touch the stars go to hell

Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Stella



La douleur était quelque chose de courant. Un quotidien. Souvent derrière les portes fermées, habituellement. Mais Zero avait ce talent. Ce talent de provoquer. D’offrir une bonne raison à quelqu’un de simplement lui mettre son poing à la figure. Et parfois il n’y avait pas de raison. Il était simplement à portée de main et faisait surement un bon punching bag. Il faut dire aussi qu’il avait tendance à chercher la bagarre, et ce avec pratiquement n’importe qui. Quelque chose lui disait que, malgré l’amnésie, il avait probablement toujours été ainsi. Après tout, il se battait souvent contre certains de ses camarades, eux aussi enfermés dans les laboratoires, parfois par désaccord et d’autre fois par curiosité de savoir qui l’emportera sur qui. Et il y avait ces jours où le seul avertissement était quelqu’un qui l'agrippe par les cheveux. Comme aujourd’hui.

Zero avait à peine eu le temps de voir de qui il s'agissait, qu'il tentait seulement de faire lâcher prise à l'adversaire qui, lui, semblait bien décidé à le traîner quelque part. La main lâcha bien vite ses cheveux pour l’attraper par le bras, et le manque de violence fit que Zero compris que c’était probablement cette chère, gentille, douce In Na qui l'attendait pour s’amuser.  Le problème était que Zero, lui, n’avait pas vraiment envie de s’amuser. Alors il faisait ce qu’il faisait toujours; se défendre. Il se tortillait en tout sens, donnait coup de pied et coup de poing. Il ne valait pas grand chose côté muscle, mais s’il avait une chose qu’il savait faire c’était bien de se débattre comme un diable, attirant surement l’attention de quelques personnes qui eurent tôt fait de retourner vaquer à leurs occupations sans leur donner plus d’attention qu’il fallait.



_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Zero



Une journée parmi tant d’autre. Une journée à souffrir à cause d’une expérience qui a sans doute mal tourné. C’est notre quotidien, nous les cobayes. On est davantage surpris quand on nous donne des douceurs et des petites attentions à notre égard. Nous disant que nous sommes que des déchets alors que d’autre nous considère comme des êtres humains. Habituellement ce sont les personnes de la seconde catégorie qui sont les pires. Prétendant qu’ils sont gentils. Nous apprivoisant pour tenter de nous approcher. Nous faisant sourire, s’occupant de nous, nous dorlotant. Comment nous donner un répit quand on les croise et ils prennent soin de nous. Pourtant, une seule et unique mauvaise journée pour eux peut tout basculer. Devenant méchant, nous blessant, finalement, on décide de les mettre dans le même panier que les autres scientifiques. Nous sommes considérés comme des objets et peu importe avec qui ça ne changera jamais cette étiquette qui nous colle à la peau. Gentil ou pas. Adorable ou pas. Attentionné ou pas. C’est toujours la même histoire quand c’est le temps de nous mutiler ou de nous soigner. De tout façon, ce sont les sournois qui sont les pieds avec nous. Des hypocrites.

En marchant tout en me caressant les tempes dû à un mal de tête incessant. Sûrement à cause de la veille que je ne me rappelle pas. J’hausse les épaules. J’ai tout fait pour remédier à mon mal. En allant boire quelque chose. Manger quelque chose avec dégoût. Tentant de me rendormir, mais rien ne m’aidait à enlever mon mal. J’ai besoin de noirceur, j’ai besoin de silence, mais rien. Peu importe le corridor que je marchais ; il avait toujours un cri qui me faisait tambouriner la douleur. Je tourne un coin et puis de l’autre. Marchant sans jamais m’arrêter avant de croiser une scène qui me rend en colère. La survie. La défense elle-même. Un cobaye qui tente de se débattre par tous les moyens et coups possible pour ne pas faire « joujou » avec cette scientifique. Les femmes sont les pires, malgré que les hommes... J’en frissonne d’horreur. Je regarde la scène en me cachant au coin du corridor. Derrière la cloison, je fixe la scène qui me dégoûte. Le pauvre. Une chance que personne ne vient aider la dame pour aller à ses fins. Qu’est-ce que je dois faire ? Je ne peux pas laisser passer une telle chose. En déposant mon dos sur le mur. Je ferme les yeux en soupirant. Je ne peux pas laisser passer ça. Je ne peux pas ignorer une telle situation. J’en suis incapable. Quitte à finir à l’isoloir. Quitte à me faire punir à sa place si cela peut le sauver d’une séance. En respirant un bon coup, je me dirige à leur réaction.

Donnant un coup au bras qui lui retient avant de repousser la dame de toutes mes forces. La voyant tituber un peu plus loin, je prends la main de zero avant de commencer à courir et m’échapper de justesse des ongles qui frôlent mes cheveux d’une longueur qui m’insupporte aujourd’hui. Il va falloir que je remédie cette situation. Que je me coupe les cheveux pour justement éviter que cette situation recommence. Courant, tournant les coins, cherchant un endroit en particulier pour pouvoir se cacher loin des gardes, loin de la folle qui veut le faire souffrir, loin des regards. Uniquement se cacher et se poser pour se détendre. De penser au moment présent et non le lendemain ou dès qu’on va sortir de notre cachette. Lieu trouvé, je le relâche avant de glisser sur la cloison et m’asseoir en tentant de reprendre mon souffle. Un souffle que je reste tant bien que mal. Je me suis foutue dans quelle merde maintenant ?


Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Stella

a calm sea in the middle of a hurricane



Contorsionniste n'était pas un adjectif qu'on donnait aisément, mais vu sa façon de se plier et de gigoter en tous sens, Zero mériterait presque ce titre. Il tournait son poignet, pliait son bras pour tenter de le dégager, essayait de s'accroupir au sol pour ainsi d'être plus difficile à traîner et de mordre la main qui le retenait bien serrer, enfonçant ses dents aussi profondément que sa mâchoire lui permettait, grognant avec frustration. In Na envoyait rarement d'autres gens le chercher, mais lorsque cela arrivait, le cobaye se faisait une joie de leur faire regretter. Peu importe la grandeur, la force ou le sexe de l'adversaire - voire même l'âge - son instinct de survie était toujours en alerte. Et une fois qu'il avait pris la décision de ne pas se laisser faire, il était difficile de le faire changer d'idée et de le calmer. Il ne laissait jamais tomber lorsqu'il avait quelque chose en tête. Car en plus d'être excessivement orgueilleux et agressif, il avait aussi une résolution à toute épreuve, qui n'était égalée que par son envie de foutre le camp de cet endroit infernal.

Lorsque Zero prenait une décision, plus rien d'autre ne comptait. Sa vision devenait un tunnel où il ne voyait que l'obstacle à franchir ou l'ennemi à abattre. Sa détermination devenait un brin -pour ne pas dire grandement - obsessionnel et rien n'aurait pu le détourner du but qu'il s'était alors fixé. Et en ce moment, rien ne comptait plus que de faire mal. Faire mal jusqu'à ce qu'il voit du sang, que ce soit le sien où celui d'un autre. Faire mal jusqu'à ce qu'on le lâche. Un d'eux abandonnerait et ce ne serait pas lui, du moins tant qu'il était maître de ses gestes. Du talon, il visa tant bien que mal le pied de son assaillant pour lui écraser les orteils, tirant de toute ses forces sur son bras. Pendant un millième de seconde, dès qu'il sent les doigts de l'autre effleurer sa peau assez pour que cela laisse une marque, il cru être vainqueur, prêt à filer en courant aussi vite que possible, quand une main attrape la sienne pour le tirer.

Chancelant, il se reprend du moins rapidement, jetant d'abord un regard féroce vers la personne lui ayant attrapé la main. Il reconnut bien vite Stella de dos et une vague de reconnaissance le pousse à avoir un léger sourire. Il a tôt fait de lui emboîter le pas, serrant sa main à son tour, mais sans manquer de jeter un œil vers son assaillant, tirant la langue. Enfantin? Totalement. Mais si satisfaisant. Il suivit Stella en silence, courant à la même vitesse que la sienne. Quand elle s'arrête enfin, il lâche enfin ses doigts, la dépassant d'un pas. Il prit une profonde inspiration avant de tourner les talons, regardant son amie, l'ombre d'un sourire au visage et l'air presque amusé. Merci Stella. « C'était génial, tu l'as bien eu. »


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Zero



Un cobaye qui se débat. Un cobaye qui s’acharne à sa survie. Un cobaye qui ne veut pas faire joujou avec son scientifique. C’est normal, ça fait de nous des êtres humains dotés d’une conscience et on sait que nous aimons, ce que ne nous aimons pas. Pourtant aux yeux de ses méchantes personnes c’était hors de questions de savoir nos goûts. C’était hors de question de se dire que nous détestions notre statut. On veut être considéré comme des personnes comme eux. Qu’on veut manger de la bonne nourriture comme eux. Qu’on veut sortir de ce calvaire. Ce n’est pas une vie d’être ici. Ce n’est pas une vie de se faire mutiler, examiner, maltraiter comme qu’ils le font sur nous. Ce n’est pas normal que nous avons peur du lendemain. Qu’on se pose des questions concernant notre vie ; si cela vaut la peine d’être vécue. Il y a nous qui veut se battre pour notre liberté et qui refuse que ces démons abusent de nous comme bon leur semble. Il y a également ceux qui se sont brisés et qui ont décidé à plier à leur exigence. Ayant perdu espoir. Ayant perdu toute force de se battre. Détournant le regard pour se laisser faire. Cela me désespère, mais ce que j’ai vu sous mes yeux, me donne davantage un brin d’espoir. Il y a encore ceux qui veulent se battre tout comme eux et combattre avec de l’acharnement, je n’ai pas pu le laisser gérer ses problèmes. Il était désespéré, du fait, je suis venue à son secours.

Évidemment, en prenant sa main, j’ai senti son regard rempli de haine sur moi. Même si je cours encore, je n’ai pas arrêté une seule seconde et je ne l’ai pas regardé. Trop occupée à éviter cette folle. Trop occupée à vouloir se sortir de cette situation. C’est sûr que ça ne servirait à rien vu qu’on ne pouvait pas sortir. Au moins, il ne pourra pas subir des expériences actuellement. Peut-être plus tard, peut-être le lendemain. J’ignorais comment que cette scientifique peut être. Elle peut être celle qui tient absolument à son jouet au point de nous poursuivre. Toutefois, je n’entends pas de bas aiguë de sa part. Donc, elle est du genre à attendre qu’on sorte de sa cachette pour pouvoir s’amuser. Certes, ça me dégoûte à cette pensée, mais on ne peut pas faire grand-chose sauf trouver la sortie à cet enfer. J’ai bien tenté de retrouver la sortie, mais je ne peux pas faire cela toute seule. Je me connais les corridors comme ma poche depuis deux décennies que je suis ici, mais je n’ai pas réussi à trouver leur entrer sentant des petits trous noirs dans ma mémoire.

Je sens son emprise sur mes doigts se serrer et sa vitesse changée. Il a su que c’est moi. Ça me soulage qu’il ne commence pas à se débattre et qu’il me suit. Courant à en perdre l’haleine. Courant jusqu’à temps que je retrouve un lieu sûr - pour le moment – pour reprendre notre souffle lors de notre sprint. Il me dépasse, alors que je glisse sur la cloison, cherchant une quelconque fraîcheur sur cette dernière ainsi que le sol. Fermant les yeux en respirant pendant quelques secondes avant de les ouvrir aussitôt pour vérifier que personne ne nous pourchasse. Je dépose ma tête contre le mur avant de jeter un œil sur zero auprès de moi. Un ombre de sourire perce ses lippes ce qui me fait également sourire. Dans quel merdier que je me suis embarquée ? De tout façon, on l’est peu importe ce qu’on fait ou ce qu’on ne fait pas. C’est du pareil au même, dans le fond. « Je n’ai rien fait. » fis-je doucement en finissant par reprendre ma respiration normale. Je dépose mes mains sur le sol pour pouvoir m’aider à me lever. Dès fait, j’essuie mes paumes sur mes pantalons avant de me tourner vers mon ami. « Ça va, tu n’as pas eu mal ? » je m’approche de lui en m’inquiétant. Une femme a tendance à griffé quand son emprise se glisse entre ses doigts ou lorsqu’elle contre-attaque. Ce n’est pas pour rien que je laisse mes ongles poussés pour justement faire des dégâts, mais bien souvent on me le coupe quand je tente de leur blesser. Ils ne sont pas si stupides que nous le croyons. Peut-être justement, ils nous observent cherchant tant bien que mal de chercher le fameux passage pour pouvoir sortir comme des souris dans un labyrinthe qui cherche son fromage.


Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Stella

a calm sea in the middle of a hurricane



Une fois son souffle repris, il retire de tout son long, jetant un regard à Stella au sol. Il y a longtemps qu'il n'a pas ressenti autant d'affection pour une personne en un si court laps de temps. Ayant tendance à se débrouiller seul, Zero avait rarement le temps de s'étaler dans la gratitude et l'appréciation. Son orgueil était tel qu'il ne demandait jamais de l'aide, et ce surtout lorsqu'il en aurait eu besoin. Il prenait sur lui-même et accumulait coups, blessures dommages psychologie dans broncher. Mais faute de se faire aider, il aidait les autres. Il n'hésitait jamais à se mettre devant un cobaye qui était mal en point pour prendre les coups. Il lui était déjà arriver de se porter volontaire pour éviter à un autre un supplice. Certains pourraient croire qu'il ne faisait que jouer au super héros. En fait, il était conscient de sa force. Pas celle physique bien sûr, pas avec des bras de nouille qui n'avait sûrement jamais soulevé un haltère une fois dans sa vie. Non, il était fort d'esprit et de résolution. Il avait de l'endurance et une tête de mule. Alors il était ravi de mettre toute ses qualités au service d'autres. Fait des qui étaient plus fragiles. D'autres qui étaient brisés depuis trop longtemps. D'autres comme un bon ami à lui qu'il protégeait de tout dès qu'il le pouvait. Alors ce coup de main de Stella - et de n'importe qui - signifiait beaucoup pour lui. Et il espérait que les coups de main que lui donnait signifiait beaucoup pour les autres.

Il laisse retomber ses bras le long de son corps, satisfait, et fait craquer ses jointures par habitude avant que son amie ne lui adresse la parole de nouveau; « Ça va, tu n’as pas eu mal ? » Il passe une main dans ses cheveux, frottant l'endroit où il s’est fait tirer. Il avait des restes d'élans de douleur qui se transformaient en léger mal de tête, mais rien qu'il ne pourrait endurer jusqu'à ce que ça passe. Il inspecte ensuite ses bras, notant les marques d'ongles laissées sur sa peau dont le rouge vif fait un contraste assez surprenant avec son teint blanc, presque transparent dû au manque de lumière du jour. Il examine, mais à part ça rien de grave ne semble lui être arrivé. En se sauvant ainsi avec l’aide de sa complice, il a surement pu éviter le pire… Du moins pour l’instant. Qui sait ce que In Na lui réservera la prochaine fois qu’il mettra les pieds dans son bureau? Zero se doute bien qu’elle ne laissera pas cette histoire passer comme si de rien n’était. Non, bien sûr, il savait que la punition serait à venir. Mais au moins il l’évitait pour aujourd’hui. Et quelle joie de se dire qu’elle devait être furieuse en ce moment, alors qu’une collègue revenait bredouille, sans son chaton entre les doigts. C’était une victoire exaltante aux yeux du cobaye. Relevant enfin les yeux vers la jeune femme, il secoue doucement la tête.
« Ça va, je suis encore en un morceau. Et toi, tout va bien? »


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Zero



Je ne comprendrais jamais cette envie que les scientifiques ont en eux. Cette rage de nous martyriser et de nous faire souffrir, nous punir comme si nous étions les pires criminels de ce monde. Bon, peut-être parmi les cobayes quelques-uns l’étaient auparavant, mais pour ceux – comme Blue, Adeul et même moi – nous étions arrivés à cet endroit en bas âge. Qu’est-ce que nous avons fait pour mériter ce sort ? Qu’est-ce que nous faisons pour succomber à toute cette souffrance ? Je ne comprends pas. Je vois bien la haine dans leurs yeux pour des raisons x comme d’autre que je vois de l’envie. Il y a aussi qu’ils sont là pour travailler uniquement, mais habituellement, ils sont les pires quand c’est à cause d’eux que nous sommes davantage malade contrairement à ceux qui nous frappent. Oui, nous avons des cicatrices incalculables sur le corps, mais au moins c’est superficiel contrairement aux expériences génétiques comme ils disent.

Je n’ai plus ou moins jamais cette scientifique qui semble “adorer” Zero. Elle ne cesse de l’appeler chaton. Une femme qui se prétend supérieur vue qu’elle est une scientifique. Qui sait, peut-être que si notre monde n’existerait pas, elle saurait une femme banale qui voudrait chercher de l’attention. Couchant avec n’importe qui. Profitant de son joli minois pour profiter et manipuler qui que ce soit. Je n’ai jamais aimé ces personnes qui servent de leur charme pour gagner des faveurs. Tout comme j’apprécie encore moins ceux qui veulent être doux alors qu’ils ne le sont pas. Jouant avec les menaces ou le chantage pour avoir ce qu’ils veulent. Nous sommes faibles et nous nous acceptons facilement à la tentation. Ou d’autre qui décide de se battre jusqu’au bout. Personnellement, c’est ce que j’essaie de faire avant de me rendre compte que ça ne sert à rien de me débattre. C’est en vain. J’ai déjà essayé de marchander, mais ce n’est pas pour moi. J’ai souhaité notre liberté et tout ce qu’on m’a répondu ; un rire. Je ne sais pas quoi faire pour pouvoir quitter cet endroit. Même si je longe les corridors cherchant une quelconque issue. Même si j’observe les nouveaux arrivés. Même si leur carte qui semble magique m’intrigue. Je ne sais pas quoi faire. Il falloir qu’un jour quelqu’un puisse rassembler ceux qui veulent se rebeller et trouver un quelconque plan. Pour le moment, nous sommes tous seuls contre les employés de cet établissement. Techniquement c’est l’union fait la force, non ? Pourquoi nous agissons tous individuellement ?

Je prends doucement le bras de Zero. Approchant mes yeux de sa griffure. Effleurant du bout des doigts. Non, c’est ouvert, mais pas assez profond pour que cela puisse saigner. Je suis décidément désolée pour lui. Je suis arrivée trop tard pour pouvoir le protéger. En plus, ça totalement servi à rien que j’agisse de cette façon. Je suis dorénavant dans la merde et lui encore plus. Je me sens terriblement mal. « Ça va, mais je suis arrivée trop tard. Tu n’es pas indemne. » fis-je avant de déposer mes yeux dans le sien avant de reculer de quelques pas puisque je suis trop près de lui. Cela m’intimide. « Elle vient souvent te chercher comme ça ? » demandais-je par curiosité. Habituellement, on m’escorte jusqu’aux bureaux de ceux qui m’ont demandé. On ne vient pas me chercher personnellement. Je comprends dans un sens pourquoi surtout avec mon frère et ma sœur de cœur. Ils sont tellement importants dans ma vie. Je serai perdue sans eux et c’est un fait.


Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Stella

a calm sea in the middle of a hurricane



In Na. In Na était toute une femme. Dans le bon sens pour certains, mais surtout dans le mauvais sens pour le jeune cobaye. Il l’a définissait toujours comme son bourreau personnel et son plus grand porte-malheur. Mais elle était une partie intégrante de sa vie malgré lui. Il avait cessé de compter le nombre de fois que la femme l’avait fait entrer dans son bureau, le soumettant à toute sorte d’expérience insolite et terrifiante, s’amusant de ses faiblesses et semblant se réjouir de sa résistance, de sa fougue et son besoin de survie.  Leur relation était terrifiante. Et à la fois, il savait qu’il ne lui échapperait jamais. Ils étaient liés, comme par un fil couleur sang. De drôles d’âme soeurs, qui se aller se pourchasser sûrement jusqu’à la fin de leur vie. Zero avait ce sentiment étrange qu’il ne serait jamais loin d’elle. C’était une réalisation terrifiante, de savoir que la chose la plus redoutable dans sa vie était aussi celle dont il ne pourrait jamais se séparer, peu importe comment il se débattait, tapait et hurlait pour s’en défaire.

Il sursaute lorsque Stella lui attrape le bras, tentant de le dégager par habitude, tous ses muscles se contractant d’un coup, en moins d’une demi-seconde. Toujours en alerte, il ne se rend pratiquement plus compte de tous ces petits gestes qu’il fait pour éviter le pire autant que possible.Un animal sauvage, prêt à s’enfuir sans arrêt. Mais il laisse Stella lui prendre le bras, se détendant presque aussitôt alors qu’elle regarde les traces laissées par la femme. Il grimace un peu alors que ses doigts effleurent les marques rougeâtres. Bien qu’il ne saigne pas, les marques restent un peu douloureuse. Il lève les yeux vers son amie alors qu’elle lui parle, exprimant visiblement du regret de ne pas l'avoir rejoint tôt. « Oh, t’en fais pas. T’es arrivé juste à temps. »

Si elle était arrivé trop tard, il serait déjà dans le bureau de la scientifique à subir il ne sait quelle expérience stupide, Alors, pour lui, elle était arrivée pile au bon moment pour l’aider. Quelques égratignures n’étaient rien face à ce qu’il aurait pu subir sous les doigts de In Na. « J’ai droit à des sous-fifres, elle aime pas se déplacer en général. » Il finit par dégager doucement son bras, tendant ensuite la main vers le visage de Stella pour le dégager d’une mèche de cheveux. « Et toi, tu n’as rien? » demande-t-il en l’observant, à la recherche de quelconques blessures qu’elle aurait pu avoir en lui venant en aide. Il se sentirait bien mal si, en voulant l’aider, il lui était arrivé quelque chose de grave. Il aurait préféré aller subir les expériences de sa folle de scientifique que de savoir que les gens proches de lui avait souffert simplement pour avoir voulu lui donner un coup de main.


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Zero



Des égratignures ; nous les cobayes nous vivons parmi les blessures superficielles et profondes. Nous vivons dans la douleur autant que physique que psychologique. Tout cela pour faire avancer la science des messieurs-mesdames tout le monde qui cherchent un moyen x pour améliorer je-ne-sais-trop-quoi. Nous vivons dans cette misère bien trop longtemps. Nous visons en captivité depuis toujours quasiment. Il va falloir que les choses changent. Car en voyant les marques de griffures concernant mon ami, ci-présent, je me suis mise à réfléchir. Même s’il me certifie que je ne suis pas arrivée trop tard, il reste qu’il n’est pas idem. Réfléchir comment ça se passerait si jamais des autorités trouvent cet endroit secret ? Comment vont-ils réagir ? Comment réagiraient-ils en nous voyant comme ça, maigres, cicatrisés de partout et faible face au danger de l’extérieur ? Comment les scientifiques réagiraient si jamais leur expérience tombe avec des supers pouvoirs et qu’il devient incontrôlable ? J’aimerais bien voir comment que ses personnes puissent être à notre place ou bien quand une de leur expérience devient le chaos ?

Mes doigts en effleurent sa blessure légèrement enflée. Une réaction tout à fait normale quand cela nous ouvre la peau. Même si le sang ne coule pas. L’épiderme reste néanmoins agressé. Pensive, obnubilée par mes pensées. Pourquoi ils sont des monstres et ils nous traitent comme tel ? Ivy, cette femme sans scrupule à côté de Shigure. Cet homme qui me donne envie de vomir à chaque fois que je le croise ou que je pense à lui de manière haineuse. Les autres, je m’en fiche, mais ils sont pires les uns que les autres. Nous subissons leur problème psychologique. Les marques sous mes yeux en sont la preuve tout comme les nombreuses cicatrices. Tout comme le chimique qui nous donne dans nos veines. Comme les examens interminables qu’ils nous font quasiment à chaque jour ou bien semaine. On ne peut pas être tranquille pour un moment ? Dormir, nourrir, s’hydrater convenablement sans être toujours dérangé et négligé. S’ils pouvaient nous traiter autrement. Là, nous ne nous serons pas des cobayes, mais bien des volontaires qui permettraient de faire avancer les choses. Là, ce n’est que free-for-all. C’est ça qui me dégoûte le plus. Pourquoi je dis cela ? Tout simplement que nous agissons chacun pour soi et les scientifiques le savent. Eux, ils continuent leurs expériences qui n’ont ni queue ni tête.

Arrivée juste à temps ? Je ne suis pas convaincue. Avoir su, j’aurais parti vagabonder plus tôt et j’aurais intercepté Zero avant même qu’elle dépose la main dessus. Au lieu de cela, voilà ses blessures de guerre qui quitte ma main. Je fronce les sourcils en papillonnant mes paupières. J’étais tellement concentrée dessus que je ne me suis pas rendue compte du tout. Devenue songeuse sans même que je m’aperçois de quoique ce soit. Quant à lui, il mentionne le fait que se sont les armoires à glace qui viennent le chercher habituellement. Habituellement ? Pourquoi a-t-elle décidé de venir le chercher personnellement ? Dans mon cas, c’est le hasard. Je ne peux rien planifier ou même prévoir ce qui va se passer éventuellement. Je ne sais jamais et pour ça que je me tiens ces derniers en mouvement. Un, être sûre qu’on ne me retrouve pas rapidement. Deux, pour tuer le temps évidemment et éviter qu’on me voit. Sa main se lève vers ma direction. Je la suis du regard en me crispant légèrement. Une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je m’adoucis rapidement quand il finit de faire ce mouvement. Je fais la même chose avec une autre mèche de cheveux en détournant un peu le regard, embarrassée, par la situation. Je secoue la tête négativement de gauche à droite, en guise de réponse. « Je n’ai rien. » fis-je doucement. « J’ai failli rester entre ses doigts à cause de mes cheveux. » Dans le sens qu’elle aurait pu me tirer les cheveux pour me ramener à elle et qui sait peut-être que j’aurais été dans l’isoloir. Cela me ferait des vacances en quelque sorte. « On devrait se cacher le temps que tout se passe non? » lui demandant tout en suggérant également. Pas que je ne veux pas qu’on intervienne, mais si jamais les gardes nous voient et ils sont en alerte. Je ne donnerai pas cher de ma peau.


Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Stella

a calm sea in the middle of a hurricane



Il ramène bien vite sa main à lui, une fois la mèche de cheveux de son amie bien dégagée de son visage. Il n’y avait rien dans ce geste qui suggérait un quelconque attrait romantique, ce qui fait que l’embarras de son amie aurait surprise le jeune cobaye s’il l’avait décelé. Il considérait Stella comme une très bonne amie. Une personne en qui il pouvait compter. Elle le calmait beaucoup. Elle avait une présence relaxante et aidait à calmer les pensées folles et bouillantes de Zero. Quand il était en sa présence, on pouvait remarquer ses épaules se détendre un peu et sa tendance à toujours regarder derrière lui était moins obsessionnel. Stella était un petit oasis. Son petit oasis personnel. Où il allait s’abreuver lorsqu’il était totalement déshydrater. Elle lui permettait une certaine balance, même si elle n’en était pas au courant. Quand ils se retrouvaient ensemble, c’était un moment de repos. Où il restait l’un près de l’autre en silence. Où parfois Zero tentait simplement d’oublier cet enfer autour d’eux. Le jeune cobaye avait beaucoup d’affection pour Stella. Mais une affection toute fraternel, bien sûr.

Il fût rassuré de savoir qu’elle n’avait rien, heureusement. Si In Na avait réussi à lui faire la moindre égratignure, il s’en serait voulu. Il était très reconnaissant de l’aide de son amie, mais jamais il ne se pardonnerait les représailles qu’elle risquait de subir, si jamais représailles il y avait. Zero détestait l’idée que d’autres puissent souffrir par sa faute. Il n’avait aucun problème à remplir ce rôle, mais si Stella devait subir par sa faute, il ne pourrait pas se regarder dans le miroir sans un total sentiment de culpabilité. Il était donc bien content qu’elle aille bien, penchant la tête au commentaire sur les cheveux. Il passe une main dans les siennes, sentant toujours les élans de douleurs. « On trouvera des ciseaux, si tu veux. Je peux t’aider à les couper. »

Quand elle lui mentionne une cachette, le jeune cobaye hoche doucement la tête. Elle a raison. Ils devraient profiter de leur fuite pour se cacher quelque part et éviter les gros bras qui pourraient partir à leur recherche. Il tend la main vers Stella, de façon à l’inviter à la prendre, pour qu’ils puissent filer en douce ensemble, aussi loin qu’ils le pourraient. Zero connaissait quelques recoins du laboratoire où ils seraient moins à risque. Et comme il courait plus vite, il pouvait toujours tirer Stella derrière lui si jamais ils se retrouvaient les pieds dans les plats. Il voulait simplement la protéger aussi. Lui rendre le même service qu’elle lui avait si généreusement rendu. Il considérait qu’il avait une dette à lui rendre, et il était sûr de lui; il pourrait le faire. Il la protégerait aussi, et aussi longtemps, aussi souvent qu’il le devrait. Il lui fait un de ses sourires qui n’en ai jamais vraiment un, plus l’ombre d’un véritable sourire qu’autre chose, mais qui signifie presque autant qu’un immense. « Allez, on file. »


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo


a calm sea in the middle of a hurricane


ft. @Zero



La timidité me pèse de plus en plus. Elle m’envahit, s’empare de moi. La cobaye gênée qui détourne le regard quand on ose s’approcher d’elle ou elle est embarrassée pour des raisons x. C’est moi. La nana qui rougit de façon écarlate alors que ça ne veut strictement rien dire. Aussi, je suis également sans voix quand je suis comme ça. Quasi muette. J’ai dû mal à parler et dès que je commence, j’ai l’impression que je n’arrête jamais. C’est terriblement contradictoire. Une nana qui n’ose pas parler et dès qu’elle parle, elle arrête subitement. Beaucoup de scientifiques profitent de tout cela. Ils profitent le fait que je suis intimidée pour pouvoir prendre le dessus alors que je tente de prouver le contraire. De clairement leur démontrer que tout cela est en vain et qu’ils ne pourront pas me briser. Cependant à chaque fois, je me retrouve à me battre contre eux de manière inégale. Les armoires à glace n’aident surtout pas à m’aider sur cette voie de rébellion. M’approcher, me toucher, profiter comme ça de moi également, je n’ose plus rien faire. Je suis une femme sans défense. Une femme qui manque littéralement de ressource et qui, inconsciemment, a besoin de ses amis pour pouvoir se sentir en sécurité et forte. Oui, car sans cela, je serai tombée bien bas. Me maudire mon existence et de supplier pour ne pas qu’ils me fassent mal. Cette vision de ce moi dans une autre vie me dégoûte.

Je baisse la tête en prenant une mèche de cheveux. Zero me propose de me les couper. Il faut trouver une paire de ciseaux possibles pour pouvoir faire cette tâche. Il pourra me faire une coiffure. Je souris timidement. Je vais pouvoir enfin goûter ce que c’est réellement avoir les cheveux courts. Je vois bien que tous les cobayes femelles ont les cheveux longs, personne ne veut réellement nous les couper. Facile à manipuler. Facile à capturer et à tirer. Facile à mettre au sol. Une vraie crinière, magnifique, mais encombrante quand on tente de courir. J’ai failli écoper de cet incident. J’imagine encore la main de la scientifique de mon ami qui glisse dans ma chevelure avant de m’enfuir pour de vrai. J’ai eu chaud à vrai dire. Qui te dit que je n’aurais pas eu la colère de l’employée justement ? En y pensant bien, non. Zero serait intervenu ou pas. Après tout, lorsque nous sommes ensembles bien souvent le silence reste notre allié. Nous sommes assis et nous ne disons rien à part trouver un semblant de paix dans cet enfer. Je l’apprécie beaucoup comme un frère à vrai, un bon ami. J’ai déjà osé déposer ma tête sur son épaule afin de perdurer notre moment paisible. Malheureusement, il a fallu qu’on se quitte à nos dortoirs respectifs.

Je relâche ma main pour observer sa main. Une invitation, ma foi, alléchante de pouvoir la tenir. Comme ça, si jamais on doit courir, il pourra m’aider en y échapper. Ou je pourrais me sacrifier pour qu’il puisse se sauver pendant un bref moment. Je dépose ma main dans la sienne pour la saisir. Commençant à marcher en lui hochant la tête. Oui, nous y allons. Nous allons nous cacher avant que des individus indésirables viennent nous rejoindre et commence à nous taper dessus pour nous discipliner. Je soupire légèrement à cette idée. Je trouve cela ridicule qu’ils continuent de s’acharner sur nous pour que nous soyons soumis. Qui leur a dit que c’est de cette méthode qui va nous permettre de craquer un à un ? Cela a fonctionné à plusieurs, mais pas ceux qui sont rebelles. Marchant à ses côtés en regardant minutieusement à une intersection, je continue d’avancer le pas. « Il va falloir qu’on arrête quelque part... » demandais-je doucement avant d’arrêter devant une infirmerie. Il y a des ciseaux à l’intérieur, je pourrais peut-être en emprunter un à long terme pour qu’on puisse se protéger, mais aussi raccourcir ma longueur. D’ailleurs en arrivant devant l’infirmerie, je m’arrête brusquement en regardant la porte. Je respire un grand coup. « Je vais chercher quelque chose, surveille ici...» fis-je en lui lâchant la main pour pouvoir ouvrir légèrement la porte de cette salle pour regarder si elle était occupée. Je ne le souhaite pas. Dès satisfaite de ma vision, j’entre dans la pièce. Je dois faire vite !


Zero
Zero
http://theexperiment.forumactif.com/t287-zero-time-bomb
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_om6ac1lapb1s0rhu3o3_500 Avatar : Lu Han [ex-EXO] Crédits : suture Pseudo : haze Messages : 60 It's me again ! : A calm sea in the middle of a hurricane  [ft STELLA] Tumblr_o9wd37LpAn1uzviyco2_500 Age : 24 ans Statut : désintéressé Aile : sud Date d'inscription : 03/09/2019 DC : Le stoic Kwan Seung Min

ft @Stella

a calm sea in the middle of a hurricane



Le jeune cobaye serre doucement la main de son allier dans la sienne et se met donc en marche sans plus attendre. Ça ne valait pas la peine de rester au même endroit trop longtemps, ils se feraient découvrir bien trop rapidement. Il tire Stella derrière lui, sur ses gardes, regardant au bout de chaque intersections de corridor avant de se faufiler plus loin. On n'était jamais trop prudent dans ce stupide laboratoire. Zero avait appris depuis longtemps qu'il ne fallait jamais rien laisser à la chance. Mais cetait une règle que même lui respectait peu souvent, beaucoup trop impulsif pour élaborer ses plans en long et en large normalement. Il réagissait au quart de tout avec la première solution logique qui apparaissait dans sa tête et souvent il s'agissait de frapper ou mordre puis filer. Inutile de dire qu'il se mettait souvent dans la merde puis se retrouvait bien vite à l'isoloir ou bien attaché à une table, histoire de restreindre ses mouvements. Un vrai cercle vicieux après tout. Il se débattait, frappait, fuyait, mais finissait toujours par se faire attraper par quelqu'un. Et une fois qu'on avait mis la main dessus, on s'empressait de l'empêcher de faire plus de dégâts qu'il n'en avait déjà fait. Alors, a force, il devenait prudent lorsqu'il se déplaçait dans le laboratoire. Surtout que là, il avait la main de Stella dans la sienne. Et Stella, c'était presque de la famille.

Ils passent devant quelques portes, mais Zero ne semble jamais satisfait. Trop à vue, pas assez de cachette, salle trop souvent utilisée... Il avait penser retourner aux dortoirs, mais il s'agirait sûrement d'un des premiers endroits où on irait les chercheurs et les gros bras ou les scientifiques eux-mêmes n'auraient qu'à venir les cueillir, tout simplement. Il pense donc à de meilleures cachettes, bien éloignées, puis à celles qui leur permettraient de passer totalement inaperçu. L'infirmerie apparaît bientôt dans son champ de vision et il considère y entrer, mais il chasse rapidement cette idée. Pas question de de se trainer chez un employé de cet endroit stupide pour espérer avoir de la protection, même si Na Yeong se donnait des airs de bonnes samaritains. Il ne lui faisait toujours pas totalement confiance, alors pas question de compter sur elle pour protéger Stella. Il préférait bien mieux compter sur lui-même pour s'occuper de la jeune femme à ses côtés plutôt que de vendre son âme à une infirmière qui ne lui avait pas encore totalement prouvé ses bonnes intentions. Alors il tourne et retourne ses idées, les endroits qu'il connaissait et toutes les cachettes possibles dans sa tête, Stella brise le silence. Oui. Ils allaient bien devoir trouver un endroit où s'arrêter.

Et elle s'arrête devant l'infirmerie, arrachant un grognement mécontent à Zero. Justement là où il ne voulait pas aller. Quand elle lâche sa main, son premier réflexe est de vouloir la rattraper, pensant qu'il ne pouvait qu'y avoir du danger de l'autre côté de cette porte. Il s'apprête donc à empoigner le bras de Stella pour partir en courant, mais en la voyant s'enfoncer dans la pièce, il devine qu'elle était sûrement vide. Bon. Il se colle doucement contre le mur, laissant son amie aller explorer, et garde un oeil tout autour, restant sur ses gardes. Il tend l'oreille. Il a l'impression d'être une proie totalement à la vue de ses prédateurs et il ne se sent pas en sécurité. Il se sent fébrile. Et il souhaite que son amie fasse vite, car il ne peux s'empêcher d'imaginer le pire. C'est bien comme ça qu'il survivait; en étant toujours en mode danger. « Fais vite. »


_________________


So give me your fire, give me your fear, give me your faith when love gives you tears; Give me your heart, give me your fate, give me your hand when love gives you hate; Give me your prayers up on your feet and I'll give you a show it helps fill the seats; So give me your sins, give me your lies, but whisper your love.

and I'll whisper mine


Contenu sponsorisé