touch the stars go to hell

Jung Liam
Jung Liam
http://theexperiment.forumactif.com/t238-jung-liam-there-is-no-l
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio4_540 Avatar : Lee Taeyong Crédits : Boulet Pseudo : Suah Messages : 53 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio2_540 Age : 23 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 14/08/2019 DC : Kim Suah | Oz | Son Hwamin
[Flashback] What's your number ? ft Cha Kyo Ri

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Si il y avait bien une chose qu'il n'aimait pas depuis son arrivée en Corée c'était le fait qu'il ne puisse pas toujours aller à en cours en compagnie de son frère. En Allemagne, c'était le bus de l'internat qui les emmenaient, ici, il devait y aller par ses propres moyens et il savait à quel point, c'était impossible pour Junnie de monter à bord d'un véhicule à cause de son traumatisme. Et comme à chaque fois, il se sentait mal de le laisser aller seul à l'école parce qu'il devait aider leur mère. Enfin, tant que Jun Hyung finissait par lui envoyer un message pour lui dire qu'il était bien arrivé, il se sentait rassuré.

Enfin, maintenant qu'il était devant la grille du lycée, le plus important, c'était de savoir comment il allait entrer parce qu'il avait encore enfreint le règlement. Il détestait ça quand il y avait trop de règles et ce lycée lui pourrissait la vie à ce niveau-là. Il n'y avait qu'une seule solution possible, grimper pour ne pas qu'on puisse l'attraper. C'était sans compter sur le fait que l'on commençait à y être habitué et lui, il n'était pas contre une petite course pour le réveiller de bon matin. Oh voilà qu'il entendait la douce voix des surveillants qui lui courait derrière. « LIAM ! REVIENS ICI  JUNG LIAM ! » Il riait pas mal. Il n'y avait pas mort d'homme alors pourquoi on arrêtait pas de vouloir l'attraper depuis ce matin. Il avait rit aux éclats en voyant la tête des surveillants avant de se mettre à courir pour entrer dans le lycée après avoir tiré la langue. D'ailleurs le lycée, ça commençait à pas mal l'embêter, spécialisé pour les surdoués, hein ? Il avait juste l'impression qu'on le mettait encore dans une case, quelques années avant, il était encore en Allemagne dans cet orphelinat miteux à aller à l'école avec les autres, c'était beaucoup mieux, moins de gosses chiant, moins de faux-semblants, parfois ça lui manquait cette ambiance parce qu'il était convaincu qu'il n'avait pas sa place ici parmi ces gosses. Il restait pour Jun. Et pourtant, il était reconnaissant envers les Jung de l'avoir adopté parce qu'il se rendait compte de ce que ça pouvait impliquer d'avoir une famille. C'était la première famille à ne pas l'avoir renvoyé parce qu'il avait gaffé ou qu'il avait gardé le silence pendant un long moment. Alors c'était évident que c'était étrange pour lui surtout qui en avait fait des familles. Pour Jun Hyung, c'était sa première famille mais lui depuis l'âge de quatre ans, il en avait vu défiler, certaines étaient plus blessantes que d'autres. Enfin, il avait quand même certains secrets qu'il se gardait bien de dire aux Jung comme son addiction à la nicotine. Mais aujourd'hui, on essayait de l'attraper parce qu'il avait transgressé le règlement et fait une couleur de cheveux trop voyante. Pour une fois qu'il ne séchait pas, qu'on s'estime heureux.

Pour le moment, le plus important, c'était d'aller trouver son frère pour lui faire un petit coucou et lui ramener son déjeuner. Jun Hyung était introuvable et pourtant ce n'était pas faute d'avoir chercher près des bancs et de la bibliothèque, les endroits où il se trouvait toujours. Une fenêtre ouverte, c'était sa chance d'échapper aux surveillants parce qu'en cherchant son frère, il risquait plus de se faire attraper qu'autre chose. Elle n'était pas vide mais il s'en fichait bien. Il n'avait eu aucun scrupule à reluquer la fille qui se trouvait là, elle avait elle aussi des cheveux non conformes au règlement du lycée et tout de suite, il pensait avoir comprit ce qu'elle faisait là. Quel idiot, il faisait.

«Toi aussi, tu te caches parce que t'as fais une coloration ?»

©️crack in time

_________________

Always is our forever.
“And I apologize
For all the things I’ve done
You were loving me so much
But all I did was let you down.”
Cha Kyo Ri
Cha Kyo Ri
http://theexperiment.forumactif.com/t182-kyo-ri-carpe-diem
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pmo8qa1lFG1xdglqzo10_400 Avatar : Kim lip Crédits : Solsken Pseudo : Mawii Messages : 68 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri 1503941328-24c10c0882df98a056eee139661a4965b160ab41-hq Age : 20 ans Statut : My lost love, I'll see you again soon
[FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Ateez-yeosang-12 Quartier : Jongno-gu Aile : Sud Date d'inscription : 20/07/2019 DC : Stella | Jiwoong | Jinwoo
[Flashback] What's your number ? ft Jung Liam

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Assise dans la bibliothèque, je feuillette un bouquin d’une main et de l’autre touchant une mèche de cheveux platines presque blanc. D’un air lassé, je tourne une page tout en glissant une main sur les lettres. Les jambes croisées, j’attends que l’heure du cours passe rapidement pour pouvoir rejoindre ma classe. Pourquoi suis-je ici ? J’ai su dès le matin que nous avions un examen. Dès qu’on a reçu les feuilles, ça n’a pas pris une bonne vingtaine de minutes avant de pouvoir coucher la tête sur mes bras. Certes, l’enseignante m’avait réprimandé et qu’il fallait que je pense à mon avenir, mais si j’ai fini le test ? Je lui avais même tendu la feuille en guise de réponse et c’est là, qu’on m’a demandé de quitter la classe pour aller à la bibliothèque au lieu de dormir. Préférant nettement mieux que je m’instruise au lieu d’accumuler des heures de sommeil. Du fait, j’avais rangé mon sac et pris mes affaires. J’ai marché un moment dans un corridor avant de passer inconsciemment devant la classe de mon meilleur ami. Je lui fais signe de la main en lui souriant et en lui faisant un clin d’oeil avant de déguerpir en vitesse vers la bibliothèque. M’installant à une table, ouvrant la fenêtre, j’ai parcouru les allées.

Touchant les couvertures des livres en marchant tranquillement. Je lis rapidement les titres sans réellement prêter attention avant de me rendre dans les livres de chimie et de biologie. J’ai pris quelques-uns ne sachant aucunement les contenus avant de les remettre à leur place en soupirant. Finalement, un livre au hasard que j’ai pris avant de m’installer confortablement. Donc plonger dans mon livre, je fais ma lecture paisiblement. Très intéressant ceci dit. Cela parle de génétique. Génétique... On peut en parler ? Je suis née albinos. Une personne qui souffre d’un défaut de production de mélanine. Ce dernier donne la pigmentation dans les cheveux, yeux et notre peau. Je ne comprends pas comment que je puisse me retrouver avec ce défaut alors que j’ai la certitude qu’aucun membre de ma famille puisse avoir cela, car oui c’est génétique. On peut en souffrir tout comme pas, je suis dans la dernière catégorie. Uniquement les cheveux et poils d’une pâleur étonnante et la peau quasiment blanche comme de porcelaine. Je n’ai rien d’un albinos en soit. Je n’ai pas les problèmes de yeux ni même leur couleur. Je reste néanmoins ordinaire sur ce point-là. Toutefois, comme que j’aurais pu avoir cette anomalie ? Sûrement dû à mes parents et à leur expérience, ce qui ne me surprend aucunement. D’ailleurs, concernant mes cheveux, je galérais à expliquer à tout le monde que ma couleur est totalement naturelle. Après tout, c’est normal de se poser des questions quand tu es asiatique.

Je continue de lire mon ouvrage quand j’ai entendu des pas venant de l’extérieur. Mettant mon doigt sur la phrase où je suis rendue, je me lève la tête pour vérifier ce qui se passe dehors, mais je me retrouve nez à nez avec un parfait inconnu. Sur le coup, j’ai figé. Je n’ai jamais pensé que j’aurais pu littéralement tomber sur quelqu’un tout simplement en me levant la tête. Je n’ai pas pensé que ce moment à la bibliothèque serait plus divertissant que l’examen trop facile pour une prodige comme moi. « Hein ? » Une coloration ? Ayant une mèche toujours entre les doigts, je le regarde d’un air songeur. Une décoloration qu’il veut dire. Je fronce légèrement les sourcils avant de commencer à rigoler. « Tout est naturel, je suis albinos. » fis-je tout bonnement en m’accoudant sur la table pour le fixer droit dans les yeux. « J’imagine que toi, tu tentes de t’enfuir pour être arrivé en retard, non ? » Ce n’est pas la première fois que je vois ce genre de scène. Il arrive dans chaque période de l’année et dans chaque classe qu’un élève en particulier est plus souvent en retard. Ah ? Des voix ? Je tourne ma tête légèrement vers la direction des autres voix pour constater les surveillants. Ah ? « On discute plus tard, va en dessous de la table vite, je vais surveiller tes arrières ! » Et qu’il n’essaye d’observer sous ma jupe. Mes pieds vont être tout prêt, donc s’il fait le moindre geste brut, un coup de pied peut rapidement partir en sa direction. Enfin, s’il décide de suivre mes indications.


©️crack in time
Jung Liam
Jung Liam
http://theexperiment.forumactif.com/t238-jung-liam-there-is-no-l
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio4_540 Avatar : Lee Taeyong Crédits : Boulet Pseudo : Suah Messages : 53 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio2_540 Age : 23 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 14/08/2019 DC : Kim Suah | Oz | Son Hwamin
[Flashback] What's your number ? ft Cha Kyo Ri

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

L'école, c'était pas vraiment fait pour lui, il fallait trop être comme la norme et il n'aimait pas vraiment ça. Il aimait pouvoir penser d'une façon différente et à l'école, on ne lui laissait pas vraiment cet option. Ils pensaient tous posséder la vérité absolue concernant tout les sujets et ça le faisait bien marrer. Il aimait bien reprendre les professeurs, avancer des arguments et leur faire perdre toute crédibilité devant les autres élèves comme on l'avait fait avec lui à cause de ses cheveux trop excentriques pour certains. Comme si une couleur de cheveux définissait l'intelligence de chacun. Ce qu'ils pouvaient être idiots dans ce lycée. Autant dire que ce n'était donc pas rare qu'il sèche ou qu'il s'amuse à faire pleins de bêtises pour les rendre fous et à se faire sermonner par sa mère ensuite. Il s'en fichait pas mal des répercussions à vrai dire parce qu'à chaque fois qu'il finissait par être exclut, ça lui donnait plus de temps pour aider sa mère avec le restaurant, ça lui avait permit d'apprendre la cuisine au moins et comment faire la vaisselle correctement sans laisser de graisse.

Enfin si sa mère apprenait qu'aujourd'hui, il avait essayé de grimper le mur pour ne pas qu'on le voit, elle risquait de lui tirer les oreilles. Parce qu'il adorait faire des trucs dangereux et se retrouver à l'hôpital, lui ça le faisait rire et il lui disait toujours de ne pas s'inquiéter mais il ne pouvait pas comprendre pourquoi elle avait si peur. Après tout, c'était encore un gamin qui ne réfléchissait pas assez.

En tout cas, il fut assez surprit de voir quelqu'un à la bibliothèque à cette heure-ci, tout le monde était normalement en cours sauf les idiots comme lui qui préférait essayer de sécher ou comme Jun Hyung qui préférait trouver un coin pour se cacher et lire. En tout cas, la situation l'amuse pas mal. Elle était plutôt mignonne maintenant qu'il regardait bien, elle lui disait quelque chose. Ah oui, elle était dans la classe de son petit frère, peut-être qu'elle pourrait lui dire si elle l'avait vu afin qu'il retourne à sa recherche au plus vite. Pourtant la fille face à lui finit par lui dire que sa couleur à elle est naturelle. « Je vois. » Une albinos. C'est pas la première fois qu'il en voit une alors ça ne le choque pas des masses. A l'orphelinat à Cologne, il y en avait une, la pauvre petite avait sans cesse était moquée et c'était à cause de ça que ses parents l'avaient également abandonnée. Quand il y repensait, elle lui avait fait de la peine cette fille mais au final, elle avait été adopté par une gentille famille tandis que lui avait été replacé à l'orphelinat pour une énième fois.

Non, pour une fois, il n'était pas en retard, il était même en avance sur son prochain cours. Il jeta un coup d’œil à tout ce qui les entouraient, juste histoire d'être sûr qu'on allait pas venir l'attraper par le bras et le ramener dans le bureau du directeur. Liam y passait déjà assez de temps comme ça et autant dire qu'il se passerait bien d'une nouvelle visite dans son bureau. « Absolument pas. Je fuis les surveillants parce que j'ai grimpé pour rentrer dans le lycée pour pas qu'on voit ma nouvelle couleur et qu'on finisse par m'exclure. » Et il trouvait que c'était une raison tout à fait normal alors qu'il n'y avait rien de plus dangereux. Il aurait pu se faire mal en sautant mais ça, il n'y pensait pas.

Aller en dessous de la table ? Ce n'était absolument pas son genre de suivre les directives de quelqu'un en temps normal mais il venait de le faire et autant dire que ce n'était pas la chose la plus confortable qui lui était donné de faire. Il s'était même prit la table sans faire attention, c'est sûr, il allait finir par avoir des bosses. « Dis, ils sont partit ? » Autant dire qu'il était plutôt impatient et rester sous la table sans rien faire ne l'amusait pas vraiment. D'autant que tout était trop calme pour lui, maintenant qu'il y pensait, c'était peut-être pour cette raison qu'il ne fréquentait pas du tout la bibliothèque. « Ils sont où ? » Il essayait de ne pas parler trop fort pour ne pas se faire repérer mais surtout parce qu'il commençait déjà à en avoir marre d'être là sans rien faire. « Qu'il fasse vite en plus parce que je vois ta culotte là... » Oui, ça lui avait échappé mais il ne fallait pas lui en vouloir, il ne voyait que ça.

©️crack in time

_________________

Always is our forever.
“And I apologize
For all the things I’ve done
You were loving me so much
But all I did was let you down.”
Cha Kyo Ri
Cha Kyo Ri
http://theexperiment.forumactif.com/t182-kyo-ri-carpe-diem
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pmo8qa1lFG1xdglqzo10_400 Avatar : Kim lip Crédits : Solsken Pseudo : Mawii Messages : 68 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri 1503941328-24c10c0882df98a056eee139661a4965b160ab41-hq Age : 20 ans Statut : My lost love, I'll see you again soon
[FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Ateez-yeosang-12 Quartier : Jongno-gu Aile : Sud Date d'inscription : 20/07/2019 DC : Stella | Jiwoong | Jinwoo
[Flashback] What's your number ? ft Jung Liam

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Ses cheveux ? Je lève mes yeux sur ses cheveux en question. La couleur lui fait bien, encore mieux que sa couleur naturelle. Je ne vois pas pourquoi ça semble si dérangeant aux professeurs que nous nous mettons selon nos goûts à nous. Pourquoi être dans les normes alors qu’on peut facilement être original et être différent ? Personnellement, je suis dans l’originalité. C’est peu commun de voir une asiatique albinos qui est en parfaite santé soi dit en passant. Avoir une peau d’une blanchâtre qui fait mal aux yeux lorsqu’on se met au soleil. Les couleurs de cheveux allant vers le platine quasiment blanc. Les yeux notamment bleus, dans mon cas, je n’ai pas cet aspect. Mes yeux sont noirs comme l’ébène. Cependant, tout comme les autres albinos, je ne tolère pas du tout le soleil. Je dois me crémer aussi souvent que possible et d’ailleurs, me tenir loin du soleil. Un fardeau que nous avons, mais ça ne me dérange pas du tout. Je suis davantage oiseau de nuit que nana du matin. J’ai pensé à tout cela pendant que je regarde sa couleur de cheveux. J’ai souri, quant à lui, il semble par surpris que ça soit naturel dans mon cas. Je suis tout de même surprise de sa réaction car beaucoup finisse par avoir un certain dégoût en me voyant. Comme si c’était une maladie contagieuse et dégoûtant ou bien une malformation. Du jugement à plein nez. Pas ce mec. Il m’a tout simplement regardé et a fait comme si ce n’était pas extraordinaire dans le fond. Je suis un peu touchée.

Les professeurs, employés, toutes des personnes qui manquent décidément d’ouverture d’esprit. Un rictus moqueur se dessine à mon visage à cette pensée. L'exclure pour une couleur de cheveux banale. L’exclure pour bien des raisons outre que celle-là. J’ai déjà vécu cela. À chaque année, je me fais exclure avant que j’explique ma “particularité”. Je me fais exclure également parce que je rectifie les dires des enseignements et en argumentant. Ou bien, je vais à la bibliothèque pour lire divers livres pendant que le prochain cours arrive. D’ailleurs, je regarde l’heure pour constater que le temps n’avance pas du tout. Une impression que j’étais ici depuis quarante ans, mais dans le fond, ça ne faisait pas vingt minutes. Je tourne les yeux au ciel de découragement. « Décidément, quand ils ont une cible dans leur mir, c’est tout ou rien. » fis-je en soupirant. Je le comprends fortement. Je vis actuellement la même chose, mais envers d’autres personnes.

Les surveillants arrivent un peu trop près. Je les observe silencieusement de peur qu’ils viennent m’intercepter. Oui, je ne suis pas supposée être à la bibliothèque, mais bien en cours malgré tout. Une personne parmi une énorme quantité de gens comprenne la lassitude que les « génies » ont envers la scolarité. Je ne comprends pas pourquoi je suis en cours si je comprends rapidement et que je n’ai pas besoin de réviser. Je ne comprends pas pourquoi je dois rester derrière un bureau à ne rien faire ou bien m’obstiner avec l’enseignant. Si je dois causer du tort à quelqu’un, je ne vais pas le dénigrer en allant le répliquer et lui dire que finalement ce qu’il a dit c’était des conneries. Je ne suis pas comme ça, même si décrédibiliser quelqu’un ça vient naturellement et involontairement. Le rebelle se retrouve sous la table, caché. Je jette des coups d’oeil vers l’extérieur avant de mettre le nez dans mon livre. « Shhhh ! » fis-je en tournant la page en continuant ma lecture. Je soupire quand il se remit à parler. Il ne peut pas se taire pendant un bon cinq minutes le temps que les responsables dégagent ? « Ils sont tout prêts, soi patient. » chuchotais-je en jetant un bref coup d’oeil à la situation. Je les observe, j’analyse leur fait et geste tentant de deviner le prochain endroit à chercher. Non, pas par la bibliothèque, ce n’est pas son genre. Oui, poussez-vous vers les corridors qu’une fenêtre est ouverte comme par hasard. Oui, déguerpissez. Sauf qu’à ses mots, je fige un peu. Je ne suis aucunement pas écartée de façon garçon manqué et il dit qu’il voit ma culotte ? Je fronce les sourcils en replaçant ma jupe et pourtant, elle est tout à fait normale. « Au moins, la vue t’a plu ? » demandais-je en rougissant un peu avant de continuer. « Tu peux sortir, ils sont partis.» Aussitôt dit, je m’éloigne un peu de la table pour qu’il sorte de sa cachette.

Cependant la poussière qui se retrouve sur le sol. Vole, me chatouille le nez. Oh non. Pas ici. Je grimace légèrement en collant mon dos de main sur mon nez. Me concentrant pour ne pas éternuer. Je ne veux pas qu’on découvre cela. Je n’éternue pas comme les autres en plus. Ok, c’est parti... non, ça arrive. Brusquement ! Atchiiiom, telle un chaton qui appelle sa maman. Un miaulement d’un bébé chat qui appelle à l’aide. J’éternue trois fois en faisant signe d’une minute à mon nouvel ami. Pourquoi j’éternue dans une situation pareille et dans une bibliothèque ? Après la crise passée, je le regarde en replaçant un peu mes cheveux. « En passant, cette couleur te va bien contrairement à la précédente. » complimentais-je. Car oui, ce n’est pas la première fois que je le vois sur le campus du lycée.


©️crack in time
Jung Liam
Jung Liam
http://theexperiment.forumactif.com/t238-jung-liam-there-is-no-l
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio4_540 Avatar : Lee Taeyong Crédits : Boulet Pseudo : Suah Messages : 53 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio2_540 Age : 23 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 14/08/2019 DC : Kim Suah | Oz | Son Hwamin
[Flashback] What's your number ? ft Cha Kyo Ri

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Les ordres, autant dire qu'il avait toujours trouvé ça assez chiants et c'était d'ailleurs pour cette même raison que bons nombres de familles d'accueil l'avait replacé à l'orphelinat sans même comprendre qu'il avait beaucoup de mal avec l'autorité parce qu'il avait l'impression d'être rien d'autre qu'une bête de foire. Enfin, c'était avant les Jung, c'était les seuls qui avait daigné attendre qu'il se fasse complètement aux règles qu'on devait suivre dans une maisonnée. Mais à l'école, il recommençait à transgresser ses règles-là, non pas pour s'attirer les foudres de ses parents. Juste pour se prouver à lui-même qu'il était encore vivant d'une certaine manière. D'ailleurs, autant dire que pour être vivant, il l'était vu dans quoi il était entrain de s'embarquer, la drogue, la vente de faux et ce genre de conneries, si le lycée le choppait, il était finit mais c'était rigolo de voir à quel point, il menait son monde en bateau. Il se sentait si fort et puissant puis il ne craignait pas grand chose, Jun Hyung brouillait les pistes et si lui était considéré comme un génie, à côté de Junnie, il n'était rien d'autre qu'un amateur qui se voulait jouer dans la cour des grands. Jun Hyung avait toujours un coup d'avance sur les autres, aucune compassion, un regard froid et un sourire à glacer le sang sous sa capuche avant de sortir son fameux « Game over ». Il était plus jeune que Liam et pourtant, il faisait trembler toute la galerie.

Ce n'était pas faux, depuis qu'ils avaient quittés Cologne pour s'installer à Séoul et intégrer cette fichue école, il n'y avait pas un seul jour où il était tranquille, tout était bon pour le faire exclure ou lui coller des punitions. Autant dire qu'être de corvées de ménage toutes les semaines, ça ne le passionnait pas des masses et ce n'est pas ça qui allait aider à le canaliser. Le sport ne suffisait pas non plus, il était bien trop plein d'énergie et ça n'avait même pas le pouvoir de lui puiser ne serait-ce qu'un quart de son énergie. « Qu'ils choisissent une autre cible parce qu'ils me tape vachement sur les nerfs. » Et autant dire que ça le poussait à vouloir faire pire parce qu'il ne pouvait pas directement quitter l'école, après tout, il avait promit à Madame Jung qu'il aurait son diplôme et ce, avec une très bonne moyenne si elle le laissait avoir un boulot à côté des cours pour l'aider. Alors il ne pouvait pas briser cette promesse qu'il lui avait faite à ses quatorze ans.

Liam se fait silencieux, et faut dire que c'est pas son genre de l'être. Il en mettait du temps ces fichus surveillants, ça se voyait qu'ils n'étaient pas pressés. Être sous une table, ça l'ennuyait pas mal, ça n'avait rien de fun comme on pouvait le voir dans les films, bien au contraire. C'était chiant à mourir et il n'était pas très à l'aise. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour échapper à une bande de débiles qui ne voulait que l'exclure de ce fichu endroit. Cette fille lui dit de garder le silence mais il aimerait bien l'y voir lui, à rester sous une table à rien faire en ayant l'impression que le temps ne passe absolument pas. Liam en revient presque à regretter l'école en Allemagne, une école absolument pas faite pour leurs capacités à Jun Hyung et lui mais bien plus laxiste en ce qui concerne le règlement. Autant dire qu'avoir un uniforme et ressembler à monsieur tout le monde ne l'intéressait pas vraiment. L'allemand soupire en priant pour que le temps passe bien plus vite parce qu'il commence à avoir mal au dos sous cette fichue table. Enfin, il continue à l'ouvrir pour déblatérer de nouvelles bêtises, du Liam tout craché. « Ouais, la vue me plaît bien. »

Finalement, la libération arrive enfin, elle lui annonce qu'il peut sortir, ni une, ni deux, il sort de sa cachette et s'étire un bon coup avant de prendre place sur la chaise qui se trouve près d'elle sans même lui demander son avis. Voilà que la jolie jeune femme face à lui se met à éternuer et il ne peut pas s'empêcher de rire. « Trop mignonne. C'est pas une légende alors toutes les coréennes sont vraiment trop chouuuu jusque dans leurs éternuements. » Autant dire qu'il prenait ses aises puisqu'il venait de carrément croiser ses jambes sur la table en vérifiant que le personnel n'était pas là pour le voir et le remettre à sa place concernant les bonnes manières dans une bibliothèque. « Ah oui ? Tu trouves ? Merci beaucoup. » Un sourire charmeur au coin des lèvres, le voilà, le fameux sourire qu'il sortait à un peu tout le monde. « Alors ma jolie, tu t'appelles comment, du coup ? Il me semble que t'es dans la classe de mon frère, non ? Donc tu dois être en première année ou deuxième peut-être ? Il a sauté tellement de classe que je sais même plus dans quelle classe, il est... » Un vrai génie qu'il était ce gamin et il en était si fier de pouvoir l'avoir comme frère.

©️crack in time

_________________

Always is our forever.
“And I apologize
For all the things I’ve done
You were loving me so much
But all I did was let you down.”
Cha Kyo Ri
Cha Kyo Ri
http://theexperiment.forumactif.com/t182-kyo-ri-carpe-diem
I'm a brillant scientist babe!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pmo8qa1lFG1xdglqzo10_400 Avatar : Kim lip Crédits : Solsken Pseudo : Mawii Messages : 68 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri 1503941328-24c10c0882df98a056eee139661a4965b160ab41-hq Age : 20 ans Statut : My lost love, I'll see you again soon
[FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Ateez-yeosang-12 Quartier : Jongno-gu Aile : Sud Date d'inscription : 20/07/2019 DC : Stella | Jiwoong | Jinwoo
[Flashback] What's your number ? ft Jung Liam

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Une cible. Un soupire qui perce mes lèvres. Dès que j’ai commencé à aller à l’école cela a toujours été ainsi. Une petite fille en devenant une adolescente, toujours, a été une cible pour les intervenants. “Cha Kyo Ri, vos cheveux sont inadéquats !” Je ne peux décidément rien faire. Je suis albinos, les cheveux blonds quasi blancs se retrouvent sur ma tête depuis le tout début. “Cha Kyo Ri, allez teindre vos cheveux d’une couleur naturelle.” Malheureusement, non. La couleur reste telle quelle et même si j’explique la situation de mon état, ils finissent toujours par focusser sur autres choses. “La jupe est trop courte !”, “Les boutons de ta chemise sont ouverts.” et j’en passe. Cela a toujours été le cas jusqu’à temps que je me fiche véritablement de leur dire. Que je ne réponds pas à leur pique et que je les ignore tout bonnement. L’originalité a toujours agacé plus d’un. L’originalité a toujours fait jalouser les gens au point qu’ils deviennent méchants et même nous copies. Est-ce que cela m’atteints ? Pas du tout en fait. Je me fiche de tout cela, uniquement exaspérer. Donc, je comprends tout à fait mon nouvel ami en rapport des intervenants. D’ailleurs, je garanti sans doute que si jamais ils nous voient ensemble ils s’en prendront à nous sans hésiter. Même si je suis une élève “prodige”, je reste néanmoins quelqu’un de... rebelle ? Je comprends totalement l’envie de se rebeller et de faire contraire de ce qu’ils disent. Je comprends tout à fait cette rébellion et de faire seulement à sa tête. Attirer l’attention dans un sens pour prouver qu’il ne fait rien de mal, mais surtout de prouver que toutes ses prises de tête restent inutiles. Toutefois, comment jeter de l’huile sur le feu. Comment envenimer la situation. On a tous chacun nos manières d’exprimer notre différence, n’est-ce pas ? Lui étant de remuer un peu la merde et moi, ignorant cette merde.

La vue lui a plu. Décidément, les mecs restent tous pareil. J’ai levé les yeux au ciel en secouant la tête négativement. Un peu plus de peau que d’habitude et automatiquement l’oeil commence à loucher. Un sourire coquin s’affiche et continue de faire comme si rien ne se passait. Nous faisant passer pour des idiotes, alors que se sentir comme un morceau de viande n’est jamais appréciable. Assise moindrement de façon incorrecte, et hop, une lingerie se montre forcément le bout du nez. Pourtant, je suis assise normalement. Ce n’est pas comme si j’avais les jambes écartées comme une mal élevée en me fichant de ma jupe. Non, les cuisses collées l’une contre l’autre et monsieur a réussi à percevoir un tissu d’une couleur différente. Soit, qu’il a des yeux bioniques pour pouvoir voir une telle chose ou bien il a littéralement observé de manière intentionnelle. Sans avoir touché, tout simplement en baissant légèrement la tête pour regarder d’un certain angle. Ensuite, me dire cela seulement pour remplir le blanc de cette ambiance stressante pour lui ? Illogique en effet, mais s’il voulait me perturber ; ça n’a pas fonctionné. Tant qu’il ne touche pas, ça reste de l’observation, non ? Tant qu’on ne touche pas, ça ne fait pas de lui un pervers. En fait, si d’une certaine manière, mais pas totalement. Un homme reste un homme, ils pensent qu’avec leur deuxième cerveau. Est-ce que mon meilleur ami est du genre à faire cela ? Cette question est venue rapidement à mon esprit alors que je continue d’espionner les intervenants. Peut-être ou peut-être, il ne m’a jamais fait part. Ce gars, en dessous de la table, semble être son cas.

La voie désormais libre et pourtant, éternuement comme un chaton. Cela m’a toujours fait rager d’éternuer. Comment paraître crédible lors d’un débat ? Comment paraître sérieuse dans une conversation importante ? Aucune chance. On me voit toujours d’un autre œil et on s’attend tous que j’éternue en miaulement. Baissant mon doigt, et replaçant mes cheveux, il s’est mis à rire. Mignon. Je frissonne légèrement à ce mot. Ce n’est pas tout le temps mignon de se faire sans cesse mentionner ce détail quand cela arrive. Je ne peux rien y faire cependant. C’est ancré en moi. Je pourrais bien faire comme d’autres personnes et gueuler lorsqu’un atchoom survient, mais malheureusement ça m’est impossible. Je pourrais bien me retenir pour ne pas faire sortir de son, mais c’est tellement néfaste de faire cela. J’arque un sourcil à sa remarque, mais également qu’il s’assoit sans gêne à mes côtés. Hein ? Toutes les coréennes ? Déjà, on dirait un étranger lorsqu’il dit cela. C’est vrai que ses traits sont différents d’un asiatique typique de la Corée. Des traits, venus d’ailleurs, paraissent se révèle de plus en plus à mes yeux. Je ferme doucement mes livres afin de les repousser un peu plus loin de la table. « Je suis la seule, j’ai jamais entendu quelqu’un éternué comme ça à part moi, malheureusement. » Malheureusement ? On pourrait dire que je me sentirais moins seule qu’une autre personne puisse miauler avec moi. Comme ça on pourrait chercher maman chat ensemble.

Un compliment que je lui sors. C’est vrai que les cheveux de différentes couleurs lui font bien contrairement aux cheveux foncés. Je m’accoude à la table en déposant mes jointures de ma main sous ma mâchoire en sa direction. Son sourire “charmeur” se présente à moi. Je lui fis de même. Nous avons déjà cassé la glace puisqu’il a vu mes sous-vêtements, puis le sourire. Maintenant, il veut savoir mon prénom. Ah ? Je suis dans la même classe de son frère ? Oui ! Le mec qui apporte toujours un lunch ! Oui ! Ils sont tous les deux mignons autant que l’ainé que le cadet. Je ne savais pas qu’il avait sauté des classes lui aussi. Bref, continuant de sourire toujours accoudée, de ma main libre je dépose sur sa cheville. Ça ne me dérange pas qu’il soit à son aise, mais les pieds sur une table ce n’est pas approprié. « Aaaaah, oui, je me rappelle de toi ! Tu es Liam ! Nous sommes en seconde, puisque nous avons sauté une classe.» Fis-je tout en montant vers le tibia. Je continue de l’observer pour déceler la moindre réaction de sa part. « Je suis Kyo Ri, la blondinette près de la porte que tu ouvres avec fracas. Ton frère est mon voisin. » M’arrêtant à son genou, j’approche mon visage près du sien en ayant un sourire amusé. « Enchantée de te rencontrer, sauf que... les pieds sur le sol, joli cœur. » Je pousse brusquement ses jambes pour les faire tomber et qu’il s’assoit convenablement. Dès fait, je me mets à ma position initiale en jetant un coup d’oeil rapide à l’extérieur pour regarder si nous sommes en paix pendant un temps ou pas du tout. Hm ? Nous allons avoir des surprises qui sait ?

©️crack in time
Jung Liam
Jung Liam
http://theexperiment.forumactif.com/t238-jung-liam-there-is-no-l
U know nothing Jon Snow!
Say Cheese : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio4_540 Avatar : Lee Taeyong Crédits : Boulet Pseudo : Suah Messages : 53 It's me again ! : [FLASHBACK] What's your number ? x Kyo Ri Tumblr_pxd6eyHyCw1vaozwio2_540 Age : 23 ans Statut : Célibataire Date d'inscription : 14/08/2019 DC : Kim Suah | Oz | Son Hwamin
[Flashback] What's your number ? ft Cha Kyo Ri

Leave me alone I'll do what I want. I hate this school but if a beautiful girl is here maybe my mind will change.

Ne plus faire attention aux autres, c'était sa manière pour pouvoir vivre sa vie comme il l'entendait vraiment. On pouvait lui reprocher ce qu'on voulait, il s'en fichait bien tant que ce n'était pas les Jung ou Jun Hyung qui le faisait. Liam ne devait rien à personne, que son style, ses manières ou quoique ce soit d'autre plaisent ou non, à vrai dire, il n'en avait rien à faire. Et dans le pire des cas, si on le virait du lycée, il n'aurait qu'à en trouver un autre, il n'aurait aucun mal à le faire tant qu'il payait les frais d'inscriptions, on ne risquait pas de le refuser dans un autre établissement. Il préférait même qu'on le vire à vrai dire, être avec ce qu'on ne considérait pas comme l'élite, ça lui allait très bien, c'était ce qu'il avait toujours connu et il n'aurait personne sur le dos comme dans cette foutue école. Liam trouvait qu'on lui en demandait toujours trop ici et qu'on se mêlait un peu trop de choses qui ne les regardait pas. Est-ce que lui aussi venait faire une remarque lorsqu'un professeur avait une tenue qui ne lui convenait pas parce qu'elle était un peu trop vieillotte ou trop monochrome ? Absolument pas, alors qu'on lui lâche la manche. C'était absolument le genre de choses qui lui donnait envie de sécher les cours et pourtant, il aimait bien apprendre de nouvelles choses mais l'école n'était absolument pas faite pour lui. Trop de règles, tue les règles.

Peut-être qu'il vient de taper sur le système de cette fille, ça ne serait pas étonnant, il est déjà habitué à ennuyer la plupart des gens à qui il s'adresse. Il ne voit pas son visage pour pouvoir vérifier ses dires mais il est convaincu qu'elle a une moue renfrognée. Il sait qu'il est assez chiant, qu'il passe même pour un pervers parfois alors que ce n'est absolument pas le cas. Il ne sait que s'amuser avec les filles, il n'y en a encore aucune qui a su garder son attention assez longtemps. Enfin de ce côté-là, autant dire que personne n'arrivait à garder son attention très longtemps et qu'il finissait par se lasser rapidement des gens. Il ne savait pas si c'était parce que les gosses de Cologne pour qui il avait toujours été un grand frère lui manquait ou si c'est parce qu'il avait perdu tout intérêt envers les humains. L'allemand préférait pencher pour la première option, ça serait quand même assez triste que ce soit la seconde. Mais il était curieux de savoir comment s'en sortait les autres maintenant, est-ce qu'ils allaient tous bien ? Est-ce qu'ils se plaisaient dans leurs familles ? Est-ce qu'on les traitait bien ? Parce qu'après tout ces gosses ne méritait que le bonheur, ils avaient tous vu des choses horribles et ne méritait que d'être heureux à l'heure d'aujourd'hui.

Maintenant qu'il n'était plus sous la table, il était bien content de pouvoir s'étirer parce que si il était resté sous la table plus longtemps, c'était le mal de dos assuré. Liam prenait ses aises mais il se sentait bien assit de cette manière, il se fichait bien de ne pas en avoir le droit. Après tout, ce n'est pas comme si il n'avait pas l'habitude de tout le temps enfreindre le règlement intérieur. Il haussa les épaules lorsqu'elle avait finit par dire qu'elle était la seule. Il semblait convaincu que non, ça lui paraissait bien trop impossible que ce soit le cas. « Oh, on est plus de sept milliards sur Terre, je suis convaincu que tu dois pas être la seule à éternuer comme ça. » La jeune inconnue finit par fermer ses livres et un sourire apparaît de nouveau sur ses lèvres, visiblement, il a réussit à captiver son attention pour qu'elle finisse par faire ça. « En tout cas, je pense bien que tu dois être la seule meuf qui a l'air aussi blasé par sa vie. » Oui, parce que d'ordinaire, les filles n'avaient pas l'air d'être aussi ennuyé par la situation, peut-être qu'il y avait quelque chose qui l'embêtait aujourd'hui et qu'elle était venue se réfugier dans les livres. C'est quelque chose qu'il faisait aussi beaucoup mais toujours en cachette pour ne pas passer pour l'intello de service, il n'avait pas trop envie qu'on sache qu'il était passionné de littérature étrangère même si on le devinait facilement en lisant les copies qu'il rendait.

Liam n'avait pas quitté des yeux cette fille, à vrai dire, il ne comprenait pas vraiment ce qu'elle faisait en venant poser sa main sur sa cheville. Est-ce qu'elle s'attendait à quelque chose de sa part ? Il ne disait rien, qu'elle fasse comme bon lui semble. « Oui, c'est ça. Je m'appelle Liam. » Voilà qu'elle venait par la même occasion de lui rappeler la classe de son frère, il fallait qu'il apprenne à la retenir, ça finirait toujours par servir au cas où. Vu qu'il avait un nom assez commun en Corée du Sud, il n'était jamais facile de retrouver son frère parmi toutes les personnes présentes au lycée. Liam planta cependant son regard dans celui de Kyo Ri lorsqu'elle monta un peu plus haut, autant dire qu'il commençait à être gêné. Il avait l'impression de vivre l'une de ces mauvaises scènes à la bibliothèque qui se trouvait dans les hentais que lisait Jun Hyung en cachette et auxquels il avait jeté un coup d’œil par curiosité. « Oh, Kyo Ri, je vois. Je peux savoir ce que tu fais du coup, ma petite Kyo Ri. » avait-il finit par dire en montrant sa jambe où elle avait encore sa main de présente. Il n'était pas très à l'aise qu'elle le touche de cette manière et elle avait de la chance qu'il était dans ses bons jours parce que sûrement qu'il lui aurait écraser la main dans le cas contraire. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle venait de se rapprocher, qu'est-ce qu'il devait faire dans une telle situation ? Autant dire qu'il ne s'attendait pas à la suite des choses.

Liam avait manqué de tomber et avait finit par soupirer en s'asseyant correctement. « Je savais pas que t'étais ma mère pour me dire comment m'asseoir. » Après tout qu'est-ce qu'il s'imaginait lui aussi ? Il avait l'air pas mal idiot mais il resta silencieux avant de finir par s'adresser de nouveau à elle après avoir bailler. « Tu devrais faire attention à ce que tu fais, ça pourrait être mal interprété. » L'allemand avait finit par fouiller dans la poche de son uniforme pour en sortir une sucette offerte la veille par Jun Hyung, il avait horreur des sucreries mais il en mangeait pour lui faire plaisir. Une fois, le plastique enlevé, il avait finit par la mettre dans sa bouche avant de regarder la jeune femme avec un sourire. « Je suis curieux de savoir si t'es célibataire du coup Kyo Ri. Parce que si oui, j'aimerais bien rajouter ton numéro à mes contacts. » Autant dire qu'elle avait eu le mérite d'attirer son attention alors pourquoi passer par quatre chemins avec elle.


©️crack in time

_________________

Always is our forever.
“And I apologize
For all the things I’ve done
You were loving me so much
But all I did was let you down.”
Contenu sponsorisé