touch the stars go to hell

Stella
Stella
http://theexperiment.forumactif.com/t64-stella-shine-like-a-star
I'm still fighting like a warrior!
Say Cheese : feel bad | ft Mao Tumblr_o0qw31yA0c1t5ax80o8_r1_250 Avatar : park Jiyeon (TARA) Crédits : Cosmic Pseudo : Mawii Messages : 102 Age : 26 ans Quartier : Blackout Aile : Nord Date d'inscription : 07/06/2019 DC : Kyo ri | Ji woong | Jinwoo
feel bad | ft Mao
le Sam 29 Juin - 20:51 #
Feel badMao & Stella
Des légers spasmes m’envahissent. Je fronce les sourcils alors que mes paupières sont fermées. Je tente de dormir, mais ma mâchoire est crispée dû à la douleur. L’eau saline perle sur mon corps, trempée. Mes cheveux collent sur mon crâne. Je finis par me réveiller en grognant dû à cette souffrance qui m’empare de tout mon âme. Qu’est-ce qui m’arrive ? Cette saleté de cuisse, je sens mon cœur battre sur cette dernière. Je m’assois tant bien que mal sur mon lit. Je suis essoufflée comme si cela me prend toute mon énergie. Je tremble comme une feuille et j’ose déposer ma main sur ma jambe avant de l’enlever aussi rapidement. Sur le coup, je manque de hurler que justement j’étouffe à temps pour ne pas alerter personne. Ma seconde main se dépose donc brusquement sur ma bouche pour m’empêcher de crier et de réveiller mes voisins de lit. Je jette un rapide coup d’oeil à leur direction pour avoir le cœur net, que personne ne soit debout, avant de reprendre mon geste. Touchant délicatement en ayant les larmes aux yeux. Je sens que c’est enflé, je sens que c’est chaud. J’approche mes doigts vers cette dite-blessure pour ainsi comprendre lorsque je touche quelque chose d’humide. Ma plaie s’est donc infectée et l’état empire de jour en jour si je ne remédie pas à cette situation.

Qu’est-ce qui s’est passé ? J’ai été à une séance de notre fameux scientifique fou. Je ne me rappelle pas du tout ce qui est arrivé. Sûrement que j’ai tellement souffert et encaissé que je n’étais plus capable de rester consciente d’où le fait que je me suis retrouvée à l’infirmerie. Même état qu’en ce moment avec une légère différence, je saignais abondamment. Durant l’expérience je suis tombée dans les pommes et sûrement qu’il m’a puni pour que je puisse à nouveau le regarder droit dans les yeux, cela n’a pas fonctionné. On m’a apporté dans une salle où que j’ai tenté de m'enfuir de peur que quelque chose de plus grave puisse m’arriver. Xun a été là et il m’a prodigué les soins nécessaires. Malheureusement ça ne se termine pas comme cela. Après cette aventure, c’était encore une fois à mon tour à aller à la salle de torture. Une continuation des tests qui ont été inachevés depuis la dernière fois, j’imagine. J’ai toujours autant encaissé. On m’a menacé au point d’endommager la plaie qui tentait tant bien que mal de se refermer. Oui, la rouvrant et la saleté s’est incrustée dans cette lésion. Je n’ai pas voulu recevoir d’autre soin, du fait, j’ai pris un linge, faisant une pression, j’ai arrêté le saignement. Je n’ai pas voulu retourner à l’infirmerie encore une fois. Je n’ai pas apprécié d’être docile auprès de quelqu’un. Je n’ai pas aimé qu’on puisse me toucher pour me rafistoler alors que c’est pour me couper encore une fois. Humaine, je reste avant tout humaine et non un foutu rat de laboratoire !

Cela fait quelques jours de ces événements. Que je n’aie fait qu’à ma tête et voilà où j’en suis aujourd’hui. Mon état est lamentable. Mon teint est si blafard. J’ai remarqué également que mon appétit s’est réduit depuis ces derniers temps. Je n’ai rien fait parce que je ne voulais pas inquiéter mon frère et ma sœur de cœur. Tout ça pour eux. Cependant, je n’ai pas le choix car ce que je sens en ce moment, mon état de santé, je sens que cela va aller davantage en dégradant. Je me lève difficilement, chancelante et ayant des vertiges, je me dirige vers la porte. Arrivée à celle-ci, je m’affale avant de pouvoir l’ouvrir et de sortir. Il faut que je trouve quelqu’un qui puisse remédier ma connerie. Que je puisse à nouveau me sentir en état pour pouvoir trouver cette sortie pour quitter cet endroit maudit. Je marche tant bien que mal, me tenant de temps en temps auprès des cloisons du corridor. Les pas de mes pieds qui claquent sur le plancher glacé se font entendre en écho. J’halète de plus en plus en prenant régulièrement des pauses pour reprendre mon souffle. L’eau sur mon front ruisselle sur mon visage dégoutant de temps en temps sur le sol. Je ne vais pas bien. Pour une fois, aidez-moi quelqu’un.

Je tourne un coin, mon épaule se frappe à un coin de mur du corridor qui me fait perdre dangereusement l’équilibre. Je vacille un peu avant de tomber lourdement. Je ferme les yeux, désormais étalée en étoile sur le plancher si froid qui me rafraîchit. Il faut que je me redresse, il faut que je me rende à cette infirmerie. Il faut que je me reprenne en main. Je me lève utilisant mes abdominaux pour me mettre en position assis. Puis la prochaine étape semble si difficile quand une jambe est endolorie contrairement à l’autre. J’essaie difficilement de me relever, mais quelle surprise quand deux mains viriles m’empoignent le collet de mon uniforme de cobaye et en me soulevant. Un surveillant qui semble de mauvaise humeur en me voyant me balader ainsi dans le corridor en toute liberté. D’ailleurs, je dois avoir marcher pendant un certain moment pour ne plus reconnaitre les murs de l’aile nord. De peine et de misère, j’ancre mon regard froid et provocateur dans les yeux de l’employé. Ceci dit, ce dernier a très mal pris en allant me frapper m’ouvrant au même moment ma lèvre inférieure. Voilà qu’il secoue la main parce que justement il remarque que je suis trempée à lavette. Quel idiot aveugle. Fronçant les sourcils et surtout par surprise, il me lâche me laissant tomber. J’étouffe quelques lamentations, en roulant sur le dos, quand mon poids a écrasé ma cuisse blessée. Retiens-toi Stella, encaisse le choc.
@Jahk Mao
:copyright:️ DABEILLE