moment. L’important était de s’occuper de son ami qui devait être épuisé de toute cette souffrance. De toute façon, il doutait que Na Yeong aurait pu faire quoique ce soit pour se débarrasser du scientifique. Il risquait plutôt de mettre son ami en danger.

Il garde son attention sur l’infirmière alors qu’elle s’apprête à lui montrer comment venir en aide à son ami. Il baisse les yeux sur la bouteille, considère qu’il devrait donner à la femme toute l’attention qu’il possédait, et remet le bouchon pour la poser sur le comptoir. Puis, timidement, il s’approche d’un autre pas pour mieux voir. Lorsqu’elle mentionne les traces sur le bras de son ami, Zero lève les yeux vers son visage. Hésitant, il semble ne pas vouloir répondre. Puis il finit par hocher lentement la tête, qui doit rassurer Na Yeong. Pas qu’il est prêt à lui faire totalement confiance, mais c’est un développement encourageant. Il écoute les explications en silence, immobile, s’assurant de bien tout comprendre. Après tout, il n’a pas envie de risquer de rendre la situation pire qu’elle ne l’est. Il se répète les explications mentalement, au fur et à mesure que l’infirmière lui donne. Bien choisir une veine, place le bout de l’aiguille contre la peau, l’enfoncer bien en angle et pas à la verticale… Il absorbe les informations, se concentrer sur la tâche lui permettant de se calmer encore un peu. La majorité de ses tremblements ont pris fin, si ce n’est que ses doigts qui n’ont toujours retrouvés leur agilité. Doigts tremblants qu’il tend vers la seringue avec une touche d’incertitude lorsque la femme lui. Les yeux ronds, surpris, il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui demande de tester sur elle. Il hésite, le bras tendu, regarde la seringue, puis le visage de Na Yeong. Mais il finit par la prendre. Il est terrifié à l’idée de faire plus de mal que de bien à son ami, et pour lui les seringues ce n’est jamais une partie de plaisir. Il regarde l’objet dans sa main, puis de nouveau vers l’infirmière, puis le bras de cette dernière.

FInalement, il inspire un bon coup et s’approche, s’agenouillant presque à côté de la chaise, examinant la peau de la femme. Il observe les veines, les suivant des yeux, avant d’en choisir une contre laquelle il appuie le bout de l’aiguille. Par contre, il ne va pas plus loin. Son coeur bat si fort qu’il semble cogner dans ses oreilles, alors qu’il lève la tête pour regarder Na Yeong, comme attendant qu’elle lui dise ce qu’il fait de mal avant de poursuivre. Physiquement, il n’a jamais accepté d’être aussi près d’elle. Mentalement, une barrière s’abaisse doucement alors que Zero décide que peut-être il pourra tenter de lui demander certains trucs en particuliers à l’avenir, plutôt que de fuir dès qu’il l’aperçoit.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Contenu sponsorisé