touch the stars go to hell

Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Enchanté, je suis le docteur Park

La clope pincée entre ses fines lèvres, Min Jae en tira une dernière taffe avant de venir l'écraser mollement sous la semelle de sa godasse encore neuve. Des cheveux soigneusement peignées, une tenue irréprochable, pas un pli, pas une tache, une dentition parfaitement blanche et droite. Toujours, le jeune homme se présentait ainsi. Propre, un poil trop proche de l'excellence.

Le vent pourléchant ses cheveux disparut alors que le scientifique retournait sur ses pas, son chemin déjà tout tracé, à force d'en faire des aller et retour depuis ces deux dernières semaines. De gestes maîtrisés, il passa les étapes de sécurité et déjà, l'ascenseur le menait vers son lieu de travail. Dix minutes de pause, cela lui avait suffit pour refaire le plein d'air frais avant de reprendre ses recherches. Etre confiné sous terre était bien l'un des inconvénients de son nouveau boulot. D'autres existaient mais à ce jour, Min Jae n'avait encore trouvé aucun travail accompagné de zéro mauvais côtés. Alors il s'y faisait, sans rechigner, sans émettre un quelconque avis.

Un coup d'œil à sa montre lui souffla que cela faisait bien 28 minutes qu'il avait demandé à un garde de lui ramener un cobaye qu'il avait observé en passant au niveau du réfectoire dans la journée. Trop occupé pour s'en charger lui-même, le jeune homme avait jugé bon d'en faire gentiment la requête. Loin d'être de nature foncièrement méchante, Min Jae était gentil et respectueux. Enfin, ça, ce n'était qu'envers des personnes bien sûr. Les cobayes n'en faisaient donc parti.

D'un pas assuré, Park passa près du garde et lui tendit une simple salutation de la tête ainsi qu'un sourire de remerciement, avant qu'il n'enclenche la poignée de la porte de son laboratoire. Depuis que son dernier cobaye lui avait fait une entaille dans sa hanche à l'aide d'un scalpel, il aimait avoir ce sentiment de sécurité derrière sa porte. Quatre points de suture. Honnêtement, il n'avait pas signé pour ça.

L'horloge disposée précédemment au dessus de son bureau décorait à présent le sol. Soit. Le jeune homme retint un soupir avant de s'approcher du cobaye avec une impassibilité notoire plaquée sur son visage.

- Enchanté, je suis le docteur Park. Avec moi, tu seras numéro 6.

Sans plus de cérémonie, Min Jae le dépassa pour s'approcher d'une table où résidait un simple calepin noir, nourri de feuilles et d'annotations diverses qu'il s'appropria. Là, il fit face au sujet, le bas de son dos s'appuyant contre le meuble, sa tête pourtant penchée vers ses recherches. Il inspirait peut-être un sentiment de détente, qu'il laissait tomber sa garde, mais il en était tout autre. Park restait toujours sur la défensive. Et encore plus, depuis le petit incident d'il y avait quelques jours.

- J'ai ouï dire que tu n'étais pas tendre envers nous, mais je te prierai de pas trop faire d'histoires si tu ne veux pas finir en isolement pour le reste de la semaine.

Simple. Il ne lui semblait avoir besoin d'en dire plus.

- Retire ton haut et va t'allonger.


@Zero
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Park Min Jae

enchanté, je suis le docteur Park



C'est avec les sourcils foncés et les bras croisés que le cobaye regardait autour de lui en silence. Quelques minutes plus tôt, quelqu'un était venu le chercher. Bien évidemment, il ne ce n’était pas laissé faire, surtout sachant que lorsque In Na envoyait des assistants pour le traîner quelque part, ces derniers n'osaient pas lui faire la moindre égratignure si c'était possible. La scientifique ne voulait que ce qu'il y avait de mieux et le mieux était qu'elle s'occupe elle-même des marques sur la peau de Zero, et personne d'autre sauf si permission avait été octroyée. Or, il ne s'agissait pas du bureau de In Na. Encore moins d'une des salles où il avait déjà été - ni c'était fait emmener. La personne chargée de la livraison l'avait traîné avec force, et bien qu'il serait férocement débattu, n'avait pas eu l'air d'être gêné par la résistance qu'offrait le cobaye. Il l'avait jeté dans la pièce stérile et avait claqué la porte derrière lui sans plus de cérémonie. Porte sur laquelle Zero c'est bien vite lancé, hurlant des injures qui seraient trop explicites pour les répéter ici et frappant comme s'il avait pu la défoncer. Tic tac. Il s'était calmé relativement rapidement. Tic tac. Il serrait les dents au bruit et chercha d'où il provenait. Il n'eût pas à chercher bien loin qu'elle était là, accrochée au pire juste au-dessus d'un bureau.

Le cobaye avait alors tout oublié, et son but n'était que de faire cesser le bruit. Il avait tiré une chaise pour y mettre le pied dessus avant de se hisser sur le bureau. Appuyé contre le mur froid, il s'était étiré de tout son long pour atteindre l'objet de ses angoisses. Il l'effleure d'abord du bout des doigts avant de murmurer un juron. La main droite à plat sur le mur, il s'était mis sur la pointe des pieds et réussit à soulever l'horloge pour la faire glisser du clou la retenant. Elle tomba au sol, éclatant en quelques morceaux, mais ce n'était pas assez. Après être redescendu du bureau, Zero c'était assurer de mettre trois bons coups de pied au mécanisme avant d'être satisfait Et de s'éloigner des débris. C'est donc là qu'il était, silencieux, lorsque l'homme entra dans la pièce.

« Enchanté, je suis le docteur Park. Avec moi, tu seras numéro 6. »

Le cobaye ne bougea pas d'un pouce en entendant ses paroles. Il y eu un moment de silence qui sembla durer une éternité, lors duquel il hausse un sourcil, l’ombre d’un sourire incrédule se formant sur ses lèvres. Il se prenait pour qui? Zero le suivit du regard, tournant simplement sur ses talons, les bras toujours croisés, alors que ce docteur continuait de lui parler. Son sourire fondit lentement. Il était sérieux.

« J'ai ouï dire que tu n'étais pas tendre envers nous, mais je te prierai de pas trop faire d'histoires si tu ne veux pas finir en isolement pour le reste de la semaine. Retire ton haut et va t'allonger. »

Évidemment, il ne bougea pas d’un poil, se contentant de le fixer, les bras croisés sur son torse et la tête haute. Il ne pliera pas aussi facilement. Il ne pliera pas du tout. Zero était déterminé à ennuyer cette homme, et les menaces d’isolement n’y changeraient rien.  


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Enchanté, je suis le docteur Park


Si Park Min Jae détestait une chose par dessus tout, c'était bien qu'on lui tienne tête. Sans que les traits de son visage ne se tendent sous l'énervement, il s'avança, lentement, les talons de ses godasses résonnant sévèrement dans la pièce. Son calepin avait été délaissé sur la surface plane du meuble, ses bras reposant calmement le long de son corps à mesure qu'il s'avançait vers son cobaye. Une fois arrêté devant lui, il le toisa. De haut en bas. De bas en haut. Avant qu'il ne plonge son regard noir à moitié marronné dans le sien.

Une unique seconde, sa mâchoire se contracta. Une unique seconde et le revers de sa main s'abattit violemment contre la joue du sujet. Le menton relevé, ses yeux le sondèrent de toute la supériorité qui nourrissait son être.

- Apprends à connaître ta place, numéro 6.

Sans baisser sa garde, Min Jae recula, attrapant une serviette mise à disposition pour s'essuyer la main. Il était loin d'être comme certains autres scientifiques, excités à l'idée de faire du mal aux corps disposés à leur convenance.

- Garde!

Sans se faire attendre, l'homme posté devant sa porte fit irruption dans la pièce. Le père de famille était loin d'être assez fou pour penser le maîtriser par la force de ses seuls bras. Là n'était pas son rôle de toute manière. Lui se devait de faire avancer la science au compte de nombreux sacrifices, pas se prendre pour le lutteur de l'année.

- Pourriez-vous me l'allonger sur la table s'il vous plaît? Seriez-vous capable de lui mettre les attaches au poignets et chevilles ou désirez-vous que j'appelle un autre de vos collègues?

Sans qu'il n'ait besoin d'initier le moindre mouvement, le cobaye fut maîtrisé malgré la véhémence avec laquelle il tentait de se débattre. Royalement, Park ignora ses regards pour se replonger dans son dossier.

- Pourriez-vous également préparer une cellule en isolement pour ce sujet? Il ira dès que j'en aurai terminé avec lui.

Jamais Min Jae ne répétait les choses.


@Zero
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Park Min Jae

enchanté, je suis le docteur Park



Le summum de l'insulte avait été cette gifle. Le cobaye en était reste d'abord surpris quelques secondes, juste assez longtemps pour le scientifique appel des renforts. À croire qu'après presque dix ans, il n'était toujours pas habitué aux abus physiques et aux explosions de violences de ces bourreaux en sarreau blanc. C'était surtout le fait qu'il en avait fallu très peu pour faire réagir l'homme. Un simple refus de bouger et déjà il l'avait frappé. Il ne devait pas avoir l'habitude de faire affaire à des patients qui refusait la moindre commande ou il était tout simplement impatient. Zero se surpris à espérer qu'il y aurait une marque, aussi minuscule soit-elle, que In Na vienne se venger. Serrant les dents et les poings, il s'apprêta à se jeter sur l'homme face à lui. Faisant un mouvement pour lui écraser son poing dans le visage, le garde venant rentrer dans la pièce attrapa son poignet avant qu'il n'ait pu faire quoique ce soit, le tirant vers l'arrière pour tenter de le maîtriser. Zero lui écrase le pied, mordant les doigts le retenant, mais rien à faire. L'homme le plaque bien vite sur la table d'examen, entreprenant la tâche d'attacher le cobaye qui ne cesse de se tortiller en tous sens pour se libérer. Ses poignets sont bien vites retenus par les attaches, et le garde s'occupe de lui attacher les chevilles quand le cobaye arrive à lui donner un coup de talon bien placé sur l'arête du nez. Quelle satisfaction d'entendre le grognement de frustration venant de l'autre, mais une satisfaction qui disparaît bien vite quand il finit de l'attacher. Il ramène alors aussitôt son attention sur le scientifique - se refusant à le voir comme un docteur - le fixant avec colère.

« Pourriez-vous également préparer une cellule en isolement pour ce sujet? Il ira dès que j'en aurai terminé avec lui. »

Isolement? Cet homme a très peu de tolérance. Aussi bien l'énerver autant que possible alors. Zero tire sur les attaches retenant ses poignets, tentant d'évaluer leur solidité, bougeant la main comme pour tenter de se libérer. Bien sûr, ce ne serait pas aussi simple, mais il se devait d'essayer au minimum, décidant d'ignorer la présence de l'homme près de lui. De toute façon, il n'avait aucune envie de lui donner quelconque importance.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Enchanté, je suis le docteur Park


Restant professionnel en tout point, Park remercia simplement le garde, le gratifiant d'un sourire simple et respectueux devant son travail avant que ce dernier ne reparte hors du laboratoire, juste derrière la porte. Si le temps le lui permettait, il lui offrirait un bon café chaud pour lui exprimer sa gratitude. Pas tous les employés accepteraient de rester un temps indéterminé derrière une porte pour être là en cas de besoin, ou de pépin.

Le dossier déposé sur le meuble pas loin, Min Jae enfila des gants et s'approcha du corps attaché du cobaye. Cobaye qui essayait vainement de se défendre ceci dit, et le scientifique soupira intérieurement en espérant qu'il se calme par la suite tandis qu'il revêtait son masque d'hygiène. Ca serait embêtant que sa lame ne glisse à force qu'il ne bougeotte et qu'il le tue par inadvertance.

Sans plus perdre son temps que le sujet le lui avait déjà fait perdre, Park prépara son attirail sur un plateau roulette disposé juste à côté de lui. Des lames, des fines, des grosses, de quoi cautériser si jamais, du fil chirurgical. Des bistouris habituels, en somme. La seule chose se dégageant de la banalité était cette petite seringue dont le liquide relevait plus de l'orangeâtre que du rougeâtre.

La première chose dont il se servit, fut une des plus grosses lames dont il se servit afin de découper le vêtement encombrant du cobaye en deux, et de ses doigts gantés, il en dévoila le haut du corps. Sans ménagement mais sans violence également, Min Jae découvrit de sa pulpe les différentes cicatrices pas totalement résorbées. A croire qu'aucun scientifique tenait vraiment à faire avancer la sciences…

- Mords-ça, qu'il ordonna au cobaye alors qu'il lui tendait une tige souple.

Il n'avait pas de diplôme en tant qu'anesthésiste et de toute manière, ce cobaye avait l'air d'être là depuis un petit moment minimum vu les traces . La tige était au moins là pour lui éviter de devoir l'empêcher de s'étouffer avec son sang, si jamais il se coupait la langue. Sur ce, il s'appropria la seringue, tapotant légèrement dans un geste maîtrisé depuis près de dix ans maintenant pour faire tomber la goutte s'étant formée sur le bout. Avant qu'il ne désinfecte le bras et ne le pique, Min Jae préféra prévenir :

- Soit calme. T'as pas envie que je te mette la dose entière en une seule fois.



@Zero
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Park Min Jae

enchanté, je suis le docteur Park



Malgré la solidité des liens le retenant, le cobaye continuait de gigoter. Jugeant sa marge de manœuvre, il tente de se redresser un peu, test ses possibilités. Grogne un peu au passage. Il n’a pas beaucoup de possibilités justement. Pris au piège. Il tire un bon coup de son bras gauche, aussi fort que possible. Puis il essaye avec la jambe droite, tentant de la tirer vers lui. Rien à faire. Il est coincé et il n’a probablement aucune chance d’échapper à ce fou de scientifique.  Il regarde autour, cherchant des yeux quelque chose qui serait à sa porter et qui pourrait lui permettre de se sortir de cette merde. L’homme entre dans son champ de vision tout comme il faisait sa petite recherche. Il le suivit des yeux, étirant le cou pour voir quels outils il allait utiliser. Les lames reflétaient assez la lumière pour que Zero les remarques. Super. Ce serait donc une de ces journées où il se viderait probablement de son sang. C’étaient les journées qui le dérangeaient le moins, heureusement. Il avait tout de même une bonne résistance à la douleur. Aux attaques psychologiques aussi en général, mais ces dernières lui semblaient toujours plus épuisantes… Et puis une certaine scientifique savait très bien comment abuser de ses faiblesses. Mais c’est une autre histoire.

Après l’avoir ignoré un moment, Zero décide enfin de suivre des yeux les mouvements du scientifique juste à temps pour le voir attraper une des grosses lames. Ouais, vraiment il ne perd pas de temps pour se mettre aux choses sérieuses. Par réflexe, il ferme les yeux lorsque l’homme approche la lame de lui, s’apprêtant à ressentir une douleur très bientôt, mais à la place le supposé docteur s’occupe plutôt de couper son chandail. Il rouvrit un œil, puis l’autre, juste à temps pour que le scientifique lui ordonne de mordre dans une tige. Le cobaye ne fit aucun mouvement supposant qu’il voulait écouter les ordres de l’homme, se contentant de le fixer en silence. Mais ses yeux se posèrent bien vite sur la seringue qui était maintenant entrée dans son champ de vision.  La couleur orangée ne le rassurait pas du tout. Il alternait entre la tige, le visage de l’homme et la seringue et pris bien vite la décision d’attraper la tige entre ses dents, inspirant, puis la recrachant au visage de l’homme qui se trouvait au-dessus de lui. Ou du moins il visait pour que la tige atteigne son visage, alors qu’il lui lançait un regard qui exprimait tout son dégoût envers cette être humain.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Enchanté, je suis le docteur Park


Une nouvelle fois, numéro 6 s'apprêta de l'idiotie avec laquelle il embaumait le bureau depuis son arrivée. Le pire, ce fut que la tige, ayant rencontré pas si violemment le bas de sa joue, ne lui tira même pas un soupir. Las, il l'était. Mais Min Jae avait déjà décrété que ce sujet était une cause perdue depuis le revers de gifle qu'il lui avait administré. Le remettre une nouvelle fois à sa place serait une perte de temps, et à cette unique pensée, Park n'attendit pas une seconde de plus et enfonça l'aiguille dans le bras du cobaye. Et le liquide, entra dans le corps, en totalité. Pas une goute ne resta à l'intérieur de la seringue. Pas une cellule. Pas un atome. Il prit le temps afin que tout, soit bien, déversé, dans ses veines.

- Ton cœur va accélérer au point que tu vas en ressentir des douleurs aiguës, ton corps va être pris de spasmes, tu n'arriveras plus à respirer convenablement, tu risques de perdre la vue momentanément, ton cerveau va avoir un manque d'oxygène puis un afflux abrupt, tu vas convulser. Vu la douleur, sois prêt à perdre connaissance. Alors maintenant que t'es prévenu pour la dernière fois : évite de paniquer. Si tu paniques, tu meurs.

Clair. Simple. Son insolence aura au moins le mérite d'amener des résultats plus rapidement et de manière concrète. Avant que les effets n'entament leur flirte avec le cobaye, Park badigeonna son torse de bétadine et de ses doigts recouverts d'un nouveau gant en latex, il se saisit de la plus fine lame de son attirail. Masque bien en place, le bistouri rencontra froidement la poitrine colorée du sujet. Lentement, une première goutte de sang vint offrir sa couleur si captivante aux lumières de ses quartiers. Elle roula contre la peau blanchâtre, rencontra une cicatrice, s'y arrêta un instant avant de dévaler fatalement le côté de son corps meurtri.

Il voulait savoir, que dire, il voulait voir, de ses propres yeux, les effets de cette injection sur l'organe vitale du sujet. Il voulait découvrir quel endroit céderait le premier, quelle partie était donc la plus à même de souffrir et entraîner la mort. La mort. Oui. Il y avait un gros risque que son cœur s'arrête de battre. Min Jae prenait un risque, mais un risque contrôlé de par son statut et son savoir sur cet organe. Jamais il ne jetait les dés du hasard.

La lame continua son chemin le long du torse du cobaye, et sans faire cas de ses réactions, Park observa les nouvelles gouttes transformées en fontaine avec curiosité.




@Zero
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Park Min Jae

enchanté, je suis le docteur Park



Il regarde le liquide quitter la seringue, restant tout à fait immobile et calme le temps que l’aiguille est enfoncée dans sa peau. Il connaît malheureusement trop bien les ravages des injections inconnues, pour avoir été témoins de leurs répercussions sur un de ses amis les plus proches. Et quelque chose lui disait qu’elle ne serait surement pas plaisante, du moins à en juger par la teinte chimique de la solution. Il suit des yeux la seringue qui quitte bientôt sa peau en écoutant malgré lui les effets que ce produit allait avoir sur son corps. Il pose ensuite les yeux sur le supposé docteur lorsque ce dernier lui affirme que s’il panique, c’est la mort assuré. Un regard froid. Dégouté. Dégoûté par ce démon qui ose se faire passer pour un humain. Mais il ne panique pas. Aucune raison de paniquer. La mort ne l’effraie pas. Et puis il a presque envie de voir ce que In Na lui ferait si jamais son précieux cobaye venait à rendre son dernier souffle sur cette table d’opération.

Mais alors qu’il croit que ses expériences ne vont s’arrêter qu’à ça, l’homme lui met un truc sur le torse avant d’attraper une autre lame. Il grogne avec frustration, se remet à gigoter comme pour tenter de se libérer. Tirant sur les liens, essayant pratiquement de se dérober sous la lame, mais rien n’y fait. Il grogne de nouveau lorsqu’elle s’enfonce dans sa peau. Sa réaction à la douleur physique est devenue un automatisme alors qu’il se crispe. Il serre les poing et la mâchoire, se concentrant plutôt à tendre tout ses muscles plutôt que sur la douleur. Jusqu’à maintenant, cette technique c’est toujours montrée efficace. Il a déjà l’impression que son souffle change, devenant plus difficile. Il est persuadé que ce n’est que dans sa tête, par contre, et non les réels symptômes qui se manifestent en moins de quelques secondes. Il se force à inspirer profondément avant de siffler entre ses dents serrées à l’adresse de l’homme qui semble prendre plaisir à voir son sang couler, assez fort pour qu'il l'entende clairement. « Psychopathe. » Ça semblait être le meilleur terme pour désigner cet homme après tout.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Park Min Jae
Park Min Jae
I'm a brillant scientist babe!
Avatar : Park Hyung Sik Crédits : Felicis Pseudo : Alice Messages : 58 Date d'inscription : 11/09/2019
Enchanté, je suis le docteur Park


Psychopathe? Se basait-il sur les croyances populaires pour baser sa définition de ce terme? Savait-il au moins ce qu'était un comportement inhumain? Et où devait-il avoir un quelconque remord d'utiliser le corps d'un sujet inexistant aux yeux du monde? Désormais, numéro 6 n'avait même plus son corps en propriété. Ni nom. Il n'était désormais plus qu'une donnée répétitive dans certaines équations. Le surnom lui passa par une oreille, puis en sortit tout aussi rapidement de l'autre.

Son attention, il la porta sur la plaie désormais conséquente dont il tira les bords à l'aide d'ustensiles afin d'observer toujours plus profondément les réactions de l'intérieur de son corps. Sa main gantée vint s'engouffrer entre la chair pour venir frôler l'organe vitale, battant sous ses doigts. Comme prévu, il s'emballa mais Min Jae ne donna aucun intérêt aux réactions et à la douleur engendrée. Un peu plus, il écarta les berges de la plaie et déplaça l'intérieur qui lui bouchait la vue. Le tout devait être gênant. Que dire. Atrocement douloureux. Sans doute. Mais ça, une nouvelle fois encore, il l'envoya balader.

Les tremblements commencèrent, les convulsions pas loin à l'orée d'un clignement de paupières. Park vérifia que les sangles le maintenaient parfaitement et que son corps restait collé à la table. Les derniers cobayes étant passé par cette expérience avaient tous rendu l'âme. Dommage. Espérons que celle-ci soit la bonne tandis qu'il avait changé la composition du liquide insufflé.




@Zero
Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : Enchanté, je suis le docteur Park (Zero) Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Park Min Jae

enchanté, je suis le docteur Park



La première chose qui l’affecte, c’est les problèmes respiratoires. Il a l’impression que chaque goulée d’air lui brûle la gorge et s’arrête à mi-chemin, ne faisant même pas tout le chemin jusqu’à ses poumons. Il n’avait jamais eu de problème respiratoire dans sa vie, et il ne pu s’empêcher de se demander si agoniser était le même genre de sensation. Puis, ce fût son cœur. Il battait furieusement, douloureusement, dans sa poitrine, n’aidant en rien sa difficulté à respirer, au contraire. Comme si des centaines d’aiguilles s’enfonçaient dans son torse pour transpercer son cœur. Jamais Zero n’avait autant voulu arracher un organe de son corps, comme si retirer ce muscle aurait arrêter la douleur. Normalement, il vit bien la douleur physique. Il accepte les agressions et se garde bien de laisser le moindre cri franchir ses lèvres. In Na lui avait arraché plusieurs exclamations depuis les années. Et aujourd’hui, s’il avait pu avaler de l’air, il aurait surement été plus vocal, malgré les tremblements qui parcouraient son corps.

La sensation de douleur venant de la plaie était déformée par le médicament injecté. Il n’était plus certain si la douleur était pire ou plus supportable. Il avait l’impression de sentir les doigts du psychopathe, alors qu’il frôlait son cœur. L’idée lui aurait presque donné envie de vomir s’il avait pu penser normalement. Tout ce qui lui passait par la tête était les paroles du scientifique; tu paniques, tu meurs. Et il refusait de mourir ici, sur cette table, et offrir cette satisfaction au scientifique. Il essaye d’inspirer, mais rien n’y fait. Il décide d’essayer à nouveau de se libérer, mais cette fois ses bras refusent de lui obéir.  

Il avait simplement perdu le contrôle. Il n’avait plus aucun pouvoir sur son propre corps. Jusqu’à maintenant, il avait toujours réussi à se défendre, même si ce n’était qu’une légère morsure ou un coup de pied. Mais en ce moment, il était à la merci de ce scientifique fou. Et il se surpris à prier pour que In Na débarque. Il sert les dents, ferme les yeux avant que sa vue le quitte. Et se répète silencieusement de rester calme, du moins jusqu’à ce que les mots arrivent à filtrer entre ses lèvres, accompagnés d’un ou deux gémissements de douleur. « …-calme… »


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Contenu sponsorisé